AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 1er Epreuve | Depart pour Londres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Admin

avatar


❯ Messages : 53



Message 1er Epreuve | Depart pour Londres   Ven 14 Sep - 19:03



Vendredi, 13 heures avait sonné. Les élèves sortirent de leurs classes en chahutant. C’était une belle journée, bien que la pluie tombait depuis quelques jours déjà. L’école de magie Poudlard était emplie d’un intense élan de joie. La sortie vers Londres commençait maintenant. La directrice, de sa fenêtre, regardait les élèves courir rentrer dans le château pour finir de boucler leurs affaires. Beaucoup d’élèves s'étaient inscris, c’était une bonne nouvelle, un signe, un pas vers la paix qu’elle attendait tant. Sortant de son bureau pour descendre à la grande salle, endroit de réunion avant le départ de Pré-au-Lard en train. Dans les escaliers elle croisa les élèves ne parlant que de cela. Certains étaient déçus de ne pas s’être inscris finalement, d’autres étaient tout excités de ce départ, et pour le reste, ils étaient… comme Monsieur Weasley à trainer des pieds.

« Ne faites pas cette tête Weasley, vous allez à Londres, pas à Azkaban. »
Minerva MacGonagall cacha un rire devant la surprise de Ronald Weasley, qui ne l’avait pas entendu arriver. Elle était heureuse, cette sortie serait bénéfique en tout point de vue. De plus le château serait presque complétement vidé de leurs élèves les plus vieux, ainsi les plus jeunes pourraient eux aussi s’amuser en toute tranquillité. Vraiment, cette idée était parfaite.
Entrant dans la grande salle, la directrice se dirigea vers le banc des professeurs et prit place devant son pupitre. Le brouhaha était impressionnant, tous les élèves de la cinquième à la septième année étaient là, ou presque. Tous avec un sac ou deux, anxieux, excités, fatigués, bref tout cela respirait la jeunesse et la directrice en fut enchantée. Elle tapota son pupitre pour demander le silence qui ne tarda pas à suivre, les élèves s’installant sagement sur leurs bancs.

« Bien, je vois que tout le monde est prêt. Nous ferons de toute façon un dernier appel. Veuillez s’il-vous-plaît commencer par donner votre baguette aux professeurs qui passeront dans les allées, merci. Celles-ci étant échanger par un téléphone portable, engin moldu, légèrement modifié. »
La baguette avait était un gros problème dans l’organisation. Elle avait reçu énormément de plaintes de parents qui ne voulaient pas que leurs enfants soient sans elles durant le voyage, mais finalement, elle avait réussi à gagner. En réalité elle ne leur avait pas laissé le choix. De plus l’idée du portable était bien plus pratique, ils pourraient le sortir quand bon leur semble sans se faire remarquer.

« Bien. Des appareils photographiques ont déjà été donnés à une personne dans votre groupe. N’oubliez pas de jouer le jeu sinon aucun point ne sera donné à votre maison. »
Un bon moyen pour les forcer à communiquer et à travailler ensemble. Laissant son regard traverser la salle, elle reprit.

« Souvenez-vous que vous devez obéir aux accompagnateurs. Si vous avez un problème ils seront là pour vous aider, mais ils n’ont pas le droit d’intervenir dans l’épreuve. Sur ce, bon voyage, nous nous rêverons dans dix jours. »
Elle eut un petit sourire, puis se recula laissant les élèves se diriger vers les carrioles qui devaient les porter jusqu’à la gare. De là, ils prendraient le train 9 ¾ qu’ils connaissaient si bien pour aller à Londres, et de la gare de Londres à leur hôtel en centre-ville.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le rp commence donc dans le train en chemin vers la gare de Londres. La fin lorsque le train arrivera. Le train est immense et comme il n’y a qu’une partie de Poudlard, eh bien vous avez la place de jouer au Quidditch si cela vous chante. Ne faites pas les fous, on vous surveille quand même. La liste des objets à trouver vous a été donnée à la montée du train et c’est la suivante :

Canette de soda ; café ; cabine téléphonique ; bus à doubles étages ; télévision ; distributeur de billets ; bouche de métro ; magazine people ; vélo ; Taxi ; écrans géant ; théâtre ; affiche publicitaire ; l’œil de Londres ; Big Ben ; La tour de Londres ; Buckingham Palace ; journal ; ballon de football.

Bien-sûr, vous ne pouvez pas trouver d’objets durant ce voyage.

Chaque post de 30 lignes rapportera 5 pts à votre maison. Il est conseillé de poster lorsqu’on s’est inscrit, des pénalités sur les points du concours seront sinon données.

Informations sur l’épreuve ICI et ICI


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sortedfates.forumgratuit.org
adminpokerface
▬▬BETHE♚QUEEN▬▬

avatar


❯ Messages : 195
❯ Avatar : Emma Watson by Lutti
❯ Scolarité : 2nde 6° année ; j'ai 18 ans
❯ Camp : ... indécise
❯ Orientation : Hétérosexuelle



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : Une loutre
Ca me fout la trouille : Rater mes examens, enfin, surtout ne pas savoir... Ne pas avoir de solution

Message Re: 1er Epreuve | Depart pour Londres   Sam 15 Sep - 13:30




Sortie en terre moldue...
« cela n'aura rien de vacances... surtout pour nous »




Le cours semblait long. Interminable. Sans fin. Et Hermione était pourtant imperturbable. Mais autour d'elle en revanche... Jamais un cours d'Arithmancie n'avait été aussi peu studieux et du coup, la classe avait très peu avancé. A la plus grande frustration de notre Hermione. Frustration qu'elle tentait d'occulter en fixant le professeur ou le mur devant elle, tentant d'accrocher chacun de ses mots pour ne pas entendre le chahut des autres étudiants.
« Dire que vous n'allez pas utiliser votre baguette pendant dix jours ! » « Oui peut-être mais on sera tranquille pendant la même période. Ils ont dit qu'on allait faire une sorte de chasse au trésor. » « Pff, tout ça pour sécher les cours alors ? » « Non. On va visiter des trucs moldus. Ça va être drôle. Puis je suis sûr que les moldues sont jolies ! » « Ouais, et sûrement pas assez aveugles et folles pour rester avec toi ! » Hermione roula ses yeux et fini par se retourner sur le groupe, les yeux gros. Ils la regardèrent cinq secondes, juste assez pour lui dire de se relaxer un peu pour une fois. Pour une fois ? Oh puis ! C'étaient eux le problème, pas elle. Et le professeur d'Arithmancie lui donna raison en remettant à l'ordre les bavards.
Allons, ils allaient passer une dizaine de jours loin de Poudlard et des cours, ne pouvaient-ils pas tenir juste une heure de plus ? La Gryffondor imaginait déjà la masse de travail à rattraper. Ce n'est pas parce qu'ils avaient déjà brièvement vu cette partie du cours l'an passé qu'ils pouvaient se permettre d'avoir du travail en retard.

Elle retourna la tête vers son pupitre et finit enfin sa phrase qu'elle avait laissé en suspens. Pourtant il ne lui fallu que cinq minutes pour devoir renoncer à une concentration pleine. Le professeur avait fini par divaguer et répondre à une question, le lançant dans un récit n'ayant qu'un rapport très mince avec le cours. Et surtout, le brouhaha derrière en avait profité pour reprendre, insinuant dans sa tête les paramètres qu'elle ne souhaitait pas reprendre en compte. « J'aurais bien fait de m'inscrire ! Juste pour te voir travailler avec l'autre Serpentard là » « Ne m'en parle pas, je n'attends que de voir s'il sait utiliser sa cervelle. Ce sera bien la preuve qu'il en est une ! » « Ah, personnellement, je suis plutôt bien tombé... » « Oui, qu'avec des gens que tu vois souvent. Il y en a qui ont Merlin de leur côté ! » Ça c'était certain. Et Hermione ne faisait pas partie de ceux-là. Si Eleanor Loackter ne représentait qu'un souci de concentration pour les tâches, gérer Ron et Pablo Gallagher d'un autre côté serait un tout autre problème. Hermione était à peu près sûre que le Serpentard ne l'appréciait pas des masses en plus de ça. Cette équipe semblait vouer à la catastrophe à moins de savoir comment stimuler juste comme il fallait l'orgueil de chacun pour avancer. Elle se demandait seulement si Gallagher en avait un !

Un nouveau soupir s'échappa. Et comme si des entités l'avaient entendue, la fin du cours avait été annoncée. La sorcière décida alors d'aborder l'idée avec le plus d'enthousiasme possible, histoire d'avoir l'air un tantinet motivée vu son grand scepticisme. L'un contrebalancerait l'autre.
Elle rangea ses livres tranquillement et fut l'une des dernières à sortir, évitant la cohue devant la porte. C'était que finalement, cette sortie s'annonçait être un grand succès. Et ce n'est pas le monde qu'il y avait dans la grande salle qui la fit se contredire. Cela grouillait de partout et elle manqua de dire ouf quand elle trouva enfin à s'asseoir en face de son ami déjà présent. Elle ne lui dit rien, n'adressant qu'un regard, puisque le professeur McGonagall allait s'exprimer.

MCGONAGALL ; « Bien, je vois que tout le monde est prêt. Nous ferons de toute façon un dernier appel. Veuillez s’il-vous-plaît commencer par donner votre baguette aux professeurs qui passeront dans les allées, merci. Celles-ci étant échanger par un téléphone portable, engin moldu, légèrement modifié. »

Alors qu'elle terminait sa phrase, un professeur passa en effet derrière elle pour prendre sa baguette qu'elle confia avec un petit pincement au cœur. Même pendant les vacances durant lesquelles elle ne l'utilisait pas, Hermione gardait sa baguette dans ses alentours. Elle grimaça à la vue du cellulaire donné en échange, elle aurait tant aimé avoir le sien. Mais il n'avait aucune modification adaptée à la sortie, encore moins les numéros probablement à utiliser.

MCGONAGALL ; « Bien. Des appareils photographiques ont déjà été donnés à une personne dans votre groupe. N’oubliez pas de jouer le jeu sinon aucun point ne sera donné à votre maison. Souvenez-vous que vous devez obéir aux accompagnateurs. Si vous avez un problème ils seront là pour vous aider, mais ils n’ont pas le droit d’intervenir dans l’épreuve. Sur ce, bon voyage, nous nous rêverons dans dix jours. »

Hermione regarda rapidement autour de la salle, voyant dans un coin du château Mackenzie. Son sourcil s'éleva dans un signe d'interrogation mais n'eut le temps de rien dire ou d'attendre que l'ancienne élève la voit. Tout le monde s'était levé et se dirigeait déjà vers la grande porte. Elle se fit violence alors pour adresser enfin la parole à Ron, exercice étant devenu de plus en plus compliqué durant l'absence de Harry.

Hermione ; « Tu es prêt pour ces dix jours ? Les autres n'ont pas arrêté d'en parler... elle marqua une pause. Par contre je n'ai pas vu Eleanor encore... Ce serait pratique qu'on la voit avant l'épreuve de groupe. Même si je suis certaine qu'elle va rester avec les Shadows dans les wagons. Gallagher en revanche... »

'Comment s'adresser à la bête curieuse ?!' en outre. Ce n'était pas le moment de parler déjà de ça. Ils étaient déjà devant les carrioles quand elle reprenait la conversation.

Hermione ; « J'ai hâte ! Je veux dire, je n'ai jamais partagé certains coins de Londres avec vous, ce sera peut-être l'occasion. Le musée est génial ! En revanche, je regrette qu'on ne passe pas à la bibliothèque de l'université, il y a des ouvrages fantastiques. La lecture moldue est intéressante aussi. »

Elle parlait pour occulter les nuages du voyage mais elle se prenait vraiment au jeu, ses joues rougissant un tout petit peu de bonheur en racontant ce qu'elle connaissait de Londres et ses alentours. Harry, Ron et elle avaient tant vécu et pourtant, ils n'avaient jamais pris le temps de faire ce genre de choses alors qu'ils auraient pu. Ils en avaient souvent manqué, de temps.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« PAST TOMBOYS TEAM BARRY
and go have a brunch »

avatar


❯ Messages : 35
❯ Avatar : Leighton Meester by Queen
❯ Scolarité : Ex-Lionne ; Devrait être en 7° année bis ; 18 ans
❯ Job : Serveuse
❯ Camp : Neutre avec une tendance grenadine
❯ Occupations : Chante aussi dans les bars
❯ Orientation : Euh sans mensonges ? Hétéro alors mais chut >w< !



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : La forme de ton Patronus (5éme année minimum)
Ca me fout la trouille : N'Y PENSE MÊME PAS !

Message Re: 1er Epreuve | Depart pour Londres   Sam 15 Sep - 17:22





i'm not snow white but I'm lost inside this forest

MACKENZIE ::
« Et voilà ! Je suis parée ! Qui croirait que dans ses bottines je cache des armes pour encadrer ces démons qui sont comme nous l'avons été ? »
ZACHARY ::
« Et comme nous sommes toujours au passage. Sérieusement Mack, dès qu'il est question de Poudlard... tu es obligée de redevenir ce mélange entre fille et garçon manqué ? »
MACKENZIE ::
« Je ne vois absolument pas de quoi tu parles. »
ZACHARY ::
« Le contraire m'aurait surpris. Hm... Jack ? »


Demanda Zachary en regardant autour, appuyant son interrogation. Mackenzie haussa les épaules à cette dernière question. Jacob ne s'était pas montré depuis deux jours et n'avait rien dit. Cela lui arrivait très souvent et Mack tentait tant bien que mal de prendre ça comme ça l'était devenu : normal. Mais depuis qu'elle savait qu'il était un Hunter, en plus de lui en vouloir de prendre parti, elle s'inquiétait un tant soit peu. Se retenant de trop y réfléchir. De toute façon, ce n'était pas son genre de se morfondre pendant un trop long moment. Elle s'en voudrait à elle-même et Jacob ou Zackary aussi.

MACKENZIE ::
« Probablement un réveil difficile pour monsieur le Hunter. »
ZACHARY ::
« Ouh, sentirais-je une pointe de reproche ? »
MACKENZIE ::
« T'occupe ! » elle prit un coussin pour le frapper. « Et toi ? Pourquoi tu ne t'es pas proposé ? C'est l'occasion de se remémorer le bon vieux temps. C'est toi qui doit le plus le regretter hein ? »
ZACHARY ::
« Hm... Non merci, j'ai assez à faire avec mon parrainage au ministère. »


Le sourire de la sorcière s'élargit : il lui donnait raison. Le temps où il était un élève insouciant et embêtant à souhait était finie. Comme l'époque où il était un gars cool et un Serpentard qui faisait seulement ce qu'il voulait aussi. Il était devenu un politique en herbe bien barbant ! Le jeune homme sembla enfin percuter puisqu'il avait kidnappé son coussin pour la frapper avec, agrandissant le sourire de la « victime ». Une course poursuite s'engagea alors et ne se finit que lorsqu'elle manqua de se prendre en plein visage une chouette affolée. « Tu n'as pas honte Zack ? Tu as fait peur à cette chouette avec ta tête d'ogre. » « Ne m'oblige pas à faire un jeu de mots salace... » elle grimaça en frissonnant et calma la chouette. Non, elle n'avait pas envie d'entendre ces blagues bizarres... Enfin ! Le mot venait de Jacob, annonçant qu'ils se retrouveraient directement à Poudlard. Elle étala avec plaisir le parchemin sur les yeux de Zachary et se sauva vers le lit dans sa petite chambre accordée par le tenancier. Elle y prit son sac et fit face à son ami.

MACKENZIE ::
« Je vais devoir te mettre dehors Zachy. »
ZACHARY ::
« Ce que tu veux mais arrête de m'appeler comme ça. Faut vraiment que Jack fasse un truc contre cette manie que tu as. »
MACKENZIE ::
« Espèce de Ricky Skeeter... » il grimaça.
ZACHARY ::
« Si tu n'arrêtes pas d'être vilaine je ne ferais pas semblant de vous trouver par hasard dans Londres. »


Elle sourit en lui faisant une accolade, le poussa dehors et sortit au plus vite de l'établissement, les clefs dans sa poche. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas ce chemin sans se déguiser un minimum. Sans tenue d'écolière de Poudlard.
~
Jacob et elle étaient dans la salle des professeurs quand on leur dit qu'ils pouvaient joindre la grande salle enfin. Leurs bagages avaient été pris et leurs mains étaient donc vides. Contrairement à mes bottes pensa Mack en essayant de dissimuler son sourire. La salle commençait déjà à se remplir et avec grand plaisir (ou pas), elle reconnaissait des visages. Quand elle aperçut le dernier fils Weasley, elle jura qu'il avait encore pris des centimètres. Neville se vengeait en prenant du muscle. Parkinson tenait de plus en plus du bouledogue que du pékinois et semblait apprécier la présence d'autres Serpentards, Merlin en soit loué pour Malefoy. Ce dernier était bien maigre d'ailleurs...
Elle réalisa à peine que le discours se faisait, perdue dans ses pensées... Mais se réveilla quand elle entendit le chahut ambiant. Mack regarda soudainement Jacob puis lui fila un coup.

MACKENZIE ::
« Tu as entendu ? "Souvenez-vous que vous devez obéir aux accompagnateurs." J'aime déjà cette sortie ! Mes anciens camarades sous mes ordres ! Ha ! »


Elle souriait en faisant mine d'encadrer la foule - McGonagall avait toujours des doutes quand à elle hélas. La sorcière glissa un « je reste vers le dernier wagon, va au premier » histoire d'encadrer. N'empêche, à part se faire obéir, ça ne s'annonçait pas particulièrement passionnant. Oh ne t'en fais pas, je vais arranger ça ! vit-elle Jacob dans sa tête dire, si bien qu'elle rit toute seule... avant de se reprendre.

MACKENZIE ::
« Allez, les retardataires, je leur fais manger des épinards ou boire de l'huile de foie de morue et même les moldus n'aiment pas ça... »


Dit-elle en voyant un ancien camarade avec un clin d’œil pour donner le change mais grimaça après.







    Midnight, I'm drunk, I don't give a f*ck
    Wanna dance, By myself, Guess you're outta luck

    I'm not here for your entertainment
    You don't really want to mess with me tonight
    Just stop and take a second
    I was fine before you walked into my life
    Cause you know it's over ; Before it began
    Keep your drink just give me the money
    It's just you and your hand tonight


Mackenzie Eden Thompson








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KOALA, TENDREMENT CHOCOLAT
what the fuck ?

avatar


❯ Messages : 304
❯ Avatar : R. Grint ©Cristalline (elleestsimone8D)
❯ Scolarité : 6 éme - dix-sept annanas



Message Re: 1er Epreuve | Depart pour Londres   Sam 15 Sep - 20:11



v o y a g e ~ v o y a g e
« Ron ? » « … » « Hey Roooon ? » « Hum … » « HO RON ! » « Quoi ? » « Le cours est fini, on y va. » Le dernier des Weasley décolla sa joue de son bureau et vit, à travers ses yeux ensommeiller, la classe vide. Dean rit avant de laisser son camarade ce réveiller, mais il n’avait pas tout son temps, le train n’aller pas l’attendre. Le rouquin baya a s’en décrocher la mâchoire en se frottant les cheveux. Il eut un soupire, puis fini par se lever de sa chaise, prenant son sac sur l’épaule il ouvrit la porte donnant sur le couloir. C’était un remake de la guerre, mais sans mangemort et sans violence. Quoi qu’il fallait les voir ce bousculer pour finir leurs sacs. Ron ce redressa soudainement. « Bordel, mon sac ! » Ce fut une vraie douche froide. Le gryffondor fonça alors à toutes jambes dans le couloir. Ce qu’il y avait de bien lors ce qu’on est grand et plutôt fort c’est que ce frayer un chemin dans la foule ce n’est pas bien compliquer, il faut faire preuve d’un peu de force voilà tout. Il se faufila dans sa salle commune, puis monta quatre à quatre les marches menant à son dortoir. Lors ce qu’il entra, Neville était le dernier à en sortir. « Dépêche-toi, Ron, tes en retard. » Pour toute réponse il grogna. Toute cette histoire de voyage ça le rendait malade. Il n’avait aucune envie d’y aller et il ne trouver pas juste qu’on l’est inscrit sans lui avoir demandé son avis. Seulement lors ce qu’il c’était plein a sa mère elle lui avait presque écrit une beuglante, cela n’en était pas une, mais c’était tout comme pour lui. « Tu iras un point c’est tout Ronald Weasley, et tu as intérêt a bien te tenir ! Et n’oublie pas de ramener un cadeau à ton père, il est tout excité. […] » C'était bien le seul. Ron prit la petite bourse d’argent moldu que son père avait changé pour lui. Il fourra des vêtements en vrac dans son sac et quelque paquets de bonbons, pour le voyage, avant de sortir du dortoir.

Lors ce qu’il fut dans les grands escaliers il vit un poufssoufle ce faire expliquer que les souafle n’étaient pas un objet que l’on pouvait emmener dans le monde moldu. Cette remarque le fit soupirer. Une semaine entière sans voir un balais, ni un magazine de quidditch, c’était pire que tout. « Ne faites pas cette tête Weasley, vous allez à Londres, pas à Azkaban. » Ron eu un sur saut en se retournant vers la directrice qui passa avec un petit sourire, qu’il jugea mesquin. « Cela dépend du point de vue. » Il avait soupiré plus pour lui-même que pour elle et de toute façon elle était déjà bien trop loin pour être capable de l’entendre. Serrant son sac sur son épaule il finit de descendre les escaliers pour rejoindre la grande salle. Le discoure de la directrice fut des plus ennuyeux. Le coude sur la table, la tête dans sa paume il la regarder parler sans laisser passer une autre réaction que le désespoir profond que lui inspiré cette situation. Il fallut donner sa baguette. Ce fut un moment assez difficile et le professeur du lui arracher des mains pour l’avoir. La baguette d’un sorcier est sacré pour celui-ci, et après l’année qu’il avait passé et la guerre, Ron avait beaucoup de mal à la voir partir loin de lui. A la place on lui donna une de ces machines moldu, étrange et toute petite. En partant il la prit et la glissa dans sa poche sans réel conviction. « Tu es prêt pour ces dix jours ? Les autres n'ont pas arrêté d'en parler... » Le rouquin posa son regard sur Hermione qui marcher avec lui. Il avait pris l’habitude d’être à coter d’elle s’en qu’ils ne s’adressent plu la parole, pourtant elle avait l’air de vouloir engager une quelconque communication alors il l’écouta. « Par contre je n'ai pas vu Eleanor encore... Ce serait pratique qu'on la voit avant l'épreuve de groupe. Même si je suis certaine qu'elle va rester avec les Shadows dans les wagons. Gallagher en revanche... » Ron soupira. Elle ne pouvait donc pas s’en empêcher ? Il fallait qu’elle l’exaspéré, c’était toujours comme ça, ou de plus en plus, il ne savait plus trop. « J'ai hâte ! Je veux dire, je n'ai jamais partagé certains coins de Londres avec vous, ce sera peut-être l'occasion. Le musée est génial ! En revanche, je regrette qu'on ne passe pas à la bibliothèque de l'université, il y a des ouvrages fantastiques. La lecture moldue est intéressante aussi. » Le « vous » avait quelque chose de déplacer, mais Ron esquissa un sourire malgré son pincement au cœur. Il ne pouvait pas en vouloir a Hermione, surtout pas quand elle commencé à être vraiment elle-même. Le rouquin prit le sac de son amie et lui ouvrit la porte de la carriole pour la laisser entrer. « On ira si tu veux. » Il prit place a coter d’elle, laissant d’autre élèves les rejoindre. Il était prêt à aller où elle voudrait, c’était son monde après tout. Seulement il ne pouvait pas s’empêcher de ne pas vouloir y aller. Cela n’avait rien à voir avec elle, il ne voulait pas la blesser, mais toute ces histoires d’épreuves et de mélange des maisons, ça lui donner des boutons. Alors le rouquin écouta Hermione lui parler du Londres qu’elle connaissait par cœur et qui pour lui était totalement inconnue.

Les carrioles finirent par arriver devant la gare de Prés au Lard. En sortant, il garda le sac d’Hermione avec le sien. D’ailleurs celui-ci était deux fois plus lourd que le sien. « Ne me dit pas que tu as pris l’histoire de Poudlard ? » Même pour lire pendant le voyage il trouvait cela idiot, elle aurait pu le raconter à l’ envers tellement elle le connaissait bien. George lui avait même demandé de le faire une fois. Montant dans le train Ron ouvrit le premier compartiment vide qu’il trouva et s’affala sur la banquette sans attendre. Il pouvait seulement dormir pendant le voyage ce serait déjà ça. Il ne voulait même pas imaginer ce qui ce passerait le lendemain. Quand il devrait commencer à faire équipe avec deux serpentard. L’une qu’il prenait pour une folle et l’autre qu’il ne pouvait simplement pas encadré. Ce massant les yeux, puis l’arête du nez, il était déjà passablement fatiguer avant même d’avoir commencé. « Pour vue que tout ça ce finisse vite… »




Tout aurait pu être, toute autre chose et aurait eu tout autant de sens.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SlytherinQueen

avatar


❯ Messages : 244
❯ Avatar : Amber Heard
❯ Scolarité : 6ème année 17 ans
❯ Camp : ing pour la libération des gnous
❯ Occupations : Emmerder le monde
❯ Orientation : A droite, mais ça change quand je tourne



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : Un requin blanc
Ca me fout la trouille : Son propre reflet, vieille, malade et seule

Message Re: 1er Epreuve | Depart pour Londres   Dim 16 Sep - 19:22


Let's go to Moldus's word
Or in a pub at least~





Non mais sérieux, la vieille Mc go lui avait pris sa baguette, enfin pas vraiment elle, mais c’était la même chose, Eléanor avait réfléchit a de nombreux plans pour la garder, notamment la mettre dans un endroit totalement incongrus que personne n’irait fouiller, ou, si c’était le cas, elle se réservait la liberté de choisir qui, et le choix serait vite fait… Toujours est il qu’elle se retrouvait affublée d’un « portable » et sans baguette… Si elle n’avait pas tenue a avoir des cours de défense made in moldu (chose contre laquelle sa mère c’était battu des années durant, en vain) Léa se serait sentie totalement démunie, mais elle avait un avantage certain sur beaucoup de personne dans se train, être capable d’être pénible avec les moldus et de ne pas en subir les conséquence après, si les moldus l’embêtait, MAWASHIGERI DANS LA TRONCHE ! Et elle savait le faire, mais ça n’étais pas gracieux et il faudrait qu’elle remonte sa robe, et si elle le faisait on verrai sa culotte, enfin si culotte elle portait ce qui n’était pas certain.

Sur le panneau d’affichage les noms des membres de son « équipe » avaient été inscrit, Granger Weasley et Gallagher, Léa plissa les yeux, ne pas être dans l’équipe de Florian la contrariait, elle se retrouvait avec un de ses ex et pire, avec un roux. Heureusement le fait d’avoir Hermignonne dans l’équipe l’enchantait, cela signifiait s’en tirer plus que bien sans jamais rien foutre puisque trop perfectionniste la née moldus souhaiterai surement se charger elle-même du travail plutôt que de prendre le risque que quelqu’un le fasse mal. De toute façon elle ne resterai pas longtemps avec son équipe, elle irait boire et faire des conneries avec Shadow, elle avait déjà une idée en tête et ce n’était surement pas son équipe de bras presque cassés qui allait changé quoi que ce soit.

Elle erra un moment dans les couloirs de l’immense train a la recherche de son équipe en regardant par les fenêtres des compartiments, elle remarqua rapidement celle de Florian, en croisant son regard dans la fenêtre elle le gratifia d’un clin d’œil et d’un sourire, par un geste elle l’informa qu’elle allait voir les abrutis de son équipe avant de revenir faire des conneries avec lui (oui parce qu’on peut dire ça avec un seul geste, a condition de s’appeler Eléanor Loackter, ce qui n’était pas rien). Il y avait, a part ça, beaucoup de moches, mais aucun d’entres eux ne ressemblait a son équipe, sauf l’espèce de touf rousse qui dépassait de l’un d’eux, ah, et la touffe brune a coté devait être Granger. D’un grand coup de main elle ouvrit la porte a la volée, et les gratifia d’un grand sourire, oui elle était comme ça Léa assez généreuse pour sourire, même a un roux, ça devrait être récompensé ! Elle posa ses fesses si violemment sur le fauteuil qu’elle rebondit et ouvrit enfin sa magnifique bouche.


-Je suis venue vous allouer mon « indispensable » présence avant de disparaître. Je ne sais pas trop si on se reverra après alors bon autant faire un petit coucou. Pas que je vous aime pas hein, mais faire équipe avec un ex et un roux c’est pas mon délire, et travailler encore moins, surtout que Hermione n’aura aucun mal a nous ficeler tout ça, moi je risque de tout saloper de toute façon. .

Elle tapota sur la tête d’Hermione avec un affectueux « brave bête », elle aurait bien fait ça avait Ron mais elle avait peur d’attraper sa maladie.

-Faut que j’aille me faire tatouer, les tatoo moldus sont bien plus rock’n roll que les notres et en plus ça fera crier ma mère, elle ne supporte pas tout ce qui est moldus, mes parents sont style super stricte au niveau du sang tout ça tout ça, ils rêvent que je marie avec un gosse de riche style Malefoy vous voyez l’idée ? Moi j’ai dis a ma mère que la Zoophilie était interdite par la loi, pis avec les fouines paient ton délire quoi. Et moi je m’en fiche du sang, tant qu’il tâche pas ma robe.

Spoiler:
 

Elle se leva pour leur permettre d’admirer le travaille, une robe en satin rouge qui lui arrivait au dessus des genoux, les cotés étaient resserrés façon corset par des lacets noirs. Deux coques moulait la poitrine de la brune et étaient surmontés de dentelle noir, le tout tenus par deux bretelles noirs assez fine, c’est ce qu’on appel, la classe, c’était totalement incongrus pour la sortie prévues mais Eléanor ne semblait pas s’en rendre compte. Elle finit par se rassoir en soupirant.

-Faut aussi que je trouve un pub sympa ou on pourra se planquer, avec Kikiel et Flo… .Elle se parlait a elle-même, de toute façon je m’en fou je connais déjà leur connerie, nous demander de trouver big ben… Ils sont sérieux ou pas ? Je veux dire, ça crève les yeux quoi….

En même temps qu’elle parlait, elle regardais son reflet dans la vitre qui menait au couloir, elle se touchait les cheveux en essayant de se rendre compte s’ils étaient bien coiffés ou pas, la réponse était oui, mais dans l’esprit de Léa rien n’était moins sur, en fait il était difficile d’être plus tiré a quatre épingles que la Serpentard. Mais son reflet bougea soudain, sans qu’elle ne lui est autorisé, elle detestait ça, et jeta un œil sur le responsable, un serpentard, de septième année, elle le connaissait de vu, et de réputation, le style Serpentard super stéréotypé jenaimepaslesnésmoldusjesuismieuxparcequejesuisunsangpuretjaimepasleslamas. Il eructa un

-Alors Granger, tu vas te sentir dans ton élément hein ? Pourquoi tu n’y resterai pas, essaie au moins d’y mourir sois utile.

Léa soupira et essaya tant bien que mal de retrouver son reflet dans la vitre mais le Serpentard faisait trop d’ombre, énervée, elle sortis son pique a cheveux de sa masse capillaire brune qui tomba en cascade dans son dos. Elle avait fait tout cela en regardant Hermione, et sans crié gare elle lança directement sur la tête du Serpentard, il l’évita de justesse et le pique a cheveux se planta dans le mur, en restant droit comme un poignard, mais un jolie poignard s’il vous plait, pas un truc tout caca en polystyrène fabriqué par un chinois de 7 ans et demi qui n’est même pas foutu de savoir lire, c’est bien beau de vouloir travailler jeune et gagner rapidement de l’argent mais il en faut pas non plus négligé ces études, la mère de Léa lui avait toujours dit. Voyant que ça avait raté Léa saisit un pot a crayon qui gisait sur la table et le lui lança au visage sans même prendre la peine d’en vider les crayons. Cette fois le pot atteint sa cible.

-Casse toi boudin, c’est pas parce qu’elle est belle et intelligente qu’il faut te sentir obligé de l’insulter pour qu’elle te remarque, fait plutôt comme Ron, ça marche mieux, même s’il est roux –et c’est un exploit que l’on devrait noter dans l’histoire de poudlard-

Paniqué face a cette furie, d’autant plus qu’elle appartenait a sa propre maison et pourrais sans doute venir hanté ses nuits dans d’affreux cauchemar a base de copulation entre un pique a cheveux et un pot en vinyle plein de crayon, il partit en courant. Eléanor, fière, se leva et récupéra son pique a cheveux dans le mur, et poussa du pied le pot et les crayon dans le compartiment, elle n’avait pas envie de se baisser. Elle ferma violemment la porte du compartiment et entrepris de se recoiffé face au miroir en parlant avec son pique dans la bouche.

-Je déteste qu’on fasse de l’ombre a mon reflet, c’est un peu comme s’il me faisait de l’ombre a moi, en moins pire, mais quand même, laissez moi m’admirer bordel, c’est pas si compliquer !

Elle finit de se coiffer et se rassit comme si de rien était, elle était heureuse que son pique n’ait rien, parce qu’il lui avait couté cher, les piques si pointus étaient rares car « ils constituent un type d’arme blanche qui nécessitent un port d’arme chez les moldus » c’est ce qu’avait dit le vendeur, comme pour justifié son prix aberrant, Eléanor pensait surtout que c’était une très mauvaise excuse, il aurait pu trouver mieux, mais Léa l’exigea quand même a sa mère.
;






Sweet & Vicious

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dancing-mad.forumactif.com/

avatar


❯ Messages : 44
❯ Avatar : Zayn Malik ~ Jimmy
❯ Scolarité : 6 éme - 17 yo
❯ Camp : KissCool
❯ Occupations : Fumer tel une cheminé



Message Re: 1er Epreuve | Depart pour Londres   Mar 18 Sep - 14:39



« Allez les mecs ! Dépêcher vous, on va ce faire chopé là ! » « Détend toi Rom. » Declan rit en fourrant dans son sac les magazines cochon de Michael Corner. Bonne élève de serdaigle, mais un peu trop pencher sexe. Le pauvre, depuis que Ginny Weasley a rompu avec lui en cinquième année pour les beaux yeux de Dean Tomas, il était resté sans relation. Forcement ça n’aide pas. « Si Jake nous cherche on vas avoir des problème. » « Relaxe. » Ethan était en train de fouiller dans les affaires des autres élèves dormant dans cette chambre. Roman était à la porte faisant le gai, mais totalement angoisser. Le serpentard fini par fermer son sac en ce redressant avec un grand sourire. « On a de quoi le faire chanter toute sa vie avec ça ! » Petite vengeance personnel de Declan. Corner avait eu la mauvaise idée de le prendre de haut et de le faire passer pour un imbécile. A leur retour du voyage moldu il serait bien surprit de voir ces photos de magasine livré à son nom, sur les murs. Bien sûr il aurait une alternative, faire les devoirs du Poufsouffle, du Gryffondor et du Serpentard jusqu’à leurs ASPIC. « Aller, on y vas. » En disant cela Ethan prit un paquet de gâteau qui trainé là et en offrit un a Roman en sortant. Declan quand lui ébouriffa les cheveux du blond, son sac remplit de magasine interdit à la vente pour les mineurs. Il se pencha et chuchota d’un air pervers. « T’inquiète je t’en filerais un Rom. » Devenant rouge comme une pivoine, Roman s’étouffa avec le gâteau sous les rire d’Ethan et le sourire moqueur du serpentard. Ils sortirent vite de la salle commune des serdaigle, seulement sur le chemin ils croisèrent. « Jake ? Comment ça vas vieux ? Tu n’es pas en train d’écouter le discours barbant de notre chère directrice ? » Le serdaigle en question, les bras croiser sur le torse ne fut pas leurré une seuls seconde par le sourire mutin d’Ethan. « Qu’est-ce que vous faites là ? » « Du bisness… » Le regard de Jake croisa celui de Declan. Il le défier, mais lui n’entendait pas cela de cette oreille. « Ce n’est pas ce sac que tu emmènes en voyage n’est-ce pas ? » « Non. » « Je peux voir ce qu’il y a dedans. » « Tu es aurore ? » « Ne joue pas à ça Dec. » « Alors laisse nous passer, ho bon Jake. » Ethan tapota la tête du serdaigle, posant le sachet de gâteau contre son torse l’obligent ainsi à le prendre. Declan et lui sortir bras dessus bras dessous, Jake ne pouvant les stoppé à lui tout seul e bien qu’irrité par leurs connerie, ne voulant pas non plus qu’il est des problèmes. Roman ce confondu en excuse devant Jake qui ne lui en voulu pas le moins du monde et voulu bien partager les gâteau avec lui durant le chemin vers la gare de Prés au lard.

Declan quand à lui quitta Ethan qui fila aux carrioles. Le serpentard devait encore aller chercher son bon sac et cacher celui-là. Heureusement qu’ils y avaient des gens pour assurer leurs arrières. Poser sur son lit, le portable que les profs avait donné pour le voyage et il n’avait déjà plu sa baguette. Oui ça avait du bon de connaitre des gens si faciles a persuadé. Un ou deux paquet de cigarettes et le tour était jouer. Une fois son sac prit et l’autre caché, Declan courut prendre la dernière carriole. Il sentit le regard du professeur d’étude des moldu derrière lui, mais n’y fit pas plus attention. Il était à l’heur c’était le principal non ? Une fois dans le train, le serpentard arpenta le couloir pour chercher son groupe d’amis. En chemin il croisa Eleanor, une serpentarde complétement déjanté et la première penser qui lui vint lors ce qu’il l’aperçu dans sa robe ce fut idiote. Tant qu’elle ne lui adresser pas la parole tout irait dans le meilleur des monde, comme sa famille d’ailleurs, même combat. Dec fini par trouver le compartiment où ses potes faisaient déjà la fête. Des bandes de couleurs avaient était lancer et c’était accrocher par tout. Ethan c’était déjà trouver deux trois copine. Jake cherché à lire dans ce bruit constant. Roman était rouge comme une pomme garnie à cause de la gryffondor qui le collé énormément et Daniel était dans une profonde discussion avec Ethan, qui ne l’écouté pas du tout. Il n’était peut-être pas ensemble pour les épreuves, mais cela n’aller pas les empêcher d’en profiter. Ferment la porte derrière lui Declan était prêt à faire la fête lui aussi et Ethan n’attendit pas pour lui présenter ses nouvelles « amies ».





until the very end, Hp will never die. ◮ don't be sad, just be strong, yeah.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
« MAD HUNTERS TEAM BARRY
and go have a brunch »

avatar


❯ Messages : 18
❯ Avatar : Andrew Garfield by November
❯ Job : Je vais devenir médicomage ... un jour ...
❯ Camp : Xtrem Blue
❯ Orientation : Hétéro stp, merci



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : Un Dhole
Ca me fout la trouille : Moi-même

Message Re: 1er Epreuve | Depart pour Londres   Mer 19 Sep - 8:05





WITH GREAT HAIR COMES GREAT RESPONSABILITIES
funny, same goes with great stupidity


Hunters. A bien y regarder, les trois quarts de ces derniers que j'avais rencontré ressemblaient à des gens honnêtes de la vie de tous les jours. Un sentiment de faire quelque-chose de juste s'était alors emparé de moi. Si des gens biens y étaient, c'est que c'était une cause bien. J'en avais la certitude en écoutant un à un leurs histoires. L'un avait perdu ses parents à la guerre, l'autre y avait laissé sa sœur, un avait failli mourir sous les tortures, l'autre dû supporter de voir son petit-ami se faire torturer. Et quelques autres se sentaient menacés. Un sang-pur même s'y trouvait, pensant simplement que les nés-moldus autour de lui avaient assez souffert.
Je refusais de l'admirer, car ce serait mettre en avant encore une fois son sang mais renier d'où il venait pour défendre ce en quoi il croyait, c'était respectable. Il me fit penser à Zachary. Depuis sa première année, notre cher Serpentard a refusé d'obéir à ses parents sur les valeurs du sang. Il leur dit que quelqu'un d'intéressant pour lui était juste quelqu'un d'intéressant et que tant qu'on ne lui prouvera ou expliquera pas en quoi le sang fait la différence, il ne se rangerait pas à ces arguments. Je me souviens encore de comment sa mère était restée sans voix dans une mimique outrée. La bouche si grande ouverte qu'elle aurait pu avaler un essaim d'abeilles ! J'aurais aimé tiens. Ça l'aurait empêcher de sortir des conneries. Zachary Mulciber avait de la répartie et avec tout le monde, surtout avec sa famille en fait qui le dénigra énormément par la suite pour m'avoir choisi comme ami.

Vous devez vous dire que j'ai un ami sang-pur et fier d'être sorcier, une autre amie sang-mêlé très fière de pouvoir utiliser sa baguette de temps à autres, je devrais donc ne pas me lier aux Hunters pour préserver leur choix. Mais je ne pense pas ça incompatible. Si j'étais à cette longue réunion d'Hunter, c'était pour rencontrer des gens qui sont capables de se battre pour la cause moldue comme d'autres se battent pour celles des sorciers ou celle du sang. Je ne suis pas bête, je sais que d'autres pensent plus loin mais je ne veux plus jamais me retrouver en face d'un tocard qui croit valoir mieux que moi et qui est quand même là pour me demander de l'aide dans « son » monde pourtant.

J'ai dormi au manoir qu'était notre repère, sur nos projets et surveillances à venir. J'étais paniqué en cherchant l'heure. J'aurais dû rejoindre Mackenzie hier au soir, l'avertir depuis des jours mais on a eu tant de soucis... Des soucis visibles sur mon cou : une belle brûlure, une. J'envoyais aussitôt un hibou chez le bonhomme aux cheveux longs pour l'avertir qu'il vaudrait mieux se retrouver directement à Poudlard car à ce rythme, j'arriverai jamais chez elle avant l'heure de se retrouver au Château.

Douche, coiffure, habillage et re-coiffure car j'ai enfilé mon t-shirt évidemment APRES m'être coiffé... Une matinée qui ressemblait tant à celles de l'époque où j'étais élève. Cela allait faire drôle, ça faisait deux ans que je n'étais pas allé là-bas... Dans les couloirs de cette école magique – à plus d'un titre d'ailleurs. Enfin, longtemps sans être un autre élève évidemment, merci polynectar. Je me sentais à nouveau élève, j'en ferais très certainement les conneries d'ailleurs. Dommage que Zack n'était pas de la partie justement, monsieur je veux devenir un haut personnage politique décidait de faire semblant de péter plus haut que -on va être poli- ses fesses avec les petits bourgeois du ministère. Avec son nom de famille, il était bien obligé tiens !

J'ai bien failli arriver en retard alors que Mackenzie était en avance, c'était bien souvent l'inverse du temps où nous étions scolarisés. Elle ne manqua de me le faire remarquer alors que je baragouinais des « fiche-moi la paix mon adorable garçon raté ». J'ai pensé avoir été dur avec elle, je revenais alors sur ma pensée en sentant son poing s'enfoncer dans mon omoplate... Délicat. Gracile. De l'adorable garçon raté quoi.

Je n'avais pas vraiment écouté le discours et c'est la même délicatesse de mon amie qui me ramena sur Terre. « Tu as entendu ? "Souvenez-vous que vous devez obéir aux accompagnateurs." J'aime déjà cette sortie ! Mes anciens camarades sous mes ordres ! Ha ! » Je souriais, sachant qu'elle voudrait trop en profiter. Personnellement, j'ignorais un peu ce que j'attendais au final. En masse, de m'amuser hein. Mais après...

Je regardais ces élèves, sceptique quant au plan de les mélanger pour ce voyage... Je me suis baladé tant dans le Poudlard d'après guerre que je doute de tout ça... C'est peut-être finalement la vraie raison pour laquelle je suis là.
J'observai Mack rieur avant de la laisser mais je devinais son ennui à venir. Oh ne t'en fais pas, ça va venir. Je faisais monter quelques autres élèves pour les aider quoi et me lançait dans les entrailles des wagons. Quoi ? Nous aussi on avait le droit à notre wagon seul, non ? Hors de question que je reste avec des professeurs... Et pourtant...

    xxxx (le prof d'études des moldus) - « M. Nightingal ! Cela faisait un moment, ravie de vous revoir. Allons discuter par ici de la sortie. »

Ah bah oui, avec plaisir, tu as raison. J'attendais déjà avec impatience le retour de Mack...






Mornings

Si toi non plus tu n'aimes pas les matins... tu en as assez de cette coupe de cheveux décourageante. ou de tous ces bruits qui te disent "non tu ne dormiras point plus", eh bien... on va dire, "tape dans tes mains" avec moi ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❯ Messages : 23
❯ Avatar : Kangana Ranaut
❯ Scolarité : 6ème année - 16 ans
❯ Camp : Gryffondor
❯ Occupations : Peinture
❯ Orientation : Hétérosexuelle



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : Une Panthère
Ca me fout la trouille : Une Sangsue

Message Re: 1er Epreuve | Depart pour Londres   Mer 3 Oct - 16:17


Quand Svana avait entendu parler d'une sortie dans Londres elle avait sauté sur l'occasion. Les sorties étaient rares pour les élèves sorciers. Si la plupart d'entre eux avaient été élevés dans le monde de la magie et y évoluaient avec aise, les sorties en territoires moldu devenaient toute une sinécure pour eux. Évidemment comment se débrouiller dans un milieux dont on ne connait pas les règles et sans se faire remarquer par la dessus ? Difficile voir impossible pour les têtes brulées. Mais surtout une des règles de la sorties consistait a échanger sa baguette contre un téléphone portable. Un sacrilège pour la plupart. Svana pour sa part avait éclaté de rire en l'apprenant. Elle ne pouvait s'empêcher de se moquer de la déconfiture de tous ses braves élèves qui n'avaient pas hésité l'année précédente a combattre avec ou contre les forces de Voldemort et qui maintenant frémissaient a l'idée d'être séparés de leur chère baguette. Mais si elle pouvait se permettre un humour pareil c'est parce qu'elle avait passé son enfance dans les bas quartiers d'une sombre ville d'Angleterre et savait parfaitement passer inaperçu dans une rue et se battre sans sortilèges. En effet Après avoir retrouvé un vie un peu plus calme, elle n'en avait pas moins continuer à pratiquer des sports de combats et à s'entrainer à grimper. En effet elle était d'avis que si jamais elle perdait sa baguette ou ne devait pas se faire repérer un coup de poing bien appliqué restait une solution tout a fait valable. D'autre part à chaque vacances d'été elle travaillait dans des magasins moldus et s'interdisait tout acte étonnant, référence décalée ou autre. Elle s'était, avec son argent, acheté un portable pour l'été. Elle pouvait ainsi passer inaperçu et vivre la vie d'une adolescente normale qui est en pensionnat les reste de l'année. En même temps comment pouvez vous imaginer avoir un petit ami moldu et lui envoyer votre chouette ?! Non dans ce cas il faut envoyé un sms, donc avoir un portable et un forfait sms illimité de préférence... Sinon gare à l'impatient qui ne supporte pas que vous ne passiez pas la journée à lui écrire... Enfin bref, Svana savait très bien passer d'un monde à l'autre comme elle avait coutume de le dire. Pour elle cela allait être une expérience amusante, et l'occasion de sortir de l'atmosphère tendue a craquée de Poudlard.

Le jour J elle avait déjà bouclé son sac emportant tout un attirail de jean, de t-shirts et de sweats. Bref elle avait prit des habits pratiques pour marcher, qui n’attiraient pas l'attention et des fois qu'il y ai une fête une mini jupe et un top un peu plus fun. Elle ne prêta qu'une attention médiocre aux cours de la matinée. En vérité si on lui avait demandé quels cours elle avait eut elle aurait été bien en mal de répondre. Quand la sonnerie retentit elle bondit et partit comme une flèche dans sa chambre. Là elle enleva prestement son uniforme pour enfiler un slim noir, une veste de sport à capuche de la même couleur sur un t shirt moulant et enfiler des bottines noires elles aussi, en cuir à lacets. Quand ce fut fait elle y glissa un fin poignard qu'elle avait volé enfant. Une très belle œuvre et très utile de surcroit. Cela avait beau être interdit elle ne s'en séparait jamais. Cela fait elle dévala les escaliers sautant par dessus plusieurs paliers et arriva à l'heure pour sauter dans une calèche. Elle n'était même pas dernière puisqu'un Serpentard la suivait de près. Ses boucles en désordres elle fronça les sourcils essayant de se souvenir de son nom. D.. Destan ? Non... Declan ? Peut être... Je secouais la tête et haussais les épaules.

Arrivée à Pré au lard je sautais lestement et mon sac sur l'épaule filait dans le train. Au passage je remarquais plusieurs adultes ne faisant pas partis de nos profs. Des hunters ? Au moins l'un d'entre eux en tout cas... Je montais dans un wagon et allais m'installer dans celui de Ron. Discrète je lui souris ainsi qu'à Hemione. Je les connaissais mal mais demandait gentiment si je pouvais m'assoir en face d'eux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KOALA, TENDREMENT CHOCOLAT
what the fuck ?

avatar


❯ Messages : 304
❯ Avatar : R. Grint ©Cristalline (elleestsimone8D)
❯ Scolarité : 6 éme - dix-sept annanas



Message Re: 1er Epreuve | Depart pour Londres   Ven 5 Oct - 20:01



v o y a g e ~ v o y a g e
Il aurait bin voulut dormir, juste faire un somme. Ce n’était pas grand-chose. En contre partit il était prêt à ne pas faire de vague pendant le voyage, normal vue qu’il était censé dormir et donc rester calme. Seulement apparemment Merlin en avait gros sur le cœur car il ne lui laisser pas un moment pour respirer. Pas même une bulle d’oxygène, qui était pourtant assise sur la banquette en face de lui, mais lui échapper au gré du vent. Son plus gros problème ? Eleanor Loackter qui venait d‘ouvrit la porte si violemment qu’elle le fit sursauter. La seul penser qui lui vint fut Et Merde. Très spirituel et très profond, certes, mais tout à fait réaliste. Son moment de paix fut anéantit en quelque secondes à peine. « Je suis venue vous allouer mon « indispensable » présence avant de disparaître. Je ne sais pas trop si on se reverra après alors bon autant faire un petit coucou. Pas que je vous aime pas hein, mais faire équipe avec un ex et un roux c’est pas mon délire, et travailler encore moins, surtout que Hermione n’aura aucun mal à nous ficeler tout ça, moi je risque de tout saloper de toute façon. . » Si ça n’avait pas était pour ne pas avoir de problème avec McGonagall, ou s’attiré les foudres d’Hermione dès la première heure il l’aurait jeté d’ici d’un bon coup de pied là où il le penser. Il se contenta de soupiré, espérant évacuer son agacement le mieux possible. C’était Charlie qui lui avait montré ça, exercice de respiration pour calmer angoisse, colère ou frustration. Le seul problème était que cela ne marcher pas avec lui. Il fallait la voir dans sa robe. C’était pathétique. Elle était pire que Luna, et il n’aurait jamais crue ça possible ! Un mélange subtile entre Luna et Trelawney, des folles. « Faut que j’aille me faire tatouer, les tatoo moldus sont bien plus rock’n roll que les notres et en plus ça fera crier ma mère, elle ne supporte pas tout ce qui est moldus, mes parents sont style super stricte au niveau du sang tout ça tout ça, ils rêvent que je marie avec un gosse de riche style Malefoy vous voyez l’idée ? Moi j’ai dis a ma mère que la Zoophilie était interdite par la loi, pis avec les fouines paient ton délire quoi. Et moi je m’en fiche du sang, tant qu’il tâche pas ma robe. » Ron ne pouvait lui reconnaitre que cela, son rejet des idées pro-sang pur qui circuler encore. C’était bien là la seule chose qu’il pouvait voir de bien en elle. Elle se leva, il la regarda à peine, jetant un regard suppliant à Hermione. Je t’en prie, fait là sortir. C’était une vrais farce cette fille, elle sortait tout droit d’un livre comique. «De toute façon je m’en fou je connais déjà leur connerie, nous demander de trouver big ben… Ils sont sérieux ou pas ? Je veux dire, ça crève les yeux quoi…. » Lui il ne connaissait pas, bien qu’il s’en ficher comme de son premier mot, il trouver vexant qu’elle se moque de ça. Cela lui rappeler qu’il en connaisse raps grand-chose des moldu, quelque chose qui l’avait toujours exclu des discutions de ses deux meilleurs amis.

Il soupira à nouveau. C’était peine perdu. S’enfoncent dans sa banquette il supposa que rien ne pourrait la faire partir si elle n’en avait pas décidé ainsi. « -Alors Granger, tu vas te sentir dans ton élément hein ? Pourquoi tu n’y resterais pas, essaie au moins d’y mourir sois utile. » Les cheveux du Weasley ce dressèrent soudain. Son sang ne fit qu’un tour. C’était très rapide chez lui, comme si au fond il n’attendait que ça pour pouvoir se défouler. Il se leva pour montrer à cet abruti que toucher a Hermione était dangereux pour la santé, mais avant qu’il ne fasse un pas il fut devancer de peu. Un peigne lui passa devant pour aller ce planté dans le mur en bois. Son regard tomba sur Eleanor, les yeux ronds comme des souaffle. Le prochain projectile fut bien plus gros, mais heureusement moins dangereux. Mais qu’est-ce qu’elles ont toutes à lancer dans objet ?! « Casse toi boudin, c’est pas parce qu’elle est belle et intelligente qu’il faut te sentir obligé de l’insulter pour qu’elle te remarque, fait plutôt comme Ron, ça marche mieux, même s’il est roux –et c’est un exploit que l’on devrait noter dans l’histoire de poudlard- » « Qu… Quoi ?! » Cette fois il était clouer, il ce rassit complétement assommer par ce qui venait d’arriver. « Je déteste qu’on fasse de l’ombre a mon reflet, c’est un peu comme s’il me faisait de l’ombre a moi, en moins pire, mais quand même, laissez moi m’admirer bordel, c’est pas si compliquer ! » Cette fois c’était sur elle était folle, complétement barge oui ! Ron lança un regard dérouté à Hermione. Pourquoi fallait-il qu’ils doivent la supporté au juste ?

La porte du compartiment d’ouvra encore. Le rouquin était presque soulager de voir une nouvelle tête, lui qui, il y a quelque minutes à peine voulait dormir et qu’on le laisse tranquille. Svana Oona, une fille sympa, qu’il ne connaisse raps plus que cela mais qu’il apprécier demanda gentiment si elle pouvait venir avec eux, et Ron fut ravis d’accepter. « Oui sans problème, viens. » Trois gryffondor et une serpentarde qui n’avait pas l’air plus mal-à-l’aise que cela aux milieux de lions. Merlin, il fallait qu’il fasse quelque chose sachant qu’Hermione ne ferait rien pour viré Eleanor de là. Il se tourna vers Svana, son seul espoir. « Alors ? Tu t’y connais en moldu toi Svana ? » Là il n’avait rien d’autre en poche, mais c’était déjà pas mal de faire semblant de s’intéresser a cette sortit et puis si il faut il n’était pas seul dans ce compartiment à ne rien savoir sur le monde moldu.




Tout aurait pu être, toute autre chose et aurait eu tout autant de sens.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❯ Messages : 157
❯ Avatar : Devon Murray
❯ Scolarité : 6eme année
❯ Job : Démineur
❯ Camp : Red isn't dead
❯ Occupations : poursuiveur
❯ Orientation : Hétéro!



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : un renard
Ca me fout la trouille : la Mort

Message Re: 1er Epreuve | Depart pour Londres   Lun 12 Nov - 20:35



PULL UP FOR FUN GUYS feat Lads + Deirdre



Seamus dormait profondément sur son pupitre, Dean veillant au grain au cas où le crapaud qui leur donnait cours. Franchement, l'Etude des moldus étant donné qu'il connaissait déjà les moldus, il n'était pas vraiment obligé de suivre si ? Le cours devait être soporifique au possible, mais Seamus lui déjà au pays des rêves volait au milieu de vénales à demi-nues, sur un balai flambant neuf, sous des pluies de galions au dessus de l'Irlande...et...Dean le réveilla par un coup de poing sur l'épaule, lui annonçant que le cours était fini qu'il fallait manger et ensuite partir il ne savait plus où. Seamus maugréa, bailla, s'étira, rassembla ses affaires et sur le chemin de la grande salle il prit bien soin de rendre à Dean son coup de poing en riant. Il se souvenait maintenant, il avait eu la brillante idée de s'inscrire à une sortie extra-scolaire à Londres. Une semaine sans magie ou un truc dans le genre. Il avait pensé que ce serait un peu comme une colo, un moyen de pas rester à Poudlard quoi .
Comme d'habitude il mangea comme quatre, se chamaillant avec Dean et remarquant que chez les Gryffondors, ses camarades Ron et Hermione partaient eux aussi. Il se demanda si Deirdre serait du voyage. Il n'avait même pas pensé à le lui en parler. Mais elle n'était pas là. Il espérait vraiment qu'elle ait eue l'autorisation de pouvoir partir ; et puis cela faisait déjà trois jours qu'ils ne s'étaient pas parlés, c'était très rare.

La suite c'était un bazar joyeux autour de McGo' qui sermonnait les gens et blablatait à propos de règles et d'instructions auxquelles l'Irlandais ne fit pas attention une seule seconde, trop occupé à se moquer des autres avec Dean ou de chercher Deirdre du regard. Déçu d'emblée par le fait qu'il ne ferait pas équipe avec Dean ou le trio ou encore Neville ou même...Deirdre. Un peu dépité il ne s'attarda pas sur le quai de la gare de Pré-au-Lard, monta dans le train avec son tout petit sac (il ne s'encombrait jamais de choses superflues). S'affala dans un petit compartiment fermé. Il se demandait s'il aurait du prendre son balai puisqu'il avait entendu un deux élèves dire qu'on pourrait jouer au quidditch dans le train pendant le trajet, c'était peu probable mais quand même... Puis il se mit en tête d'aller voir la liste de son équipe en détail, une Serdaigle, lui, et, (il manqua de s'étouffer en le lisant) , non pas un mais DEUX Serpentard. C'était tout bonnement horrible ! Et puis il n'en connaissait véritablement aucun ! Pas même la Serdaigle ; non bien sur il n'avait pas pu avoir Cho ou Luna, ou encore Flintch-Fletchey, ni même Dean ,non lui récoltait deux serpents et une inconnue au bataillon. Il retrouverait ses « équipiers » plus tard.
Le monde des sorciers était décidément toujours injuste, fin de la guerre ou pas.

Inquiet et blasé quant a sa situation et ce qu'il pourrait bien récolter avec une telle équipe où la collaboration ne serait sans doute pas évidente. Il chercha le nom de Deirdre O'Riordan pour finalement et à sa plus grande joie le retrouver en fin de liste. Au moins il ne serait pas obligé de faire le voyage avec son équipe qui craignait. Comme Dean venait de s'endormir, et que le train partait, il sorti du compartiment après s'être changé en habits moldus, comme çà c'était fait, et puis au moins pas de cravate à nouer, et se mit en quête de têtes connues ; il croisa Hermione à qui il adressa un sourire et un signe de la main, Ron Weasley endormi sur son siège, qu'il décida de ne pas embêter, Le prof chargé de les accompagner, un faux bellâtre qui insupportait, et qui semblait en pleine discussion (Seamus pensait qu'il la draguait plutôt) avec l'accompagnatrice ; Mack' la magnifique serveuse de Pré-au-lard, du même âge que lui, ce qui était drôle et ennuyeux. Qui au passage gratifiait ses anciens compagnons de choses qui ressemblaient à des ordres, voire des menaces ; Seamus roula des yeux, lui l'Irlandais jamais il n'obéira a une fille, gryffondor, de son age, non mais !

Continuant à travers les wagons il pu piquer une patacitrouille à Neville distrait par le stupide paysage qui commençait à défiler. Il y avait aussi cette grande blonde en uniforme vert émeraude qu'il fixa l’œil vide. Et au bout, sur un siège avec d'autres filles, ou seule, il ne le voyait pas encore ; celle qu'il cherchait, reconnaissable entre mille avec ses longs cheveux blonds toujours parfaitement coiffés (le contraire de lui, toujours débraillé et brun, forcément). Même s'il n'était pas sure qu'elle soit seule, il décida d'aller la voir, bien entendu s'il allait interrompre des filles en train de parler ce serait gênant, surtout tout un groupe de filles, vous savez ce gene de meute féminine à l’affût du moindre faux pas, et se moquant de votre timidité. Ou bien encore pire si par exemple elle était en train de parler avec un autre garçon, alors jaloux comme il était il fallait qu'il l'interrompe en ce cas là, c'était très important.

« Devine qui c'est ! » dit-il tout content, ses mains cachant les yeux de Deirdre. Il pouvait le faire, ils se connaissaient par cœur, depuis tous petits, ils étaient complices. Peut-être un peu plus souhaitait parfois Seamus.


(c) alysha





Seamus Finnigan- uc.
redsky


Spoiler:
 


Dernière édition par Seamus Finnigan le Lun 12 Nov - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❯ Messages : 26
❯ Avatar : Dianna Agron; gif dans la signature par danysalternate sur tumblr
gif par you.first sur bazzart ❯ Scolarité : 6e année, 17 ans
❯ Camp : Gryffondor
❯ Orientation : Hétérosexuelle



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : un petit lapin
Ca me fout la trouille : Les personnes qui me tiennent le plus à coeur mortes

Message Re: 1er Epreuve | Depart pour Londres   Lun 12 Nov - 21:51


Escapade moldue


Vendredi, le jour que la plupart des 5,6 et 7e année attendaient. C'était le jour où la petite escapade moldue à Londres commencerait. Je m'y étais inscrite, car je trouvais que c'était une bonne idée que le professeur McGonnagall avait eue. J'avais hâte de voir comment ça allait se dérouler cette belle petite sortie. Mais comme nous ne partions pas avant 13h, nous devions aller à nos cours du matin. J'aime les cours, car j'aime apprendre, mais là, je dois dire que c'était bel et bien long. Je n'attendais qu'une chose, que le professeur termine enfin son cours. Je n'étais pas très concentrée ce matin, je dois dire. Je passais en revue le contenu de mes sacs pour m'assurer que je n'avais rien oublié. Je n'aime pas être à la dernière minute donc j'avais déjà tout préparé. Mes sacs étaient sur mon lit, juste à côté des vêtements de moldus que je metterais avant de partir. Je me demandais aussi si Seamus serait du voyage. J'espèrais que oui, et j'espèrais qu'il soit dans la même équipe que moi...


« C'est tout pour aujourd'hui les enfants. Ceux qui participent à la sortie organisée à Londres, soyez prudents surtout. »


C'est ainsi que le cours, qui semblait interminable, se termina. J'ai mis mes livres dans mon sac, puis j'ai fait un court arrêt à la grande salle pour me prendre quelque chose à manger. Je n'avais pas le temps de m'attarder à dîner avec les autres, je voulais retourner dans mon dortoir et me préparer pour être à l'heure. Ce que je fis rapidement. Je vérifiai alors une dernière fois le contenu de mes deux petis sacs, puis je me changeai. Étant donné la température extérieure, j'avais opté pour un chandail à manches longues mauve et des jeans skinny. On nous avait bien dit qu'il fallait se fondre dans la masse de moldu à Londres et qu'il fallait alors porter des vêtements comme eux. Je pris alors mes sacs et descendis dans la grande salle. Je croisai plusieurs élèves tout excités de pouvoir passer du temps hors du château. Malgré la pluie, tous semblaient très énergiques et joyeux. Il y en avait tout de même quelques uns qui semblaient fatigués et qui n'avaient pas l'air d'avoir le goût d'y aller.


Une fois tous les élèves inscrits assis à leur table, la directrice arriva et prit place devant un pupitre. Elle demanda le silence, et la salle qui était tant bruyante, devint aussitôt silencieuse. Elle prit alors la parole, expliquant les derniers petits détails pour la sortie. Des professeurs passèrent entre les tables, prenant les baguettes des étudiants. Il n'y aurait pas de magie de toute la fin de semaine. On nous donna alors un téléphone portable, chose que je connaissais déjà, connaissant beaucoup les moldus. On nous donna aussi les noms des coéquipiers avec qui on serait pour la chasse aux objets. J'étais avec Faoline et Svana, deux filles de Gryffondor. Je fus soulagée de voir que je n'étais pas avec des Serpentards. Il était ainsi bien plus facile de communiquer et de tisser des liens amicaux. J'étais déçue de ne pas être avec Seamus, mais au moins, j'avais vu qu'il serait présent à la sortie puisque j'avais vu son nom rapidement sur la liste. Après qu'elle ait fini de parler, je suivis les autres élèves pour se rendre en carrioles jusqu'à la gare. Nous étions très nombreux à participer à la sortie. C'est en train que nous nous rendions à Londres. Je me trouvai une place dans une cabine vide, et je m'y installai. J'étais en train de mettre mon sac sur la tablette en haut du banc lorsque deux mains vinrent se plaquer contre mon visage. J'échappai un petit cri étouffé de peur, ayant sursauté. Mais je reconnus aussitôt la voix de Seamus. Je me retournai alors et lui sautai dans les bras un énorme sourire sur les lèvres.



« Oh Seamus ! Je suis si contente que tu viennes à la sortie toi aussi! »


J'espèrais qu'il passe le temps du trajet avec moi, mais en même temps je ne voulais pas qu'il s'y sente obligé donc je ne lui demandai pas. Je savais qu'il avait beaucoup d'autres amis dans le train. Il ne faisait sûrement que passer quelques minutes.
B-NET & gif par karliesgifhunts sur tumblr






❝ Sometimes the questions are complicated and the answers are simple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❯ Messages : 157
❯ Avatar : Devon Murray
❯ Scolarité : 6eme année
❯ Job : Démineur
❯ Camp : Red isn't dead
❯ Occupations : poursuiveur
❯ Orientation : Hétéro!



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : un renard
Ca me fout la trouille : la Mort

Message Re: 1er Epreuve | Depart pour Londres   Sam 17 Nov - 21:55


Seamus Finnigan a écrit:

PULL UP FOR FUN GUYS feat Lads + Deirdre



Au dessus d'elle, il pouvait sentir son parfum. Il était rassuré elle était seule, il n'interrompait donc une meute de jeunes sorcières en pleins commérages. Deirde, ses longs cheveux blonds, sn délicat parfum et ses affaires étaient seules dans le compartiment. La réaction de l'Irlandaise ne se fit pas attendre alors qu'il avait mis ses mains devant ses yeux. Surprise, elle avait sursauté en criant, il n'avait pas imaginé lui faire peur à ce point. Mais Seamus n'eut pas le temps de se faire le moindre reproche ; parce que Deirdre s'était très vite retournée vers lui ; son sourire radieux sur le visage éclattant, et elle lui avait sauté au cou et l'enlaçait. A son tour surpris, il recula d'un pas sous l'élan de son amie. Riant franchement il l’entendit lui dire, presque dans l'oreille : « Oh Seamus ! Je suis si contente que tu viennes à la sortie toi aussi ! ». C'était tout Deirdre, discrète de nature, et d'un coup une explosion de bonheur. Seamus aimait le sourire de Deirdre, il était beau, il était communicatif et contagieux. Lui qui avait vu Deirdre triste souvent lorsqu'ils étaient enfants, et lui qui l'avait vue persécutée et souffrir l'an dernier savait comment apprécier le visage heureux de son amie de toujours. De celle, qui sans doute faisait battre son petit cœur de Gryffondor.

Seamus posa ses mains sur les épaules de Deirdre, et en la regardant souriant lui ausis il ajouta : « Ehhh oui, ils ont voulu m'en tenir éloigné, soi-disant le risque d'explosion serait trop grand, je n'ai pas tout compris haha. T'es toute seule ? Tu peux venir avec Dean et moi on a un compartiment pour nous héhé ». Tant mieux, il était embêté quad elle était avec des amies, et...il avait du mal à l'admettre ; un peu, voire extrêmement jaloux et agacé quand elle était avec d'autres garçons qu'il ne connaissait pas. Sans prendre conscience qu'il gênerait peut-être, Seamus se vautra sur la largeur d'une banquette. Tripatouillant les cordons de son hoodie moldu. « Nom d'une gargouille je te dis pas l'équipe que je me tape, deux Serpentard tu t'imagines§ J'aurais préféré être avec toi mais non il a fallu que j'ai l'équipe la plus pourrie pff. » il ne s'en rendait pas compte mais Seamus avait souvent l'air d'un enfant dans son attitude. Ca faisait partie de sa personnalité. Sur sa lancée il continua en se redressant offusqué « Faudra vraiment qu'on se voie durant pendant la chasse... » baissant la voix il ajouta en se penchant vers Deirdre « On a pas de baguette mais on peut toujours transplanner héhé » en terminant sur un clin d'oeil. Dehors le train s'ébranlait enfin et on quittait doucement la gare de Pré-au-Lard et on filait vers des cieux moins pluvieux....du moins l’espérait-on.

Deirdre toujours bien élevée, et beaucoup plus distinguée que lui n'avait encore pas pu placer un mot, il se tut donc quelques instants en souriant, se contentant maintenant de la regarder, enfin c'était presque de l'admiration à l'intérieur mais bon. Avant de demander inquiet : « Dis tu crois que c'est vrai qu'on va pouvoir jouer au quidditch dans le train ? Dean dit que c'est une rumeur, t'en penses quoi toi ? » ; elle savait toujours tout mieux que lui, elle était bien plus intelligente et reflechie. Et puis, se rendant compte de sa précipitation, trop content d'avoir retrouvé sa belle il reprit «  Oh mais attends tu attends du monde ? Sinon tu peux venir avec nous tu sais ? Ou bien...je peux... »



(c) alysha





Seamus Finnigan- uc.
redsky


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❯ Messages : 26
❯ Avatar : Dianna Agron; gif dans la signature par danysalternate sur tumblr
gif par you.first sur bazzart ❯ Scolarité : 6e année, 17 ans
❯ Camp : Gryffondor
❯ Orientation : Hétérosexuelle



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : un petit lapin
Ca me fout la trouille : Les personnes qui me tiennent le plus à coeur mortes

Message Re: 1er Epreuve | Depart pour Londres   Mar 20 Nov - 20:21


Escapade moldue


J’avais réagi très vite en le voyant et je ne lui avais pas laissé le temps de placer un mot. J’ai donc fini par me taire pour le laisser parler. Mais j’étais heureuse, sincèrement heureuse qu’il ait pensé à venir me voir dans le train pendant le trajet. Étant de nature timide, je n’avais pas voulu m’incruster dans une cabine qui comportait déjà des étudiants, c’est la raison pour laquelle j’étais seule dans la mienne. Il y avait une de mes amies qui devait venir me rejoindre, mais je ne sais pas trop pour quelle raison, elle n’était pas là. La connaissant, elle avait sûrement voulu aller voir ses coéquipiers pour faire connaissance avec eux avant de venir. Bref, lorsque j’avais enlacé Seamus, il recula d’un pas… Pourquoi ? Je ne sais pas… Mais je n’allais pas lui demander. Il avait peut-être tout simplement été surpris puisque ce n’est pas la première fois que je lui fais un calin ! S’il avait été mal à l’aise, il me l’aurait fait comprendre, depuis le temps qu’on se connait. Le Finnigan posa ses mains sur mes épaules tout en me regardant et en souriant. Il me sortit une blague par rapport aux explosions qu’il avait l’habitude de créer. Je me mordis la lèvre pour ne pas trop rire, mais ce fut plus fort que moi, je me mis à rire.

« Un risque d’explosion ? Toi ? Je ne vois pas de quoi ils parlent ! »

Seamus a toute une réputation par rapport à cela, tout le monde sait à quel point il peut arriver à faire exploser n’importe quoi sans nécessairement le vouloir. Personnellement, je trouve ça charmant et drôle, mais ce n’est pas l’avis de tout le monde. Il me proposa alors d’aller avec lui et Dean dans leur compartiment.

« Oui je suis toute seule pour le moment, et je veux bien me joindre à vous. Mais seulement si ça ne vous dérange pas tous les deux ! Je ne veux pas m’imposer… »

Timide et manquant de confiance, oui c’est bel et bien moi ! Mais je n’y peux rien ! Je fus sortie de mes pensées alors que mon meilleur ami se vautra sur une des deux banquettes. Ce qui me fit sourire. Je me suis donc assise sur celle d’en face pendant qu’il me parlait. Le pauvre avait toute une équipe pour la mission dans le monde moldu. Il était avec deux serpentards, ça n’allait pas être trop plaisant pour lui ! Mais ça me fit chaud au cœur quand il me dit qu’il aurait préféré être avec moi.

« Bonne chance alors, ça ne sera pas de tout repos ! J’ai été chanceuse, je suis avec deux Gryffondor ! Mais j’aurais vraiment aimé que tu sois l’un des Gryffondor ! »

Il semblait réellement offusqué d’avoir des Serpentard dans son équipe. Mais ça se comprend ! Il ajouta aussi qu’il souhaitait me voir pendant la chasse, ce qui me fit sourire une fois de plus. J’ai remarqué cela ces temps-ci, je souris vraiment plus quand il est là… Il me fit un clin d’œil en me disant qu’on pouvait transplaner pour se voir, même si on n’avait pas de baguette pour faire de la magie.

« Dis donc, t’es futé toi ! Je n’y avais même pas pensé ! Mais il va falloir qu’on soit prudent, les moldus ne doivent rien remarquer d’étrange chez nous ! On n’a qu’à se donner rendez-vous grâce aux portables qu’ils nous ont prêté… »

Il était très énergique et me demanda si la rumeur était vraie. Une certaine rumeur qui disait que des élèves joueraient au Quiddich dans le train pour passer le temps. Mais comme ce n’était qu’une rumeur… Rien ne disait si c’était fondé ou non. Et puis, le professeur McGonnagall en aurait parlé dans la Grande Salle si vraiment ça aurait lieu dans le train.

« Mmm… je ne sais pas. Mais je ne crois pas qu’il y ait l’espace nécessaire dans le train ! Et puis, ça pourrait blesser quelques-uns des autres élèves qui veulent rester tranquilles… Et puis, tu t’imagines voler sur un balai dans le train ? Hey, non reste ! Je n’attends pas personne, et puis j’aime bien être en ta compagnie Seamus tu dois le savoir depuis le temps ! »
B-NET & gif par karliesgifhunts sur tumblr






❝ Sometimes the questions are complicated and the answers are simple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❯ Messages : 157
❯ Avatar : Devon Murray
❯ Scolarité : 6eme année
❯ Job : Démineur
❯ Camp : Red isn't dead
❯ Occupations : poursuiveur
❯ Orientation : Hétéro!



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : un renard
Ca me fout la trouille : la Mort

Message Re: 1er Epreuve | Depart pour Londres   Mar 27 Nov - 23:12



PULL UP FOR FUN GUYS feat Lads + Deirdre



Elle était géniale, même quand elle se moquait de lui, ou de ce qu’il provoquait, elle avait l’art de le faire subtilement, et alors à elle il lui passait, alors que pour n’importe qui d’autre il s’énervait et se vexait terriblement. Il était susceptible le petit Irlandais. Bref, quand elle se moqua il ne répondit pas, fit juste semblant de manquer de mots mimant le Seamus vexé. Il lui sourit même juste après. Mais il reprit très vite son sérieux quand Deirdre lui répondit qu’elle ne voulait surtout pas s’imposer dans leur compartiment spécial meilleurs ambianceurs de la maison des lions. Il se redressa de son siège une minute, presque choqué : « Tu rigoles j’espère ! C’est cool je t’assure tu peux venir, vraiment çà sera mieux plutôt que tu restes toute seule ici ! ». Il voulait qu’elle vienne, mais il ne voulait pas passer pour le mec relou il n’osait pas le lui dire. Il se ravachi sur la banquette une fois sa phrase terminée.
Seamus essaya de dissimuler sa jalousie, Deirdre avait eu de la chance, il aurait tellement voulu ne pas avoir d’ennemis dans son équipe, oui ennemis carrément, chez les Finnigan on ne fait pas dans la demi-mesure. Mais les derniers mots de Deirdre n’étaient pas tombés dans l’oreille d’un sourd, elle aussi aurait aimé qu’ils soient ensemble dans la même équipe. Depuis toujours ou presque ils étaient tout le temps ensembles, toujours fourrés à deux quand lui faisait des bêtises et qu’elle mentait pour le défendre, qu’il se blessait à chahuter et qu’elle le soignait comme une maman, quand il lui avait appris à voler sur un balai, et quand elle lui donnait ses gouters, quand une fois profitant d’une inattention des grandes personnes ils étaient montés sur cette petite annexe et avait navigué jusqu’à Ballynahown. Le savon qu’ils s’étaient pris quand on les avait ramenés. Oui, ils n’avaient été vraiment séparés que depuis leur première année à Poudlard, mais l’an dernier, leurs liens s’étaient doucement mais surement resserrés. Il avait pu compter sur elle, et elle sur lui.

« Ouais, me faudra plutôt de la patience, m’enfin avec deux serpentards c’est sûr qu’on ne gagnera pas, ça se saurait si les verts étaient réputés pour leur vivacité d’esprit haha ! ». Il était content de sa moquerie, et il mangeait une patacitrouille qu’il avait partagée en deux, offrant l’autre bout à son amie en le poussant vers elle sur la table de la main pour qu’elle se serve, en souriant.

Alors que lui n’arretait jamais, Deirdre était toujours plus posée, plus calme. Elle ne bougeait pas autant que lui. Elle exprima son doute sur la rumeur de match dans le train, lui non plus à vrai dire n’y croyait pas vraiment mais au fond de lui aurait préféré qu’elle y croie, il aurait entretenu un espoir virtuel comme çà. Elle parlait un peu comme Hermione, elle connaissait les responsabilités les risques tout çà, tout ce qui chez lui ne lui effleuraient pas l’esprit. « Tu as surement raison…comme d’habitude, n’empêche dommage, je parie que les jumeaux Weasley auraient essayé eux-aussi haha. ». Ca oui, rien que d’y penser ça le faisait rire. « Oui faisons çà avec les téléphones, bien pensé haha serais-tu en train de devenir aussi filoute que moi ma parole ! » dit il joyeux et ponctuant sa phrase d’un clin d’œil. Mais encore une fois il y avait une note positive, elle le retenait, elle ne voulait pas qu’il parte. Cool, il avait toujours peur qu’un nouveau petit-ami débarque la voir ; beurk, une image à vomir ce serait. « Ok ; je reste et après tu viens avec moi à l’avant, on dansera et tout ; on quitte ce vieux château faut fêter ça. » termina Seamus qui tapotait déjà du pied et fredonnait un air Irlandais traditionnel. Petit leprechaune hyperactif et tellement de bonne humeur tout le temps qu’il en explose parfois (très rarement). Et puis danser avec Deirdre était un programme qui le bottait bien, il rattraperait le bal de noël de quatrième année où il avait eu une autre cavalière. « Et mange ce patacitrouille c’est un ordre ! »
»



(c) alysha





Seamus Finnigan- uc.
redsky


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❯ Messages : 26
❯ Avatar : Dianna Agron; gif dans la signature par danysalternate sur tumblr
gif par you.first sur bazzart ❯ Scolarité : 6e année, 17 ans
❯ Camp : Gryffondor
❯ Orientation : Hétérosexuelle



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : un petit lapin
Ca me fout la trouille : Les personnes qui me tiennent le plus à coeur mortes

Message Re: 1er Epreuve | Depart pour Londres   Lun 3 Déc - 21:08


Escapade moldue


J’avais remarqué que lorsque je taquinais Seamus sur ses fameuses explosions, il en riait et ça ne semblait pas lui faire de peine. Par contre, lorsque c’était quelqu’un d’autre que moi qui le faisais, il semblait se fâcher. Quand un autre lui disait, je le voyais bien que ça le vexait. Mais pourquoi c’était différent lorsque c’était moi ? Parce qu’on se connait depuis longtemps ? Parce qu’on est proches ? Je ne sais pas, mais ça doit surement être ça… Une fois encore, je l’ai légèrement taquiné là-dessus. Il ne me répondit pas mais fit semblant d’être vexé, puis sourit aussitôt. J’avais l’impression d’être spéciale un peu pour lui. Mais qui est-ce que je suis pour lui, c’est la question à laquelle je n’ai aucune réponse. De même que si on me demandait qui il est pour moi ; un frère, un meilleur ami ou bien plus encore ? Je ne le sais pas, je n’arrive pas à trouver de réponse à cette question. Je ne me casse pas la tête non plus pour en trouver une, ça servirait à quoi ? Justement, le Gryffondor en question reprit son sérieux et se redressa sur son siège. Il avait presque même l’air choqué. Mais il m’assura que je pouvais le rejoindre, lui et Dean dans leur compartiment. Je ne lui répondis pas, mais je lui fis un sourire.

Il était jaloux, je le voyais bien. Il aurait tellement préféré ne pas avoir de Serpentards dans son équipe. Il fit une blague à propos de ses coéquipiers, ce qui me fit rire. Il est vrai que j’avais eu beaucoup de chance de me retrouver avec seulement des filles qui étaient de la même maison que moi. Je décidai de le taquiner un peu.


« Attend, c’est moi qui te rend jaloux comme ça ? Voyons, tu vas t’amuser avec ton équipe aussi Seamus ! »

Je lui fis un clin d’œil avant de rire un peu. Je sais à quel point il déteste les verts et argent. Ce n’était vraiment qu’avec lui que je pouvais me montrer ainsi, la vraie moi. Celle qui n’est pas gênée et qui dit ce qui lui passe par la tête. Celle qui peut faire des blagues aussi et le taquiner un peu.


Il aurait aimé s’amuser dans le train à jouer au Quiddich comme la rumeur le disait, ça paraissait dans son visage. Il était un peu déçu après que je lui aie donné mon point de vue. Mais il gardait espoir, il ne lâchait pas son idée. Il est comme ça, quand il a quelque chose en tête, c’est plutôt difficile de l’en empêcher…


Lorsque je lui exposai mon idée avec les téléphones portables des moldus, une étincelle alluma dans ses yeux. Il était fier de voir que malgré tout, il m’influençait peut-être un peu. Il me fit un clin d’œil, et moi je lui rendis un sourire.


« Je sais, tu m’as corrompue ! Vilain Seamus ! »

Il me semblait impossible de ne pas sourire ou de s’amuser en sa présence. Lorsque je lui demandai de ne pas partir tout de suite, une idée lui traversa l’esprit. Il pensait à un petit marché qui ne tenait pas la route. Il me dit que s’il restait encore un peu ici avec moi, j’irais avec lui à l’avant danser pour fêter le départ pour Londres après. Je me mis à rire.

« Tu crois vraiment que moi je vais danser ? Moi ?! »

S’il pensait que je danserais, il se trompait vraiment ! Je suis bien trop gênée pour cela… Il le sait, je ne danse jamais vraiment… Il m’ordonna, en blague, de manger la patacitrouille qu’il me donnait. Chose que je fis, une fois de plus avec le sourire sur les lèvres.
B-NET & gif par karliesgifhunts sur tumblr






❝ Sometimes the questions are complicated and the answers are simple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
«
Contenu sponsorisé
»






Message Re: 1er Epreuve | Depart pour Londres   




Revenir en haut Aller en bas
 

1er Epreuve | Depart pour Londres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SORTING FATE :: La pensine :: Rps terminés-
Sauter vers: