AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The more you age, The stupidier you get ; FACT # Jake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
« MAD HUNTERS TEAM BARRY
and go have a brunch »

avatar


❯ Messages : 18
❯ Avatar : Andrew Garfield by November
❯ Job : Je vais devenir médicomage ... un jour ...
❯ Camp : Xtrem Blue
❯ Orientation : Hétéro stp, merci



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : Un Dhole
Ca me fout la trouille : Moi-même

Message The more you age, The stupidier you get ; FACT # Jake   Dim 26 Fév - 11:14


Nightingal Jacob Ewan Christian




❯ FEAT : ANDREW GARFIELD (BY FLEURDENEIGE).
Carte d'Identitée

Nom est un blaireau Sexe qui nous éclaire de son intelligence depuis Age ans. Cette personne croit qu'elle gagnera le prix Nobel parce qu'elle fait parti des Groupe et est Travaille. C'est plutôt quelqu'un de Caractère, Caractère Négatif mais vraiment Caractère Positif.

❯ ASCENDANCE : Né-moldu.
❯ DATE DE NAISSANCE : Le 02 Septembre 1973.
❯ NATIONALITÉ : Anglaise.
❯ CLASSE SOCIAL : « Situation confortable ».
❯ ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuel.
❯ CAMP : Aucun réellement, Hunter à plein temps.
❯ COMPAGNON : « Aucun, c'est trucs-là, une fois qu'on en a un, on en veut d'autres et en plus ça ne nous lâche pas. Ca nous reconnait. Ca nous trahit. Ca fait du bruit. C'est chiant. C'est irresponsable. Et on est incapable de leur en vouloir donc NON. Pas d'animal de compagnie. C'est déjà si dur d'y résister de loin... Pas besoin de ça. »
❯ BAGUETTE : « Ma baguette magique est en bois de marronnier. Elle mesure 20 cm et contient un ventricule de coeur de dragon. Très utile pour exécuter des sorts rapides et offensifs. »
❯ PATRONUS : Un Dhole.
❯ EPOUVANTRARD : Lui-même.

Je vois un peu ce qu'il se passe et si j'étais à Poudlard, encore un petit minot, j'ferais équipe avec les Gryffondors mais sans me mêler trop non plus. Mais bon, ce n'est plus le cas les mioches. Donc je reste de mon côté, à ma place de Hunter. Il faut bien admettre que ça tombe à pic ces histoires. Cela prouve la légitimité (on a mal au crâne avec ces freaking words) de notre groupe. On a un peu recruté déjà. Ouep, ça prouve que les sorciers d'origine ne changeront jamais. Ah mais j'suis con ! J'ai des apparences d'élèves... bah autant Jacob (le petit) est du côté Gryffy etc, il ne se mêle pas trop même s'il est à fond quoi. Après, Alyssa... elle est pour la paix dans le monde, vous savez, ces trucs de miss 8D



L'ARAIGNEE DU PLAFOND
On est à 35% de moi-même.
Je vais la faire courte, le début de ma vie est inintéressant. Mes parents étaient des gens tout à fait banal mais casse-tête. Ce n'est pas que je les ai jamais aimé, hein, mais voilà, on vivait vraiment dans des espaces temps différents et on ne se comprenait pratiquement jamais du coup. Même si j'ai toujours été une tête, je n'était pas non plus le fils rêvé. J'avais un don pour faire des bêtises catastrophiques sans même le vouloir. Ah beh ça, pour être gauche, je l'étais pour toute ma famille et tous mes ancêtres avant nous. Par exemple, je mélangeais toujours les produits qu'il ne fallait surtout pas (et non juste "pas" mais vraiment "absolument pas" dans le genre "Mais p*tain de bordel on va tous crever si tu continues comme ça"). J'ai déclenché un feu. Ou sinon, je confondais le lait de vache et le lait qu'on se passe sur la peau : j'ai fini à l'hôpital au moins cinq fois à cause de ce genre de choses. Ma mère m'a carrément emmené voir un psychologue, pensant que je le faisais exprès et que j'avais une grosse araignée bien noire et poilue au plafond. C'est le psychologue que j'ai rendu dingue, car évidemment, j'utilisais déjà mes pouvoirs à l'époque. Mais est-ce que je le savais seulement ? Bien-sûr que non. Crétin de psy. Il a appelé la police et ça a fait toute une histoire.

Après ça, les dîners en famille étaient teintés de regards suspicieux du genre "Est-ce qu'il peut vraiment faire ça ? Et est-ce qu'il va le faire ? Mais non ! C'est notre... fils..." Oui mais bon voilà, je pouvais vraiment faire tout ça. Et ils pouvaient fermer les yeux jusqu'à avaler leur globes oculaires, ça n'y changerait plus rien.

Je devais vraiment être maudit quoi !
Ah fermez-la avec vos "mais non", vous, sorciers. Je vous l'assure, même avant que je pénètre votre monde de malades (plus mentaux que moi-même), j'étais maudit. Là, là j'vais vous expliquer.

J'avais huit ans et j'allais à l'école avec mon ami. Un « bizarre » aussi. Enfin, lui, il l'était vraiment de chez vraiment. Et genre, moi, j'avais quand même une excuse. Pas de ma faute si je couvais des super pouvoirs ! Mais lui, non. C'était vraiment dur de le suivre... Et au sens figuré comme propre du terme. Et justement, c'est bien le problème de ce jour-là. On allait traverser la rue de notre petite ville perdue au milieu des Etats-Unis (ah, au fait, je suis né en Angleterre mais on a dû déménager aux States autour de mes quatre ans) et scénario classique : on ne regardait pas et on courrait. Si le gnome que j'avais vu sur le côté n'avait pas attiré tant mon attention pour que j'aille le poursuivre, je serais peut-être mort à cette heure-ci. Bref, j'ai fait marche arrière pour vérifier que je ne rêvais pas. Puis j'ai voulu appeler Edwin pour qu'il voit ça aussi et... Ca a fait : Edwin était devant moi → Edwin était dix mètres plus loin. Je suis resté givré sur place avec la voiture juste devant moi. Le choc de l'accident monstrueux qui venait d'arriver, yep. Mais aussi celui de voir mon ami se dédoubler avec une version plus translucide. Il ne se rendait pas compte qu'un autre lui était étendu sur le sol, sa version ectoplasme me demandant de me dépêcher parce qu'on allait être en retard.

Alors, oui, j'ai rien capté. J'l'ai suivi ce c- ... ce crétin (héhéhé). Jusqu'à ce que le chauffeur m'attrape par le col et me demande si j'allais bien. J'ai eu beau lui assurer que oui et que je voulais aller à l'école avec mon ami, il n'a rien écouté ! Evidemment... L'ami était un peu invisible pour lui et j'avais cet air d'aliéné.
Mes parents ont failli devenir fous en croyant que je l'étais devenu. Quelle drôle d'idée aussi de m'emmener à l'hôpital quand je prétends voir des morts ! Ok, c'est logique car on se dit "mais c'gamin a un sérieux grain" mais bordel, pour quelqu'un qui voit des morts, l'hôpital, c'est un peu le show ou le cabaret... Inutile de dire que depuis ce jour, les visions de choses étranges se multipliaient.

« TU ES DIFFÉRENT, JACOB » « OK MAIS S'TEUPLAIT, APPELE-MOI JAKE ! »
On est 50% de moi-même.
Bon, après ça, mes parents ont abandonné et m'ont laissé dans ma bulle. De toute façon, eux aussi avaient des trucs à régler à leur sujet. En attendant, moi, je m'attachais dur comme une sangsue sur une peau bien lisse à mon école. Et bien ouais. J'étais peut-être un bizarre mais voilà, j'étais intelligent. Enfin, j'crois. C'est une fille qui m'a aidé à me sortir de ma petite bulle. Elle m'a dit un jour avec un sourire « Tu sais, Jacob... Je t'aime bien, tu es différent. » Qu'est-ce qu'elle était étrange elle aussi... Mais si gentille que je n'ai rien trouvé à dire.
C'est drôle en fait car, j'avais dix ans et le soir-même, un homme est venu à la maison. Il m'a tout de suite repéré en demandant à entrer cinq minutes. Mon père leva les bras au ciel, même plus étonné qu'on vienne de façon si étrange, surtout quand ça me concernait. Cet homme se baissa à ma hauteur et me regarda dans les yeux pour me dire cette même phrase « Tu es différent, Jacob. » Il m'expliqua alors que j'étais un sorcier. C'est dingue mais mes parents ne firent que lever les mains en l'air avant de se laisser tomber dans un sofa. Je crois même que mon père a dit « ah ok, d'accord ! »

Oui bien, non. Vous vous dites "Ah ils ont de la famille avec des sorciers et n'y avait pas pensé pour moi" et bien ERREUR ! C'est juste qu'ils n'étaient même plus à ça près avec moi. Je crois qu'ils étaient même contents de savoir que ça, mon cas, pouvait être "normal" quelque part. Mais ils se trompaient subtilement. Même dans le monde sorcier, mon cas n'a pas toujours été considéré comme "normal".
Bref, de retour à l'école le lendemain, je mourrais d'envie de le dire à tout le monde. De leur dire que j'étais normal. Puis cette fille se pointa encore et l'envie m'en passa instantanément. Juste pour qu'elle reste mon amie, j'aurais continué à être bizarre. Car les autres, eux, ils n'auraient peut-être jamais été mes amis. L'idée me traversa, yep, qu'elle soit quoi, un peu comme moi. Elle était si bizarre ! Mais j'avais pas le droit de toute façon d'en parler... Elle resta mon amie toute cette dernière année et elle fit de moi un garçon à qui on pouvait parler. J'avais tant d'amis à la fin de l'année que cette histoire de Poudlard m'écoeurai, j'avais envie de vomir rien que de penser à y aller. Je détestais à nouveau d'être différent.
« On se verra après les vacances, Jacob » « Ok mais s'il-te-plait, c'est Jake... » « A l'an prochain Jake ! »

DES IDÉES TIRÉES PAR LES RIDEAUX
On est à 70% de moi-même.
Je sais, je suis un salaud de ne pas lui avoir dit que l'an suivant, on ne se verrait pas. Mais dans ma tête, on allait bel et bien se voir. Pff ! Vous croyez quoi ? Qu'alors j'étais devenu la petite star de ma bande avec ma mignonne petite bouille et mes actions bizarres « mais drôles/adorables », j'allais partir ? Non, non. Cela avait été trop long à bâtir. Je ne t'étais plus Jacob le bizarre, l'anglais taré, l'intello à l'araignée de son plafond. J'étais Jake. Six jours avant la rentrée, j'aurais tout fait : tenté de m'échapper par la fenêtre ; me suis rendormi après la douche pour être en retard ; m'accrocher aux barreaux des escaliers ; je disais voir des fantômes devant la porte ; ce qui fut le plus long, c'était me décrocher des rideaux du salon. Et ces fichus pouvoirs qui comme par hasard ne voulaient pas marcher. BORDEL DE SORCELLERIE A LA C*N !
Bref, au final, on était bien partis pour l'Angleterre... Par un réseau douteux de cheminée. Ma dernière tentative de leur échapper sur le sol américain fut d'essayer d'allumer la cheminée, ce qui arracha un rire à notre accompagnateur qui me tenait d'une poigne par le col, gentiment cela dit. Mes parents étaient totalement blasés !

Et voilà, on était en Angleterre. Je vous passe les épisodes du Chemin de Traverse (ouais, LES épisodes car bon sang, j'avais pas envie d'y aller) et venons-en au fait. Le jour du départ pour Poudlard, c'était direction King Cross, et ce n'était pas la joie. Trop de monde, trop de bruit, je voyais rien, j'étais trop petit, ils étaient tous trop grands... Sauf à un moment où de nombreuses familles et enfants se trouvaient là. Je remarquais que notre accompagnateur nous avait abandonné. J'en profitais pour m'échapper encore une fois. Ce qui était ridicule : j'étais loin de chez moi, j'imaginais quoi ?! Mais c'est là que je la vis... souriante et guillerette, à avancer avec un chariot. Ma première amie (au féminin, je n'oublie pas Edwin, hein). Qu'est-ce qu'elle fichait là ? Je criais son nom, ravi de la voir mais surprit. Elle tourna sa tête vers moi et sourit de toutes ses dents. J'accourrai devant elle pour entendre ce qu'elle disait. « Ah ! Tu es finalement là, Jaco- Jake ! On va pouvoir s'asseoir ensemble alors dans le train pour Poudlard ! » Je crois que j'ai faillit tomber par terre à cet instant. Si ce n'était pas la poigne de mon père qui me sermonna avant de secouer la tête et abandonner.
Cette fille était incroyable. Avait-elle deviné depuis tout ce temps que j'étais un sorcier ? Si elle était étrange, jamais ne l'avait-elle été au point de faire fuir ses camarades... C'était si étrange de la voir là... De traverser ce mur avec elle. Incroyable. Plus que ce chemin de Travers ou je-ne-sais-plus-quoi.

INTELLO TU FUS, INTELLO TU RESTERAS
On en est à 85% maintenant, patience.
Pendant tout le voyage, rien de passionnant à dire. Ma camarade et moi avons juste partagé nos expériences magiques. Elle rit beaucoup. Je me disais alors que Poudlard ne serait pas si mal avec des gens comme elle. Je n'avais rien lu sur cette école, refusant d'y aller, mais elle m'en apprit beaucoup. Elle semblait si inquiète au sujet de certaines choses, insistant quelques fois sur le fait qu'elle était issue d'une famille de moldus. Et alors ? Je ne comprenais pas et lui disais simplement que moi aussi ; ce qui l'étonna vu la réaction des mes parents mais bon, quand je lui ai expliqué, elle ne trouva qu'à en éclater de rire. A croire que ma vie de taré servait au moins à donner le sourire.
Mais bon, maintenant, il y avait cette histoire de maison et quand je fus envoyé à Serdaigle, j'ai pas comprit tout de suite ce que ça incluait. Je n'attendais qu'une chose, qu'elle me rejoigne et s'assoie à côté de moi. Alors quand le Choixpeau se plaça sur sa tête et cria finalement Poufsouffle, ma tête tourna. J'avais déjà le sentiment qu'elle m'échappait totalement. C'est totalement débile.

Alors je crus vraiment mourir en apprenant qu'en gros, le cliché qu'on avait des Serdaigles, étaient celui des intellos. Mais m---e ! Ca me collait à la peau. Puis, mince, j'avais rien d'un intello niveau sorcellerie... Ceci dit, quand on pouvait se parler, elle et moi, et qu'elle me demandait de l'aide, je compris vite que je ne devais pas faire encore un renie. J'assumerai ce choix qui n'était pas le mien et en ferait une arme.

Plusieurs fois, on me disait « tu es vraiment intelligent, Nightingal ». Mais je préférais de loin le « tu es différent, Jacob » d'autrefois. J'étais ordinaire et plus le temps passait, plus je le devenais. Même pour elle. C'est à peine si on avait le temps de se voir. Si on m'aimait beaucoup dans ma maison, je ne comprenais pas trop pourquoi. Je me sentais si nul parfois. Mais il y avait cette chose que j'ignorais de moi-même... Et qu'elle, elle semblait avoir vu depuis le premier regard...

« Tu n'es qu'une sale petite sang-de-bourbe, ne me touche plus ! Va salir les tiens ! » Voilà les mots que j'entendis en sortant de la bibliothèque. Mon poil se hérissa en entendant ces mots qui avaient ruiné tant de fois mes plus cool journées. Puis cette voix, je la connaissais par coeur. Ce crétin de Serdaigle qui me tombait toujours dessus pour que je lui fasse ses devoirs. Je ne sais pas trop pourquoi ce jour-là plus que les autres, ces paroles me rendirent dingue. Je venais de finir mes devoirs et le sien aussi - en y faisant plein de fautes, bah ouais, je me vengeais comme ça tout le temps, plus malin et drôle. Alors je me décidai d'aller lui rendre avec arrogance et dédain, ce n'était pourtant pas d'ordre... « Ton devoir, *family name*. N'oublie pas de mettre ton nom et je crois que ce n'est pas la peine de mettre ton sang dessus. Depuis le temps que tu le cries sur les toits, on a assimilé que ton père avait couché avec sa cousine pour t'avoir. On n'est pas tous aussi lents que toi. » « Ah bah c'est parfait, on a le sang-de-bourbe bleu et la sang-de-bourbette chérie jaune. Regarde crétine, c'est comme ça qu'on se rend utile quand on n'a pas sa place ici, comme Nightingal, rend-toi utile *her family name* ! C'est qu'en plus, il a du courage depuis qu'il est en septième année le sang-sale ! Parle-moi autrement, on n'est pas du même rang ! »
Mon sang ne fit qu'un tour quand j'entendis le nom de famille et mes doigts se crispèrent sur le devoir. Mon adversaire ne s'en rendit compte que quand il tira sur le parchemin. Il me lança un regard interloqué. Je tournai la tête pour voir son visage noyé dans les larmes, elle, que je n'avais plus regardé de si près depuis des années. Cette première amie. Mon coeur se serra aussi fort que mon poing emprisonnait le parchemin en le déformant. Mon regard devenu aussi noir que de l'encre, brouillant mes yeux marron clair d'habitude. Je fis glisser sèchement ma baguette de ma manche et la plaçait sous le menton de cet autre Serdaigle arrogant. Que foutait-il à Serdaigle ? Que foutait-il à Poudlard seulement ? Des êtres aussi écoeurant pouvaient vraiment avoir le droit de rester dans cette école ? Je ne le comprenais pas, dans le monde moldu, on l'aurait exclu quelques jours. Voire, peut-être définitivement si on ne poursuivait pas ses parents en justice pour insulte raciale ou autre.

Il s'était raidit alors que du bout de ma baguette, je le traînais jusqu'au mur. « Je sais que tu n'en as rien à foutre mais je vais te faire une petite visite imaginaire du monde moldu. Ton procès *family name*. Vous êtes jugé aujourd'hui pour insulte raciale. Juré n°1, quel est votre verdict pour le chef d'accusation n°1 ? » Je me tournai vers mon ancienne amie en élevant les sourcils. Elle hésita longtemps avant de murmurer "coupable". Je lui fis un sourire satisfait mais bref avant de me tourner vers lui, « Tu as entendu ça ? On va devoir passer à la sentence et tu n'as pas de chance car c'est moi qui m'en charge, mon beau troll bien baveux qui ne bave plus beaucoup... » J'appuyai ma baguette avec satisfaction, me reconnaissant à peine dans mes actes. Mais c'était si satisfaisant... Ce qui se passa après, je m'en souviens très mal, c'est brouillé. J'ai reprit totalement connaissance à l'infirmerie. Je chercha des repères autour de moi et vis avec stupéfaction mon ennemi sur le lit d'à côté, en bien piteux état... Alors, premier réflexe, je me redresse pour faire un check de mes membres et mon visage. Rien. Absolument rien.
Si je ne me suis pas fait exclure (et je ne le comprenais pas ça non plus), c'est parce que les professeurs étaient d'accord sur le fait que ça ne me ressemblait pas, que c'était certainement un incident, puis aussi, j'avais perdu connaissance.
Recommença alors les psychologues version sorciers.
De loin, je voyais le regard cette ancienne amie, un regard plein de compassion. Ses lèvres se mouvèrent et je lus « Tu as toujours été différent... » Mon coeur se serra fort encore. A voir l'expression de son visage... Était-ce une bonne chose ? Le psychologue lui-même arrêta de me parler et attendit la fin de cet échange visuel.

SI LES PSYCHOLOGUES SONT FOUS, LES MÉDECINS SONT SÛREMENT UN PEU MALADES
A 90% de moi-même
Après ça, tout le monde me disait que j'aurais peut-être dû finir à Gryffondor. Mes amis m'aimaient davantage et même dans les autres maisons, j'attirais le respect de certains. Mais bien évidemment, la haine d'autres et de 90% des sang-purs.
Alors ma décision fut simple : me la refaire discretos. Bah oui, pas besoin de m'attirer plus d'attention comme ça, je n'aimais pas vraiment ça. Puis j'avais des projets : devenir médicomage. Allez savoir pourquoi ! C'était juste une obsession. Peut-être parce que j'y avais passé beaucoup de temps petit avec mes expériences tordues. Le malade qui guérit, voilà le surnom qu'on me donna quand je commençais à étudier la médicomagie. Entre temps, j'entendais parler de petits jeunes nés-moldus qui se révoltaient contre le monde magique et forcément, je suis là où je suis maintenant : avec les Hunters.

J'ai jamais regretté d'avoir connu cette fille. Avant que Poudlard nous sépare autant qu'elle a pu nous rapprocher sur certains points. Je ne comprends pas comment j'en suis arrivé là malgré tout ces revirements... Alors maintenant, ce sera simple : tous les moyens sont bons pour faire la justice que j'ai faite lors de ma septième année.
Je suis désormais un menteur expert, je jongle avec plusieurs personnalités, tant qu'apparemment, ça a atteint mon être profond. Je crois que je deviens un peu schizo sur les bords. Mais bon...
Pour finaliser, parlons de ma vie "ordinaire", celle que je montre du vrai moi soi-disant. Je suis médecin en Ecosse. Du côté moldu. Ceci dit, j'ai mes qualifications de médicomage également, ce sont celles-ci qui m'on permit d'être médecin du côté moldu - bon ok, les faux documents de mes amis Hunters ont aidé. Je suis un jeune médecin, je ne pratique pas depuis longtemps car bon, c'est long quand même pour apprendre tout ça. Bon, ça fait quand même quelques petites années n'empêche.

Alors voilà. On se rapproche du moi à 100% d'aujourd'hui. Mais pas d'illusions, vous ne le verrais jamais, car je pense qu'il n'a jamais existé. Je ne suis pas fait pour une personne complète mais plusieurs qui en font une complète. Peut-être que je me cherche encore aussi... Allez savoir.

« Je suis Jacob Ewan Christian Nightingal, mais vous pouvez m'appeler Jake ou Nightingal. »



Je suis un enfant perdu de Neverland. Et oui, on ne cesse de me dire que j'ai une âme d'enfant, aussi pure que ceux-ci. Je suis un ange pour la plupart des gens. Je regrette un peu cette époque durant laquelle je pouvais penser aux pires choses et rester aussi innocent qu'avant les avoir pensées : j'étais jeune, c'était bien normal de parfois avoir un comportement limite. Aujourd'hui, quand on croit dur comme fer que je suis quelqu'un de pur et de bien, je mens si je les laisse le penser. J'aurais vraiment aimé rester cette innocence, rester quelqu'un de bien, mais la vie n'est pas un Disney.

Je suis un menteur, vous l'aurez comprit. Je n'ai aucun scrupule à dissimuler la vérité et faire des mensonges honteux. Je me fiche de me faire passer pour la pire des personnes de cette planète, c'est généralement le plus facile à faire. J'aime nettement moins mentir en prétendant que mes actions sont bénéfiques. Heureusement, je n'ai que très rarement à le faire.
Mon vrai moi est très étrange. Il a des répliques sorties de nulle part et est un peu schizo. Je suis en fait, je le pense, naturellement un grand acteur. Il faut dire que j'ai une crise d'adolescence très particulière. Je suis né-moldu, donc quand je me découvre être autre qu'un garçon comme mes voisins, je me demande réellement qui je suis. D'où une multitude de personnages que j'ai inventé alors depuis ce moment.
Autrement, mon vrai moi est sympathique quand même dans tous les cas, rêveur sur les bords et très fainéant sauf quand il est question d'action. Il n'aime pas rester sur une chaise où on lui dicte des choses. Pourtant qu'est-ce que j'étais doué à l'école. Bon, j'exagère, pas tant que ça, mais j'étais un bon élève et mes résultats étaient satisfaisants. Mais je faisais ça par automatisme. Du coup, la contrainte... Je sais que trop bien m'y faire sauf dans certains cas exceptionnels.
Pour reparler de mon côté schizophrène... Je ne plaisante pas quelque part. Un truc s'est passé... Depuis l'an passé, mes capacités en métamorphose ont accru et je peux me qualifier de métamorphomage. Ce fut une grande surprise. Mais (et oui, vous l'attendiez celui-là, pas vrai ?) voilà, mon "vrai moi" et non pas tous mes personnages que je détache réellement de ma personnalité, oui le "moi racine" a été comme divisé en deux. Une fois par mois, j'ai un comportement qui n'est pas le mien et je fais des choses dont je ne me souviens pas. Au début, j'ai cru que je m'étais fait griffer par un loup-garou et que je me transformais. Seulement ça ne correspondait pas aux pleines lunes. Je suis sûr de garder ma forme, sauf si je morphe sciemment avec mes capacités. J'ignore un peu tout de ce moi qui agit mais il m'inquiète sérieusement. Une amie m'a dit être tombée dessus et que j'étais alors dans ces moments-là très tête-brûlée.
Je vous explique, je suis un peu fou et maso, tête-brûlée oui mais j'ai encore des limites. Dans ce qu'elle me raconta, je les avais toutes perdues ces limites. Je n'aime pas du tout cette idée... que mon inconscient sorte de moi ainsi...

Mais sinon, je suis un gars simple mais qui aime que les choses soient faites correctement. J'ai l'air un peu brusque, rustre ou mauvais dans mes propos mais c'est juste ma façon de m'exprimer ou de présenter la chose qui fait ça car je ne pense jamais à blesser les gens direct ou cash hein.

Je me fais passer pour Jacob Prince Freiston (Boo Boo Stewart) et parfois Alyssa Kim (Jessica Jung) pour m'infiltrer dans Poudlard. Les deux existent, pour l'apparence, mais je modifie leur nom. Je ne veux pas me faire repérer trop facilement. Autant, avec Jake² tout va bien, autant faire Alyssa est difficile. Je veux dire... être une fille quand on est un homme. Voilà quoi... Mais c'est amusant quelque part : si les gens savaient ce qu'il se cache derrière ce corps de femme asiatique. Plutôt jolie d'ailleurs, non ? Bon, après, je préfère les filles brunes et elle se teint apparemment les cheveux en blond, donc hein...

Pour parler de ces deux jeunes adolescents dont je prends la place, voici comment je me conduis avec eux. Commençons par le plus difficile ; Alyssa Kim.

CEUX DONT JE PRENDS LES TRAITS
car je suis un ouf moi, j'ai pas peur de prendre ta place p'tit caïd et je fais de toi c'qui me plait !

Bon, j'essaye de ne pas cultiver son côté blonde et assez débile dont elle donne l'air car il ne faut pas se fier aux apparences. Il parait qu'elle a un fort caractère la petite. Entêtée mais drôle, je la joue très impertinante et hautaine pour être tranquille en fait. Mais son côté poupée de porcelaine pourra s'avérer également très utile. Disons que si j'étais une fille, il y a certaines choses qui ne me feraient pas peur de faire pour m'en sortir comme sortir mon plus beau sourire ou faire couler de petites larmes avec une pose de filles fragiles et innocentes qui ne ferait rien de mal. Je ne semble pas encore être en danger, personne ne me ou la trouve bizarre à ma connaissance malgré le fait que parfois, c'est bien moi qui suis à sa place. Je n'ai donc pas à m'en faire pour le moment, ce n'est pas avec cette apparence que je serais découvert.

Quand Florian m'a parlé d'un garçon de Serdaigle qui s'appelait Jacob, j'ai cru qu'il se moquait de moi. Mais non, il y a bel et bien un autre Jacob qui comme moi dans le temps est à Serdaigle. Plutôt pas mal, si je me place d'un point de vue objectif ou féminin (je suis bien obligé bordel, pour jouer cette Alyssa là). Comme ça, si on l'appelle et que je suis dans sa peau, je me retournerai immédiatement. Ceci dit, j'ai du mal à cerner son caractère et Florian n'est pas d'un grand secours avec ses caricatures. Donc je le joue assez renfermé car ça m'arrange encore mais canaille sur les bords. J'ai toujours rêvé d'être un peu espiègle mais bon... Je ne sais pas, ça ne collait pas à ce que j'étais à l'époque en gros... Comment ça je mens mal ? Ok, ok, j'ai été canaille mais que vers la fin, ça ne compte même pas.

En fait, le plus déplorable dans tout ça, c'est que je me suis vraiment habitué au goût du polynectar... Non mais en arriver là ! Normal ? Pour la bonne cause ? Il y a plus important ? That's bullsh*t!

Alors quand je ne bois ce truc... je suis un bonhomme aux cheveux châtains plutôt grand. 183cm, ce n'est pas mal quand même non ? Mais du coup, la balance n'est pas indulgente avec moi... je vous, les femmes (ouais, j'sais, je sors). Je pèse 70 kilogrammes. Tout rond. Et bien quoi ? Faut les nourrir ces 183 centimètres, et encore, je devrais manger plus je trouve.
Sinon, mon style ? Parce que j'en ai un ? Bon, certainement. Je ne fais pas trop attention mais j'ai assez bon goût dans le genre "anglais classique". Je n'aime pas être extravagant, je préfère de loin une tenue simple mais classe. Le must, c'est une ceinture. Absolument. Il m'en faut un peu à toutes les sauces. Je déteste les pantacourts et les shorts pour hommes, je trouve ça vraiment bizarre... Je veux dire, déjà que j'ai passé sept ans de ma vie à Poudlard avec l'étiquette de nerdy, je ne vais pas poursuivre avec un look d'adolescent fana de l'informatique. Manquerait plus que des lunettes et un appareil dentaire !
J'ai de grands pieds sinon...


Yeah Geek Power !!!
Pseudo : Kaito (Kaiile).
Tu as quel âge ? 20 ans.
Tu nous a trouvé où ? C'est vous qui m'avez trouvé.
Et t'en penses quoi ? Blablabla, whatever.
T'as un autre compte ? Lequel ? What-e-ver.
T'as pas un truc à nous dire hein ? code Yeah c'est fresh ça 8D
Mais encore ? *o* Whaaaat-eeee-veeeer.





Dernière édition par Jacob E. Nightingal le Ven 2 Mar - 13:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adminpokerface
▬▬BETHE♚QUEEN▬▬

avatar


❯ Messages : 195
❯ Avatar : Emma Watson by Lutti
❯ Scolarité : 2nde 6° année ; j'ai 18 ans
❯ Camp : ... indécise
❯ Orientation : Hétérosexuelle



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : Une loutre
Ca me fout la trouille : Rater mes examens, enfin, surtout ne pas savoir... Ne pas avoir de solution

Message Re: The more you age, The stupidier you get ; FACT # Jake   Mar 28 Fév - 11:58


Juste pour dire : j'ai posté pour Kyle/Jacob, il est absent pour des raisons familiales et ne commencera sa fiche qu'à son retour, le 02 ou le 03.
Voilà...
Et, pour le flood, j'aime toujours autant ce choix d'avatar -chouine-




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
«
Cho Chang
»

avatar


❯ Messages : 111
❯ Avatar : Katie Leung ~ By Kiriss.
❯ Scolarité : Dix-huit ans ~ Sixième année.
❯ Job : ///
❯ Camp : Le camp que j'ai depuis toujours ~ Le bien ♥
❯ Occupations : Je suis déjà trop occupée par la future bataille >.<
❯ Orientation : Hétérosexuelle.



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : Un cygne majestueux.
Ca me fout la trouille : La mort et tout ce qui la représente :/

Message Re: The more you age, The stupidier you get ; FACT # Jake   Mar 28 Fév - 20:02


Bienvenue !

Bonne chance pour la suite de ta fiche :^^:

J'adore ton avatar :heart:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❯ Messages : 23
❯ Avatar : Kangana Ranaut
❯ Scolarité : 6ème année - 16 ans
❯ Camp : Gryffondor
❯ Occupations : Peinture
❯ Orientation : Hétérosexuelle



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : Une Panthère
Ca me fout la trouille : Une Sangsue

Message Re: The more you age, The stupidier you get ; FACT # Jake   Mar 28 Fév - 20:09


Bienvenue :pompom:
(j'adoooore ce simley XD)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❯ Messages : 157
❯ Avatar : Devon Murray
❯ Scolarité : 6eme année
❯ Job : Démineur
❯ Camp : Red isn't dead
❯ Occupations : poursuiveur
❯ Orientation : Hétéro!



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : un renard
Ca me fout la trouille : la Mort

Message Re: The more you age, The stupidier you get ; FACT # Jake   Mer 29 Fév - 14:35


Ce Kaito a la renomée egale voire plus à celle de Nicolas Flamel ^^
Il est d'avance le bienvenu; et pis déjà tu commence à chuoiner on t'a pas encore embetée! oO




Seamus Finnigan- uc.
redsky


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
adminpokerface
▬▬BETHE♚QUEEN▬▬

avatar


❯ Messages : 195
❯ Avatar : Emma Watson by Lutti
❯ Scolarité : 2nde 6° année ; j'ai 18 ans
❯ Camp : ... indécise
❯ Orientation : Hétérosexuelle



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : Une loutre
Ca me fout la trouille : Rater mes examens, enfin, surtout ne pas savoir... Ne pas avoir de solution

Message Re: The more you age, The stupidier you get ; FACT # Jake   Mer 29 Fév - 19:28


Kaito m'embête pratiquement en permanence =_= du haut niveau, du grand art même...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« MAD HUNTERS TEAM BARRY
and go have a brunch »

avatar


❯ Messages : 18
❯ Avatar : Andrew Garfield by November
❯ Job : Je vais devenir médicomage ... un jour ...
❯ Camp : Xtrem Blue
❯ Orientation : Hétéro stp, merci



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : Un Dhole
Ca me fout la trouille : Moi-même

Message Re: The more you age, The stupidier you get ; FACT # Jake   Ven 2 Mar - 13:10


Citation :
Ce Kaito a la renomée egale voire plus à celle de Nicolas Flamel ^^
Quelqu'un qui me reconnait enfin, thanks buddy

Oh ça va toi Hermione, ne fais pas genre, t'adore ma merveilleuse et sublime présence. Tu ne t'y fais juste toujours pas !
(ouais mes chevilles vont super bien, mieux que les siennes)

Et merci aux deux autres demoiselles plus haut.




Mornings

Si toi non plus tu n'aimes pas les matins... tu en as assez de cette coupe de cheveux décourageante. ou de tous ces bruits qui te disent "non tu ne dormiras point plus", eh bien... on va dire, "tape dans tes mains" avec moi ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin

avatar


❯ Messages : 53



Message Re: The more you age, The stupidier you get ; FACT # Jake   Ven 2 Mar - 15:45


Bienvenue Jacob Nightingal !
Vous avez été accueilli les bras ouverts par les Hunters semblerait-il... En espérant que vous ferez les bons choix !
Bon jeu...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sortedfates.forumgratuit.org
«
Contenu sponsorisé
»






Message Re: The more you age, The stupidier you get ; FACT # Jake   




Revenir en haut Aller en bas
 

The more you age, The stupidier you get ; FACT # Jake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SORTING FATE :: ABRACADABRA :: Présentation :: Présentation des Adultes :: Acceptés !-
Sauter vers: