AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sommes nous des monstres nous aussi? [Feat Faoline]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Breath of Earth

avatar


❯ Messages : 36
❯ Avatar : Emilia clarke
❯ Scolarité : 6ème année 16 ans
❯ Camp : Neutre
❯ Orientation : Lesbienne



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : La forme de ton Patronus (5éme année minimum)
Ca me fout la trouille : La forme de ton épouvantard

Message Sommes nous des monstres nous aussi? [Feat Faoline]   Lun 20 Aoû - 12:06


« Il a dit que t’étais vraiment sexy et qu’il voudrait bien se retrouvé seul dans un coin avec toi, dans les cachots de préférence, comme ça il pourrait te faire crier à sa guise » ces mots se répétait dans la tête de Daehnryl en boucle depuis le moment où son amie Suzana les avaient prononcé, elle avait entendu un garçon parlé de Dae juste après son passage. Comme d’habitude, la jeune vélane ne faisait pas attention a ce qui se disait lors de son passage, elle avait prit l’habitude de l’ignorer pour de bonnes raisons, la principale était que souvent, ce qu’il se disait était très désobligeant, et blessant pour elle… Comme cette remarque, alors oui, bien sur que ce gars là n’était qu’un crétin, mais les mots restaient là, sans doute qu’il n’aurait jamais mis d’acte a ses mots, mais il y avait au moins songé. Et pourtant la jeune femme ne faisait rien pour être provocante contrairement à bon nombre d’autres filles de poudlard qui rivalisait d’inventivité pour raccourcir leur jupe, elle avait même entendu une serpentard leur suggéré de ne plus mettre que des ceintures, finalement elle n’était pas la seule a trouver ses concours de sexy-attitude stupide. Une femme n’avait pas besoin d’être nue pour être attirante.

Alors qu’elle pensait a tout cela, elle marchait machinalement dans le parc, elle se sentait mieux au contact de la nature, et finit par s’allonger dans l’herbe en poussant un grand soupire. Même si ces amis savaient qu’un don comme le sien n’était pas facile a assumer, beaucoup de fille l’enviait pour ça… Oh bien sur, certaines demi-vélane s’en sortait très bien et parvenaient a contrôler leurs dons, cela devait sans doute existé, mais Dae’ n’y arrivait pas, c’était comme si constamment un gaz toxique l’entourait et qu’il empoisonnait tous les garçons qui l’entouraient. Parfois, elle se demandais si ses amies ne pensaient pas qu’elle exagérait… Elle ne voulait pas être un fardeau, alors quand elle se sentait mal, elle préférait s’isoler. Une fois, rien qu’une fois elle aurait voulu rencontrer quelqu’un qui connaissait la même détresse qu’elle, pas forcément une vélane, mais n’importe qui ayant un « don » qu’il ou elle ne supporterai pas.

Elle roula sur le ventre et se trouva nez a nez avec un pissenlit, elle le cueilli et souffla sur son pollen qui s’envola, elle le regarda partir d’un air mélancolique. Mon Dieu elle avait horreur d’être comme ça, les gens tristes sont si ennuyeux, ils ne savent parler de rien d’autres que de leur problème et cela les rends égoïste car il ne se soucis pas des problèmes des autres… Dae’ avait peur de devenir comme ça à la fin. Peut être finirait elle par être seule, sans amis a qui parler… Elle ne pourrai pas leur en vouloir des masses après tout.

Le soir commençait déjà a tombé, mais la jeune fille n’avait pas envie de rentrer aux château, elle voulait rester ici tranquille, pourquoi ne pas dormir dans le parc ? Non, elle pourrait avoir des ennuies si elle faisait ça… Elle pourrait aussi s’enfuir dans la forêt interdite mais elle avait trop peur des créatures qui pouvaient y vivre, alors elle était condamnés à rentré dans le château… Elle releva légèrement la tête et vit des pieds s’avancer vers elle, elle se releva a l’aide de ses mains pour se trouver nez à nez avec une jeune femme brune qui portait sur sa poitrine les sceaux or et rouge de Gryffondor, curieusement, elle dégageait quelque chose « d’anormal » Dae pouvait sans doute le sentir a cause de ses pouvoirs de Vélane, la jeune femme en face d’elle avait quelque chose de différent elle aurait put le juré. Que faisait elle ici ? Elle décida de s’assoir en tailleurs et de lui adressé la parole dans un sourire.


-Alors je ne suis pas la seule a fuir Poudlard ? Je me sens moins seule.

Elle remit une de ses grandes mèches blondes derrière son oreille en observant la brunette face a elle, mais qu’avait elle donc de différent, physiquement rien, elle aurait put le jurée, rien ne la différenciait des autres, elle était brune donc surement pas une vélane alors quoi… Quel type de race y avait il encore ? Rah elle ne s’en souvenait plus…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❯ Messages : 44
❯ Avatar : Jamie Alexander
❯ Scolarité : 6e année Bis chez les lions :)
❯ Camp : Rouge Powaa :D
❯ Orientation : Un petit bout d'homme au quatre heure



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : le Loup
Ca me fout la trouille : la pleine lune . Pour un loup garou , c'est original -...-

Message Re: Sommes nous des monstres nous aussi? [Feat Faoline]   Lun 20 Aoû - 16:30


  • Dans un très charmant grognement , la jeune fille poussa les gens qui se trouvaient malencontreusement sur son chemin. En faite, les personnes qui étaient dans son espace vital avaient droit à une remarque cinglante où comme le cas présent un grommellement incompréhensible . On aurait pu croire qu'elle était chez les verts , à la façon dont elle rembarrais les personnes qui osaient s'approcher d'elle dans la grande salle, mais c'est chez les jaunes qu'elle alla s’asseoir. La bouche encore pâteuse, elle se servit un grand bol de café noir . Il lui en faudrait de la caféine pour pouvoir tenir la journée . Elle avait bien sur passé une semaine affreuse , et cette nuit là n'avait pas été de tout repos. Heureusement qu'elle n'avait pas ours en ce samedi ensoleillé . Mais elle n'allait pas aller dans son dortoir et dormir comme elle voudrait ; Trop ohnubilé par le fait qu'on puisse se demander pourquoi elle dormait en pleine journée . Aller dehors était hors de question, le soleil l'agressait d'une façon trop violente, accentuant sa migraine. Le seule endroit alors potable pour avoir la paix était donc la bibliothèque. Calme, très peu d'élèves un samedi, et certains recoins assez sombres. Attrapant un croissant assez rapidement, elle remonta alors dans son dortoir pour chercher ses affaires dans l'espoir peut être de travailler. Espoir quand tu nous tiens. Et bien sur, le chemin du retour fut comme celui de l'allée. Le silence de sa chambre tranchait avec le reste et elle se jeta sur son lit qui ne l'avait pas accueillit en cette nuit de pleine lune. Et en l'espace de quelques secondes la jeune fille alla rejoindre les bras de Morphée pour lui apporter un peu de repos salvateur. 

    Elle se réveilla dans un hurlement de douleur. S'appuyant contre le rebord du lit, elle regarda autour d'elle. Non elle n'était pas dans la forêt entrain de déchiqueter des animaux. Elle était dans son lit à Poudlard. Soufflant, elle se leva pour aller passer de l'eau fraîche sur son visage en sueur. Elle n'aurait donc jamais de rêves paisibles ? Il faudrait peut être qu'elle pense un jour à piquer de la potion pour un sommeil sans rêve à Madame Pomfresh. Elle faisait peur. Ses cheveux noirs étaient en bataille et ne voulaient sans doute pas être domptés. Son teint pâle l'était encore plus et les grosses cernes violettes sous ses yeux étaient la seule touche de couleur dans son visage . L'eau ne lui faisait pas grand effet, juste la fraîcheur qui l'a réveillé encore plus. Son dortoir était vide et heureusement pensa t'elle, elle ne voulait voir personne comme à chaque fois. Prenant son sac, elle sortit pour aller à l'endroit qui au départ était sa destination première avant sa petite sieste . Le premier sourire de la journée s'inscriva sur son visage quand elle vu le calme et le peu de monde dans la bibliothèque. Saluant d'un signe de tête Madame Pince qui ne fit même pas attention, plongée dans un livre, elle alla alors dans un coin le plus reculé possible, entouré de livres qui lui cachaient le soleil . Sortant tout son joyeux bordel qu'elle étala sur la table, elle sortit son parchemin de potion qu'elle avait presque terminée. Le temps passa et au bout de nombreuses pauses pour aller chercher des libres n'ayant aucun rapport avec le sujet elle le finissa quand même. Rangeant son devoir , elle se demanda alors se qu'elle allait bien pouvoir faire . Prenant ses affaires , elle déambula dans les couloirs comme une âme perdue qu'elle était . Heureusement que les couloirs étaient grands , ça lui faisait gagner du temps . Et puis , elle finit quand même par sortir dehors , maintenant que le soleil disparaissait . Elle regarda vers la lune montante qui était entrain de la narguer . Et elle ne put s’empêcher d'émettre un grognement . Un jour , elle finirait par parler que comme ça . Elle avança encore une fois sans but, mais là l'air frais lui faisait du bien. Elle commençait à aimer la nuit, comme l'animal qu'elle était devenue. Elle s’arrêta juste à temps , avant de rentrer dans une jeune fille . A force de regarder le ciel et la lune, elle n'avait pas vu où elle mettait les pieds. Blonde, les cheveux presque blancs, la jeune femme d'en face était vraiment belle. Secouant la tête à cette pensée, lui souria alors car elle avait été devancé.

    Alors je ne suis pas la seule a fuir Poudlard ? Je me sens moins seule.
    Tu sais, comme je dit toujours il vaut mieux être seul que mal accompagnée.

    Oui, elle aime presque la solitude, quand elle n'était pas entourée de ses vrais amis. Elle entendait tellement de bruits dans les couloirs sur son passage. En bien comme en mal, qu'elle préférait presque la compagnie de la nature. Et puis, la jeune femme qui se trouvait devant elle avait l'air d'être assez gentille. Un peu comme elle sans doute, incomprise par la société.

    Faoline. Et puis, il fait meilleur dehors aussi. Le soleil est entrain de se coucher et ma migraine entrain de partir avec, donc bon voilà.




..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Breath of Earth

avatar


❯ Messages : 36
❯ Avatar : Emilia clarke
❯ Scolarité : 6ème année 16 ans
❯ Camp : Neutre
❯ Orientation : Lesbienne



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : La forme de ton Patronus (5éme année minimum)
Ca me fout la trouille : La forme de ton épouvantard

Message Re: Sommes nous des monstres nous aussi? [Feat Faoline]   Lun 20 Aoû - 19:39


La gryffondor finit par lui sourire, Dae fut rassurer, parfois certaines personnes n’aimaient pas être dérangée dans leur rêverie et la vélane ne voulait pas se faire manger –elle ne croyait pas si bien pensé !- pour une petite phrase.

Tu sais, comme je dit toujours il vaut mieux être seul que mal accompagnée.


Daehnryl hocha la tête en souriant, cette phrase était tout aussi vrai pour la jeune femme, elle préférait souvent être seule, bien qu’ayant souvent besoin de ses amis, être seule mais entourée… Etrange, parfois elle voulait que ses amis soit de minuscules petits êtres qui vivraient dans ses poches et qu’elle sortirai quand elle en aurait besoin, mais c’était egoïste, on ne pouvait pas disposer des gens ainsi, surtout des gens que l’on aime… La nouvelle venue repris la parole et sortie ainsi Dae’ de sa rêverie.


Faoline. Et puis, il fait meilleur dehors aussi. Le soleil est entrain de se coucher et ma migraine entrain de partir avec, donc bon voilà.


Une fois encore, la vélane hocha la tête, oui elle préférait être dehors a la tombée de la nuit, quand le soleil ne l’agressait pas avec ses rayons, elle détestait voir ses cheveux briller comme des boules a facette, tout le monde la regardait encore plus. Alors le soir, il n’y avait personne… C’était mieux… Puis elle releva la tête vers la brunette, une migraine ? elle connaissait ça, et c’était vraiment désagréable, surtout quand on se levait, comme si le sang arrivait d’un coup dans le cerveau « pouf » ! Un peu comme ça… Et on avait ce vieux reflexe débile de se baisser un peu comme si ça allait changer quoi que ce soit… c’était bizarre. Dae finit par repondre avec douceur en baissant les yeux sur le soleil couchant.


-Il fait meilleur parce qu’il n’y a pas grande monde, et oui, je préfère être là quand il fait nuit, ou presque, le soleil m’agresse un peu…

Elle eut un petit sourire triste avant de reporter son attention sur Faoline, quel nom étrange… Enfin… Elle pouvait parlé ! Avec le nom qu’elle se trimballait… Oh ! A propos de ça.

-Ah oui, je m’appel Daëhnryl, serdaigle de mon état et fuyant les autres comme la peste. Elle eut un petit rire, enfin pas tout le temps, ça me fait du bien d’avoir un peu de compagnie en fait, alors je suis contente que tu sois là, si c’était mes amis, ils m’auraient harceler de question sur mon état… ça aurait été un peu pénible je pense… elle ouvrit grand ses yeux et posa une main sur sa bouche, oh pardon je parle trop peut être que tu veux juste un peu de silence, surtout si tu as eu mal a la tête.

Elle regarda un peu partout, légèrement paniqué, elle venait a peine de rencontrer Faoline et déjà elle allait l’ennuyer, oh non… Allons allons, Faoline n’avait encore rien dit, ça ne servait a rien de paniquer ainsi, cependant, Dae’ trouva un intérêt certains a la surface du lac qui rougissait en même temps que le soleil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❯ Messages : 44
❯ Avatar : Jamie Alexander
❯ Scolarité : 6e année Bis chez les lions :)
❯ Camp : Rouge Powaa :D
❯ Orientation : Un petit bout d'homme au quatre heure



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : le Loup
Ca me fout la trouille : la pleine lune . Pour un loup garou , c'est original -...-

Message Re: Sommes nous des monstres nous aussi? [Feat Faoline]   Mar 21 Aoû - 12:04


  • -
    Il fait meilleur parce qu’il n’y a pas grande monde, et oui, je préfère être là quand il fait nuit, ou presque, le soleil m’agresse un peu…
    Faoline hocha de la tête. Comme elle l'avait dit plutôt , le soleil lui donnait la migraine, surtout après des nuits comme celle de la veille. Alors même si la nuit était pour elle signe de cauchemar, elle venait presque à l'aimer, car après tout, elle devenait elle même. Elle avait beaucoup de mal avec son état, mais ça s'arrangeait progressivement. Après de là s'aimer fallait pas rêver non plus. La jeune fille écoutait celle qui s'appelait Daëhnyrl parler. Quel prénom original. Le sien n'était pas mieux non plus . Faoline, signification loup sauvage. Tout un destin que son état. Même son prénom était marqué au fer rouge. A croire que tout était déjà prédestinée. Mais bon pour l'instant, ce n'était pas le sujet. Donc la jeune fille était un peu dans le même état d'esprit qu'elle. Ne voulant pas avoir de compagnie pour le moment même si de temps en temps c'était bien d'avoir des amis . Après tout c'était pas mal aussi . Puis elle parla de son état de santé. Penchant la tête sur le côté pour l'observer, elle ne remarqua alors pas de choses particulières ; En tout cas physique. Mais c'était sans doute mental pensa t'elle ; Ou peut être une maladie qu'elle avait attrapé. Bref, une chose que Faoline ne voyait pas mais qui était là et vu qu'elle ne connaissait pas encore la jeune fille, elle ne savait pas ce que c'était. La jeune fille émit alors un petit rire quand Dae' se stoppa net, mettant ses mains devant sa bouche. Elle connaissait bien ça. Les gens qui parlent trop. On aurait même pu dire qu'elle en faissait partit quand elle était en forme, où bien même avant. Mais là, c'est vrai que le silence aurait été bien sympathique, au moins pour que la lune fasse au moins son effet bénéfique. Lui faire partir sa migraine.

    Ce n'est rien Daëhnyrl, je parles aussi beaucoup quand … je vais bien.


    Le silence s'affaira ainsi autour des jeunes femmes et Faoline s'allongea alors dans l'herbe, le regard tournée vers le satellite naturel de la terre. La lune qui montait de plus en plus et dont elle ressentait les effets. Même si la pleine lune était passée et que sa transformation avec la potion tue loup l'avait rendu inoffensif, elle ne put quand même ressentir l'envie de se faire un bon steak saignant, où bien même d'avoir certaines pulsions. L'odeur que dégagea Daë était particulière. Pas aussi attirante qu'un bon bout de viande, mais cela la dérangeait un peu. Elle n'était pas comme elle, enfin pas un loup garou, elle en aurait mis sa main à couper. Elle était plus qu'un humain, mais quoi, tout le mystère était là . Fermant les yeux, elle laissait les minutes passer et elle voyait sa migraine partir plus la lune arrivait bientôt à son zénith. Un grand soupir là fit définitivement partir. Elles n'avaient bien sur pas le droit d'être là . Mais après tout, les règles sont faites pour être transgresser. Se redressant enfin, ses yeux avaient bien sur changés de couleur, voyant presque parfaitement dans la nuit. Un petit sourire et une question dans sa tête vint la chatouiller.

    Daë. Enfin, je peux t'appeler Daë ? Tu souffres d'une maladie ? Parce que tout à l'heure, tu as dit que tes amis t'auraient harcelés sur ton « état ». Je suppose donc que quelque chose ne vas pas ? Bien sur, si tu veux pas me le dire, je comprendrais parfaitement et après tout c'est ton droit.


    Faoline pensa alors qu'elle reproduisait exactement ce que les amies de Daê lui faisait. Poser pleins de questions pour savoir comment elle allait. Et justement c'est ça qu'elle fuyait. Parfois elle se maudissait pour sa curiosité mal placé. Jouant avec un bout d'herbe, elle chercha alors une sujet de conversation autre que cette peut être maladie. Bien sur, une question bateau....

    Tu es en quel année au fait ?


Spoiler:
 




..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Breath of Earth

avatar


❯ Messages : 36
❯ Avatar : Emilia clarke
❯ Scolarité : 6ème année 16 ans
❯ Camp : Neutre
❯ Orientation : Lesbienne



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : La forme de ton Patronus (5éme année minimum)
Ca me fout la trouille : La forme de ton épouvantard

Message Re: Sommes nous des monstres nous aussi? [Feat Faoline]   Mar 21 Aoû - 17:56


[HJ : non c’est très bien^^]
Alors qu’elle paniquait toujours un peu a l’idée d’avoir ennuyé Faoline, cette dernière la rassura, elle parlait également quand elle était en forme, qu’avait elle donc ? C’est vrai qu’elle était pâle et qu’elle avait de grandes cernes… Comme si elle était malade ou qu’elle n’avait pas dormit depuis pas mal de temps… Qu’avait elle donc ? Dae’ se dit alors que ça ne la concernait pas, elle ne voulait pas se mêler de ce qui ne la regardait pas, bien qu’elle soit très curieuse, elle réfrénait ce défaut…

Daë. Enfin, je peux t'appeler Daë ?


La jeune femme hocha la tête en signe d’approbation, son nom était difficile a prononcé, alors la plupart des gens l’appelait ainsi, même certains professeur, ils ne se risquaient pas à prononcer son nom de famille, c’était un exercice périlleux…

Tu souffres d'une maladie ? Parce que tout à l'heure, tu as dit que tes amis t'auraient harcelés sur ton « état ». Je suppose donc que quelque chose ne vas pas ? Bien sur, si tu veux pas me le dire, je comprendrais parfaitement et après tout c'est ton droit

Une maladie ? Oui, presque, sauf qu’on guérissait quand on était malade, et les gens trouvaient ça normal, sauf dans le cas d’une contagion, notre relation avec les autres ne se trouvait pas altérée lorsqu’on était malade… Dae’ ne guérirais jamais de son état, et ses relations avec les autres seraient toujours difficiles… Mais elle était heureuse de pouvoir en parler, alors la question de Faoline ne la gênait pas, mais comment aborder le sujet ? Beaucoup de blonde de Poudlard c’étaient vantée d’avoir du sang de vélane, surtout lors du tournois des trois sorciers, alors maintenant on se méfiait quand quelqu’un s’en vantait. Il fallait qu’elle le lui montre, mais comment ? Son pouvoir ne fonctionnait –heureusement- pas sur les femmes, et quand bien même ce serait le cas, Faoline ne s’en souviendrais pas. Alors qu’elle songeait a la meilleure manière d’en parler, sa collègue brisa le silence par une question toute simple.

Tu es en quel année au fait ?

Daëhnryl releva la tête d’un coup, ah oui, son année.


-Je suis en sixième année, toi aussi je crois, on a certains cours ensemble maintenant que j’y pense, je m’en rappel parce que tu manques assez régulièrement les cours non ? Une a deux fois par mois ? Oh…


Un groupe de garçon se dirigeait par là, l’un d’eux était visiblement un préfet l’air en colère, il s’avançait a grand pas tout en s’adressant aux deux jeunes filles.


-Vous là ! C’est bientôt l’heure du couvre feu, rentrez rapidement ou ça ira mal pour vous !


Dae’ se tourna vers Faoline et lui dit avec douceur.

-Tu voulais savoir ce que j’avais...

Elle se leva et attendit patiemment que le groupe arrive a sa hauteur, d’un coup, un grand sourire se posa sur leur visages alors que leur yeux brillaient, un peu comme s’ils avaient eu une apparition divine, mais ça n’était que Dae’…

-Pouvons nous rester un peu ? Ca ne dérangera personne n’est ce pas ?

Le préfet mis un moment pour assimiler ce que la jeune femme venait de lui dire et répondit en hochant la tête, l’air absent.

-Tu … Tu es vraiment très belle… Je peux rester ?
-Oui moi aussi je veux rester !


Et ce refrain fut chanter en chœur par le groupe, Daehnryl secoua la tête, elle ne voulait surement pas être encombrée par une bande de garçons hypnotisés et aussi bête qu’artificiellement amoureux…

-Non, je voudrais rester avec Faoline, partez maintenant s’il vous plait…

Elle s’écorcha a sourire pour eux et ils ne demandèrent pas leurs reste et partirent rapidement. La jeune vélane soupira, et afficha un sourire triste avant de se rassoir et d’expliquer a la gryffondor.

-Voilà, c’est ça, je ne suis pas malade je suis maudite avec ce fichu truc que les gens appellent un don… Je ne le contrôle pas, du coup peut importe où je vais, les garçons me fixent avec cet air, et aucun d’entres eux ne m’aimera jamais pour ce que je suis vraiment… Elle fixa le ciel en souriant un peu plus gaiment, mais ça va, il y a pire je suppose qu’un don qui te rend irrésistible…Heureusement ça ne touche pas les filles… Sinon ma vie sociale serait foutu !


Elle se mit a rire, elle en avait besoin, elle n’aimait pas utiliser son don pour avoir des privilège, mais elle n’avait pas envie de rentrer maintenant, elle voulait un peu plus de temps dehors et connaître la nouvelle venue… Après ça peut être n’auraient elles plus jamais l’occasion de parler de la sorte…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❯ Messages : 44
❯ Avatar : Jamie Alexander
❯ Scolarité : 6e année Bis chez les lions :)
❯ Camp : Rouge Powaa :D
❯ Orientation : Un petit bout d'homme au quatre heure



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : le Loup
Ca me fout la trouille : la pleine lune . Pour un loup garou , c'est original -...-

Message Re: Sommes nous des monstres nous aussi? [Feat Faoline]   Mer 22 Aoû - 12:02


  • Je suis en sixième année, toi aussi je crois, on a certains cours ensemble maintenant que j’y pense, je m’en rappel parce que tu manques assez régulièrement les cours non ? Une a deux fois par mois ? Oh

    Faoline se racla alors la gorge. C'était vrai maintenant, elle reconnaissait la chevelure presque blanche de Dae' et puis comme elle lui avait fait remarqué elle manquait bizarrement les cours les jours de pleine lune. Elle fut presque sauvait par le groupe de garçons qui venaient vers elles. Au moins, même si elle aurait des points en moins, elle n'aurait pas à aborder le sujet épineux de ses absences. Et puis Dae', d'un air presque désolée se leva en lui disant qu'elle allait lui montrait ce qu'elle n'allait pas. D'un coup, les jeunes hommes eurent un espèce de sourire niais sur leurs visages. Le préfet qui s'était avancé avait l'air presque plus atteint que les autres. Au départ, elle secoua la tête, pensa vraiment que les hommes étaient tous les même. Mais au fur et à mesure, elle comprit alors. La jeune femme les avait comme envoûtes. Son cerveau se mit alors à marcher même a courir si je puis dire et elle essaya alors de réfléchir à savoir comment elle avait fait ça. Un tilt se fit alors entendre dans son esprit, alors que Dae' congédier les jeunes hommes qui partirent comme s'ils avaient été soumis au sortilège de l'impérium.

    Voilà, c’est ça, je ne suis pas malade je suis maudite avec ce fichu truc que les gens appellent un don… Je ne le contrôle pas, du coup peut importe où je vais, les garçons me fixent avec cet air, et aucun d’entres eux ne m’aimera jamais pour ce que je suis vraiment…mais ça va, il y a pire je suppose qu’un don qui te rend irrésistible…Heureusement ça ne touche pas les filles… Sinon ma vie sociale serait foutu !  

    Si elle n'avait pas été polie, Faoline aurait applaudit dans ses mains pour avoir trouvé la bonne réponse. Dae' était une demi vélane. Enfin, espérait t'elle. Mais du coup, elle se ne souriait plus, l'écoutant alors raconter son calvaire. Elle avait déjà vu des vélanes. Lors de la coupe du monde de Quidditch , la mascotte de l'équipe de Bulgarie, où encore pendant le tournois des trois sorciers. Elle les avait trouvé pathétique. Han je suis la plus belle, Han je peux faire tourner la tête de n'importe quel garçon. De toute façon tu ne peux rivaliser avec ma beauté. Elle en avait accroché une. Son côté bestial en avait ras la casquette d'entendre ces dindes se pavanaient, alors le loup en avait mangé une. Normal après tout. Elle l'avait attrapé par le cou, plantant presque ses ongles dans la chair de la pauvre blonde qui n'en ramenait pas large, et elle lui avait dit ce qu'elle pensait d'elle. Bizarrement après, quand Faoline était dans les parages, on n'entendait plus ce genre de discours.
    Un petit rire jaune sortit involontairement de sa bouche. Bien sur qu'il y avait pire. Elle en était la preuve vivante. Parce qu'après tout vélane c'était bien sympathique. Alors que loup garou, ça l'était déjà moins. Et comme Dae' avait dit, sa vie sociale en avait fait les frais au début. Tellement irascible, tellement grognon, ne supportant plus la compagnie des autres, ne voulant d'ailleurs leurs faire de mal, enfin pour quelqu'un. Les premières années s'étaient passées dans le chaos et le désordre. Heureusement, on avait attribué ça à la perte des ses parents et au traumatisme qu'elle avait subi. Mais maintenant ça allait mieux. Enfin elle commençait doucement à s'y habituer.

    Tu es une vélane alors. Enfin, une demi vélane … Je te comprends, ça ne dois pas être facile tous les jours … Mais bon, bravo pour tout à l'heure. Tu nous as évité des ennuis.


    Qui d'autre qu'elle pouvait comprendre entièrement le calvaire de la jeune femme. Parce qu’apparemment, au vue du petit sourire mélancolique qu'elle avait eu, elle n'était pas de ces filles qui se pavanaient dans les couloirs. Bien au contraire. Elle aurait voulu une vie normal, être aimée pour ce qu'elle était. Tout comme Faoline, qui ne s'était pas rendu compte qu'en parlant, elle avait dévoiler son sourire purement carnassier.

    C'est la première fois que j'en rencontre une. Enfin, je veux dire qui ne prend pas ça comme arme de séduction massive. D'ailleurs, ça m'a fait penser, pendant le tournois des trois sorciers... j'ai faillis décimer cette race. J'en pouvais plus de les voir glousser comme des pintades. La pintade ça a la chair tendre, surtout le blanc. Donc forcément, ça a fait l''équation ma main, ta tête , le mur . Bizarrement après, elles arrêtaient de couiner quand j'étais là .


    A ce souvenir, elle se retint de lancer un rire purement machiavélique. La lune rendait son visage encore plus pâle ce qui lui aurait donner un air de psychopathe. Mais elle s'en rendit compte trop tard de ce qu'elle venait de dire. Fermant les yeux, elle essaya alors de faire redescendre le pression qu'elle avait. La potion tue loup avait arrêté ses effets le matin même, étant donné qu'elle ne se transformerait pas cette nuit. Donc son caractère animal reprenait un peu le dessus, maintenant que Madame la Lune brillait de mille feux. Elle se sentait comme Docteur Jekyl et Mister Hyde. Essayant alors de paraître normal, en toute décontraction, elle changea alors de sujet.

    Dit, moi, tu en penses quoi du conflit qu'il y a entre les maisons ?




..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Breath of Earth

avatar


❯ Messages : 36
❯ Avatar : Emilia clarke
❯ Scolarité : 6ème année 16 ans
❯ Camp : Neutre
❯ Orientation : Lesbienne



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : La forme de ton Patronus (5éme année minimum)
Ca me fout la trouille : La forme de ton épouvantard

Message Re: Sommes nous des monstres nous aussi? [Feat Faoline]   Jeu 23 Aoû - 11:35


Faoline ne sembla pas effrayé, elle ne semblait pas non plus penser qu’être vélane pouvait être un réel problème… Certes… Enfin il ne fallait pas compter sur une vie sociale normale, et il ne fallait pas non plus s’enerver. Lorsque Dae’ était en colère, elle changeait physiquement, bien sur, rien a voir avec le physique de harpie que sa mère prenait par exemple, chez la jeune femme c’était plus léger, mais elle ressemblait quand même a un monstre…

Tu es une vélane alors. Enfin, une demi vélane … Je te comprends, ça ne dois pas être facile tous les jours … Mais bon, bravo pour tout à l'heure. Tu nous as évité des ennuis.

La jeune vélane eut un petit sourire, elle n’était pas fière de ce qu’elle venait de faire, utiliser ses pouvoirs pour ce genre de chose n’était pas très honnête… Ni très gentil, mais bon elle n’avait fait de mal a personne, et puis bon… Elle se débrouillerai bien pour rentrer seule de toute façon, elle dirait qu’elle ne s’était pas rendu compte de l’heure, en esperant qu’elle tombe sur Rusard… Si elle tombait sur une femme ça risquait d’être plus compliqué, surtout si cette femme était Mc Gonagall. Une grimace se dessina sur ses lèvres alors qu’elle songeait a cette idée… Elle tourna la tête vers Faoline et vit qu’un sourire très… sauvage… C’était étiré sur son visage, la serdaigle eut un léger mouvement de recule, a quoi pensait donc la jeune fille qui lui faisait face ? Elle espérait qu’elle n’avait pas du sang d’ogre dans les veines…

C'est la première fois que j'en rencontre une. Enfin, je veux dire qui ne prend pas ça comme arme de séduction massive. D'ailleurs, ça m'a fait penser, pendant le tournois des trois sorciers... j'ai faillis décimer cette race. J'en pouvais plus de les voir glousser comme des pintades. La pintade ça a la chair tendre, surtout le blanc. Donc forcément, ça a fait l''équation ma main, ta tête , le mur . Bizarrement après, elles arrêtaient de couiner quand j'étais là .

Daehnryl se mit à rire, oui elle n’aimait pas ses filles non plus, elle ne c’était pas entendue avec celles présentes lors du tournois… Elles ne comprenaient pas que Dae’ ne veuille pas séduire les garçons avec ça, pire que tout, elles ne supportaient de la savoir lesbienne, comme si être vélane devait absolument vous rendre hétérosexuelle. Alors elle était heureuse de savoir que quelqu’un leur rabattait le caquet, elle l’aurait bien fait elle-même mais elle ne voulait blesser personne, et puis elle redoutait plus que tout qu’on la voie avec son visage de harpie. Rapidement, la jeune vélane arrêta de rire, Faoline riait aussi, mais d’un rire plutôt malsain. La lune c’était levée, et le visage de la gryffondor avait pris une couleur étrange, presque bleuté tant il était pâle. Qu’avait elle donc ? Un vampire ? Non, les vampire n’ont pas de pouvoir magiques et elle n’aurait pas pu se trimballer normalement au soleil… Alors quoi ? Elle essayait de réflechir, d’habitude elle avait un bon sens de l’analyse, alors elle essayait de l’utiliser pour comprendre la jeune fille en face d’elle, sans lui poser de questions gênantes ou déplacées.

Dit, moi, tu en penses quoi du conflit qu'il y a entre les maisons ?

Dae sursauta et sortit de son monde, le conflit ? Elle n’aimait pas voir les gens se battre, elle-même avait souvent été prise a partie, que ça soit par les gryffondor qui jugeaient que sa nature prudente prouvait qu’elle était lâche et donc qu’elle était du coté de serpentard, ou alors par ces derniers qui la jugeaient trop gentille pour être honnête, heureusement, certains avaient pris le partis d’aider les autres et de les protéger quelque soit leur clan…

-Et bien je trouve ça bête, se faire la guerre… a cause d’une guerre, ça n’a pas de sens. Souvent je me fait embêter parce que je ne suis ni dans un camp ni dans l’autre, les serpentards pensent que je suis trop gentille et donc chez les gryffondor et eux ils pensent que je suis lâche alors ils m’attaquent… Mais souvent certains élèves me défendent, une serpentard m’a souvent sauvé la mise pas mal de fois, contre sa propre maison ou contre l’autre… Je n’aimerais pas être sa place, elle doit être détesté par tous… Je ne sais pas comment elle fait pour endurer ça… Bref je ne suis pour personne et j’aimerai que ça s’arrête vite. Et toi ?

Dae était loin de se douter que la dite serpentard, ne se rendait absolument pas compte qu’elle était détesté, et qu’elle s’en moquait. Mais la jeune vélane se doutait bien de la réponse de son amie, surement du coté des gryffondors, rares étaient ceux qui étaient a gryffondor et qui ne prenaient pas partis, il en allait de même chez les serpentard (sauf cas exceptionnel) les seraigles étaient plutôt neutre en général. Elle leva la tête, la lune était complètement levée cette fois ci, elle venait juste d’arrêté d’être pleine, hier elle l’était. Dae s’en souvenait car elle avait eut du mal a dormir et elle l’avait regardé de son lit pendant pas mal de temps. D’ailleurs Faoline était absente ce jour l… Attend un peu, Dae tourna rapidement la tête vers son amie, puis se mit à compter rapidement dans sa tête, la dernière fois que Fao avait été absente, c’était le jour où on devait rendre le devoir de botanique sur les plantes médicinales… La vélane c’était mise a fond dessus, alors elle se souvenait bien de ce jour et c’était il y avait, 1, 2…14…24…28 ! Attend…Euh.. Le sourire carnassier, la pleine lune, le visage pâle, les absences… Ouais non, c’était débile. Elle chassa l’idée de son esprit, parfois son esprit d’analyse foutait tout en l’air parfois, il ne fallait pas se croire plus intelligent qu’on ne l’était… Mais… Sait on jamais…

-Dis, tout a l’heure tu m’a dis que tu parlais beaucoup quand tu allais bien, tu es malade ?

C’est ce que la jeune fille pensait, une migraine, c’était un symptôme d’une maladie, alors probablement qu’elle était malade, et qu’elle avait un traitement lourd une fois par mois qui la clouait au lit, ça expliquait aussi la pâleur et sans doute le sourire si elle n’avait pas l’occasion de beaucoup mangé, sans doute devait elle avoir un régime alimentaire particulier… Ca avait beaucoup plus de sens que l’autre idée qu’elle avait eut.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❯ Messages : 44
❯ Avatar : Jamie Alexander
❯ Scolarité : 6e année Bis chez les lions :)
❯ Camp : Rouge Powaa :D
❯ Orientation : Un petit bout d'homme au quatre heure



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : le Loup
Ca me fout la trouille : la pleine lune . Pour un loup garou , c'est original -...-

Message Re: Sommes nous des monstres nous aussi? [Feat Faoline]   Ven 24 Aoû - 8:30


  • Le silence c'était installée après sa question. Sûrement que la jeune Serdaigle devait réfléchir à sa réponse. Après tout elle les savait neutre alors ça ne l'aurait étonnée qu'a moitié. Attendant la réponse, elle se mit alors à jouer avec l'herbe humide et froide. Elle arracha une touffe qu'elle fit glisser entre ses doigts. Elle aimait bien cette sensation de fraîcheur. Et puis, Dae' sortit alors de ses pensés sans doute en lui répondant. Et là, un nouveau petit rire s'éleva de la gorge de Faoline. Elle avait encore vu juste. A croire que la lune améliorait ses capacités la nuit. Elle secoua la tête par contre quand elle entendit que Dae' se faisait bousculer par les gens de sa maison. Elle était d'accord pour la neutralité. Arès tout c'était tout à fait normal et elle avait le droit de ne pas prendre par au combat étant donné que sa maison n'était pas en jeu. Mentalement, elle se promit de retrouver ceux qui l'attaquer. C'était eux les lâches ; Non mais oh. Par contre quand elle entendit le fait qu'un serpentard la défendait, elle eut vraiment un sourire moqueur. Soit c'était sans doute un homme et il était envouté comme tout ceux de sa gente par les pouvoirs de la jeune vélane. Soit c'était une femme et elle faisait ça que par intêret. Avec les serpents, il n'y a que l’appât du gain qui compte. Même si elle penchait plutôt pour la première hypothèse, elle écouta la fin de la phrase et Dae' parla de sa sauveuse au féminin. Donc il devait y avoir un truc à la clé. Sinon elle ne l'aurait jamais fait . Mais bon après tout, elle se fichait des états d'âmes des verts et argents. Seul comptait sa maison.

    Comme tu t'en doute, je suis pour ma maison et je soutiens Ron à 140% Les verts et argents n'ont que ce qu'ils méritent. Ce sont des lâches et des peureux qui essayent maintenant de revendiquer une part du gâteau. Mais ils n'auront rien.


    Son ton s'était durci comme à chaque fois qu'elle évoquait ça. Elle menait la danse avec son ami rouquin qui était lui encore plus embourbé dedans. Dès qu'on esquissait un mot ayant rapport avec le vert où les serpents, il rentrait dans une sorte de transe furieuse. Parfois elle se moquait gentillement de lui et des jolies couleurs rouges apparaissaient sur ces joues. Mais ça finissait toujours pareil. Soit en engueulade et elle finissait par rejoindre son ami en se flagellant pour s’excuser. Soit elle se jetait sur lui pour lui faire l'attaque chatouille qui marchait tout aussi bien que les « je te demande pardon ».

    Par contre, je peux te promettre que ce qui te font du mal passeront un mauvais quart d'heure. C'est ton choix d'être neutre et ils doivent le respecter. Après tout, on à toujours eu besoin de neutres pendant des guerres.


    Oui, s'ils venaient à croiser sa route, elle pouvait le garantir qu'elle laisserait ses plus basses pulsions animales l'a contrôler. Comme elle avait pensé plutôt, c'était mal que de ne pas respecter le choix d'une maison n'étant même pas dans le conflit. Elle en parlerais certainement à Ron aussi . Ses yeux se perdirent alors dans le vide, vers la forêt interdite qui avec ses hauts arbres étaient comme un spectre attendant sa proie. Elle ne comptait plus les fois où elle y avait été. Au début, sans potion tue loup et sans autorisation d’absence. Elle pouvait se repérer dedans maintenant. Mais encore aujourd'hui, elle évitait de se rendre. Pas qu'elle est peur bien au contraire, mais ça lui rappelait tellement de souvenir qu'elle voulait oublier

    Dis, tout a l’heure tu m’a dis que tu parlais beaucoup quand tu allais bien, tu es malade ?

    Cette question eut pour effet de la faire sortir de sa petite rêverie. Malade. En quelque sorte. Une malade incurable. Enfin plus un état sans doute qu'une maladie. Et transmissible à sa descendance en plus. Comment allait elle faire pour éviter la question tout en lui disant une part de la vérité. Après tout Dae' commençait à se poser des questions, ce qui était assez rare dès une première rencontre. Peut être que son côté vélane reconnaissait son côté loup. Deux animaux sauvages considérés comme deux monstres de foire dans cette société qui n'acceptait pas les différences.

    Mes migraines, sont assez symptomatiques. Par fois, pendant le mois il m'arrive qu'elles soient beaucoup plus violentes ce qui m’empêchent d'aller en cours. Je deviens vraiment très sensible à la lumière et c'est pour ça que je ne sors pas. Rien de très grave .

    Qui as dit que Faoline ne savait pas mentir ? Personne car elle exerçait l'art de la mythomanie depuis longtemps maintenant. Un petit sourire comme cachet pour confirmer ses dires. Mais bon après tout ce n'était pas tout a fait un mensonge. Elle occultait juste une partie de la vérité pour préserver une future amie. Tout ça partait d'un bon sentiment. On ne devait pas la blâmer pour ça. Et comme à chaque fois elle changea de sujet lui lançant un peu de répits sachant bien qu'on y reviendrait un jour où l'autre. C'était comme une partie de ping pong.

    Comment tu as découvert ton don ? Enfin que tu était une demi vélane ?




..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Breath of Earth

avatar


❯ Messages : 36
❯ Avatar : Emilia clarke
❯ Scolarité : 6ème année 16 ans
❯ Camp : Neutre
❯ Orientation : Lesbienne



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : La forme de ton Patronus (5éme année minimum)
Ca me fout la trouille : La forme de ton épouvantard

Message Re: Sommes nous des monstres nous aussi? [Feat Faoline]   Sam 25 Aoû - 13:08


Si elle avait su, Dae aurait dût parier sur l’inclinaison de sa nouvelle comparse pour cette guerre des clans, elle aurait put gagner un peu d’argent et s’acheter des bonbons avec, mais c’était loupé pour cette fois !

Comme tu t'en doute, je suis pour ma maison et je soutiens Ron à 140% Les verts et argents n'ont que ce qu'ils méritent. Ce sont des lâches et des peureux qui essayent maintenant de revendiquer une part du gâteau. Mais ils n'auront rien.

La jeune vélane fit une moue dubitative, elle n’aimait pas ranger les gens dans le même sacs, tous les gryffondors n’étaient pas des Harry Potter en puissance, il en allait de même pour les Serpentard. D’ailleurs ses derniers ne revendiquaient rien, ils n’appréciaient juste pas d’être jugés parce que la majorité d’entre eux n’avaient pas souhaiter se battre contre le seigneur des ténèbres. La jeune femme se demanda si on pouvait leur en vouloir, elle-même n’avait pas combattu pour la bonne raison que sa mère et elle était parti en Norvège pour se protéger, étant de sang mêlé et pire, du sang de créatures, elles risquaient gros en restant en Angleterre. Dans un cas différent de celui-ci, est ce que Daëhnryl aurait combattu ? Rien n’était moins sur, elle était, bien sur, contre les plan de Lord Voldemort, mais elle n’était pas certaine d’avoir le courage et la puissance magique nécessaire pour combattre. Faoline reprit

Par contre, je peux te promettre que ce qui te font du mal passeront un mauvais quart d'heure. C'est ton choix d'être neutre et ils doivent le respecter. Après tout, on à toujours eu besoin de neutres pendant des guerres.

Dae eut un petit sourire, cependant les mots de son amie ne pesaient malheureusement pas lourd pour elle, si elle souhaitait la défendre, elle ne la défendrait très certainement que contre les serpentards, et ils n’étaient pas les seuls a s’en prendre aux personnes neutres. Elle eut un petit rire.

-Tu me défendra même quand des Gryffondors m’attaqueront ? Parce que c’est déjà arrivé tu sais…

Oui, chaque camp avait une vision manichéene de la guerre, comme a chaque fois, c’était eux les gentils et les autres étaient les méchants, mais la vérité avait bien d’autre couleur que le noir et le blanc… Chacun était en tort et tant qu’ils ne le reconnaitrait pas rien n’avancerai, cette hostilité lui importerai guère s’il n’y avait pas de blessés et si on ne la prenait pas a partis… Il y avait depuis toujours une guerre entre les Serpy et les Gryffy mais jusqu'à cette année, cette animosité avait rarement dépassé le stade des mots… Les professeurs semblaient tellement impuissants… Tout ça parce que Potter était dans le coma… La gryffondor la sorti de ses pensées.


Mes migraines, sont assez symptomatiques. Par fois, pendant le mois il m'arrive qu'elles soient beaucoup plus violentes ce qui m’empêchent d'aller en cours. Je deviens vraiment très sensible à la lumière et c'est pour ça que je ne sors pas. Rien de très grave .

Dae sourit, plus parce qu’elle était soulagée d’entendre ses mots de la bouche de Faoline que parce qu’elle était contente que sa camarade ait des migraines chroniques… ça ce n’était pas cool, mais bon, elle voulait bien échanger avec elle. Un mal de tête n’était rien comparé au harcèlement quotidien dont la vélane était la victime. Elle secoua la tête penser ainsi était mal, il n’y avait pas de « plus grave » ou de « moins grave » il n’y avait que des situations différentes et incomparables, aucune raison de vouloir obtenir les désagrément des autres…

Comment tu as découvert ton don ? Enfin que tu était une demi vélane ?

Comment ? Elle ne savait pas, pour elle c’était normal, elle avait toujours vu sa mère comme ça, petite elle avait été surprise de voir qu’il y avait des gens qu’on ne trouvait pas « beaux ». Bien sur quand elle était petite, son pouvoir était moins prononcé, les gens la trouvait juste « trop mignonne » ou « trop choupinette » rien a voir avec l’attirance sexué qu’elle dégageait maintenant… Mais la serdaigle s’efforça de répondre le plus naturellement possible.


-Mmmmh, je ne sais pas vraiment, j’ai toujours était comme ça, pour moi c’était normal, enfin quand j’étais petite, tout le monde me trouvait belle ou mignonne. Je trouvais ça génial et j’avais vraiment confiance en moi, logique vu qu’a cause de mon don tout le monde, enfin les hommes, me trouvait génial. Mais j’ai compris en grandissant que c’était faux, un de mes petits amis m’a plaqué parce qu’avec la distance, il m’aimait moins. Et le fils de l’ex de ma mère, a essayé de me… enfin tu vois. Il a vite changé d’avis quand il a vu ma tête une fois enervé, je fais moins peur que ma mère qui se transforme en vrai harpie puisque c’est une vélane a 100%. Mais c’est quand même pas beau a voir ! Il c’est enfui en courant ! Et c’est là que je me suis rendu compte que les garçons n’aimaient que mon physique et jamais ce que j’étais. Donc maintenant je ne sors plus qu’avec des filles, ça évite les problèmes.


A l’écouter on pourrai penser que Dae’ n’était lesbienne que par défaut, en fait elle aimait vraiment les filles. Objectivement on aurait dit qu’elle était bisexuelle, mais elle n’avait jamais couché avec un garçon. En y réfléchissant si elle était constamment en état de « mi harpie » elle serait sure qu’on l’aimerai pour ce qu’elle était.


-Finalement je devrais tout le temps me transformer en harpie, comme ça je serais sur qu’on m’aime pour moi, .elle se mit a rire, mais bon je pense que plus personne ne m’aimerais du tout !

Et puis elle ne pouvait pas être constamment énervée, c’était tellement rare… Elle se souvenait des prises de becs avec sa mère, c’était vraiment pas beau a voir, souvent, les voisins venaient se plaindre, mais ils le regrettaient toujours.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


❯ Messages : 44
❯ Avatar : Jamie Alexander
❯ Scolarité : 6e année Bis chez les lions :)
❯ Camp : Rouge Powaa :D
❯ Orientation : Un petit bout d'homme au quatre heure



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : le Loup
Ca me fout la trouille : la pleine lune . Pour un loup garou , c'est original -...-

Message Re: Sommes nous des monstres nous aussi? [Feat Faoline]   Lun 27 Aoû - 16:53


  • Faoline écoutait attentivement le récit de sa camarade. Elle trouvait ça vraiment cruel ce qu'on lui avait fait subir. Parce que n'aimait une personne que pour son physique ne rimait à rien. C'était comme aimer une coquille. Si l’intérieur est pourri ou bien mort, ce n'est qu'une façade. Elle voyait maintenant qu'elle n'était pas la seule a souffrir. Même si bien sur, elle trouvait que sa malédiction était plus contraignante. Or elle essaya de s'imaginer ce que Dae' pourrait donner en harpie et bizarrement elle n'arrivait pas à se faire une image concrète. Mais ça devait pas être beau à voir. Alors pour la mère de celle ci, elle devait sans doute rivaliser avec le musée des horreurs. . Le silence était revenu et elle réfléchissait encore sur les paroles de son amie Serdaigle. Elle secoua la tête quand une pensée agressive venait de remonter du fond de ses entrailles quand elle avait analysait la phrase « Et le fils de l’ex de ma mère, a essayé de me… enfin tu vois ». Heureusement pour elle, on ne lui avait jamais fait ça. Mais bon ce qu'on lui avait c'était bien pire. Elle aurait sans doute préféré être violée que transformé en monstre. Parce qu'avec une bonne thérapie, le viol ne laissait que des cicatrices, alors que ce qu'elle avait, lui faisait rappeler son état chaque mois.Son cerveau se rembobina un instant pour revenir à la guerre entre les deux maisons. Elle n'avait pas répondu à Dae' et elle allait le faire maintenant, sentant ses émotions prendre le dessus.

    J'attaquerais aussi bien les serpents que les lions. Comme je te l'ai dit on a toujours besoin de neutres alors ils doivent respecter ton choix. Si j'apprends qu'une personne de ma maison t'a hum... bousculé on va dire ça, il passera un sale quart d'heure. Crois moi .

    Bien sur, ce n'était pas parce qu'ils étaient à Gryffondor qu'ils avaient tous les droits. Techniquement si mais elle ne l'avouerait pas à Dae'. Enfin, il n'avait pas le droit par contre de s'attaquer à elle . Soupirant, ses états émotionnelles changèrent alors en un instant. Lunatique faisait maintenant parti de son vocabulaire. Bien sur, quand elle était plus jeune, elle avait un fond de lunatisme, passant rapidement du rire au larmes. Mais bien sur, là ce trait de caractère c'était vraiment beaucoup accentuée et parfois elle ne s'en rendait même pas compte.

    C'est sur que pour faire baisser le trouillomètre des gens tu dois être au top.


    Alors ça c'était de la phrase... si elle aurait pu se marteler la tête contre un arbre, elle l'aurait fait avec joie. Ce n'était même pas ça qu'elle voulait dire surtout. Elle avait en tête qu'elle pourrait effrayer n'importe qui avec son côté mégère harpie et que comme ça elle pourrait avoir la paix. Bon par contre c'est sur que niveau vie sociale, elle serait en dessous de zéro et elle creuserait dans la terre pour voir si elle y était. Elle essaya de rectifier le tir, mais bien sur ce n'était toujours pas ça.

    Enfin, voilà quoi, en plus pour halloween tu peux avoir pleins de bonbons.


    Là c'était effectivement Faoline qui avait touché le fonds et elle continuait à creuser en plus. A croire que le loup qui était en elle se régalait de se moquer de la pauvre Vélane. Mais elle ne voulait pas faire ça. Enfin même si bien sur, elle trouvait quand même sa phrase géniale qui était d'ailleurs vrai. Elle n'avait pas besoin de déguisement. Un peu de colère et elle effrayait tout les badaud. C'était comme elle. Bon, par contre, il fallait que la lune soit pleine. Et bien sur, il y aurait beaucoup plus de dégats. Mais pour le coup la fête serait réussi et elle aurait le ventre bien plein. Encore une fois, elle étira ce large sourire qu'elle avait quand la faim se faisait sentir. Elle n'avait pas mangé depuis le matin et son estomac gargouillait. La veille non plus elle n'avait pas mangé alors que l'attirance pour le sang et la viande rouge était à son maximun mais à cause de la potion, elle avait été diminué, se reportant ainsi au jour suivant. Elle se leva alors, s'étirant de tous ses membres encore endolori par la transformation. Un bras, puis l'autre, elle se pencha en avant et toute sa colonne vertébrale craqua, lui rappelant le bruit que faisait les os quand sa mâchoire puissante de loup les déchiquetait.

    Je fais comme les moldus, des étirements. Rien de mieux que pour soulage les membres courbaturés. Bon apart un bon massage bien sur .


    Elle fit rouler ses épaules avant de se jeter presque sur le sol. Heureusement que l'herbe était assez épaisse à cet endroit. Les bras en croix sous sa tête, elle fixa alors la lune d'un air mélancolique. C'était bien vrai. Un bon massage. Des années qu'elle n'en avait pas eu. Un vrai, un bon et qui sait, peut être même avec des finitions. Mais bon dans son état, elle évitait. Même à ce niveau là elle était devenu beaucoup plus sauvage. Elle se souvint, du premier petit ami qu'elle avait eu , deux ans après sa transformation. Le malheureux n'avait vraiment pas fait de vieux os avec elle. Il fallait qu'elle trouve quelqu'un comme elle dans le caractère. Sauvage par moment.

    C'est sur que les femmes créent beaucoup moins d'ennui que les hommes. Mais personnellement, je ne penserais pas que je pourrais rester avec une femme. Je sais pas, il me faut sans doute quelque chose de sauvage.




..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Breath of Earth

avatar


❯ Messages : 36
❯ Avatar : Emilia clarke
❯ Scolarité : 6ème année 16 ans
❯ Camp : Neutre
❯ Orientation : Lesbienne



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : La forme de ton Patronus (5éme année minimum)
Ca me fout la trouille : La forme de ton épouvantard

Message Re: Sommes nous des monstres nous aussi? [Feat Faoline]   Mar 11 Sep - 16:57


[Désolée pour le retard mais ma connexion internet faisait du caca éè]

Faoline rassura Dae’ elle s’en prendrai a quiconque l’embêterai peu importe sa maison d’appartenance, une telle attention toucha profondément la jeune femme, rares étaient les personnes qui prenaient se genre d’initiative… Enfin elle disait ça mais souvent on l’avait défendue… Cependant qu’on le lui dise directement comme venait de le faire Faoline était une exception, elle appréciait ce genre d’honnêteté… Elle la gratifia d’un sourire en remercîment.

C'est sur que pour faire baisser le trouillomètre des gens tu dois être au top.


Ce n’était pas faux dans le fond, elle devrait peut être essayer… Daehnryl se tourna vers Faoline en haussant les sourcils, elle la vit avoir un air étrange comme si elle venait de dire une bêtise, elle cherchait manifestement une nouvelle phrase a dire et suggéra qu’elle pouvait avoir de nombreux bonbons pour Halloween, cette fois ça en était trop la jeune Vélane éclata de rire, un fou rire comme elle n’en avait rarement eu. C’était trop mignon de voir son amie tenter de se rattraper ainsi, surtout qu’a priori elle avait loupé la branche, mais Dae’ trouvait ça mignon, elle aimait les gens aussi spontanée dans leur réplique, elle préférait ça aux gens qui prenaient toujours des gants avec elle comme si la moindre remarque pouvait la blesser. Si tout le monde agissait comme la gryffondor peut être que la vie de la vélane serait plus simple. C’était plus l’attitude choquée des gens lorsqu’on lui disait des choses déplaisante qui forçaient la jeune femme a se sentir blessée, quoi qu’on en dise, le comportement des autres avait un réel impact sur notre manière de nous sentir. Elle calma son fou rire quand d’un coup, Faoline se leva, et procéda a d’étranges rituels… Elle se tordait dans tous les sens que cherchait elle a faire ? La Serdaigle eut rapidement la réponse à sa question, elle faisait des « étirement » un truc moldus pour soulager les articulations… Mais il y avait des potions très radicale contre ça, Dae’ le savait car elle avait souvent du en prendre suite a des entraînements plutôt dur de Quidditch…

C'est sur que les femmes créent beaucoup moins d'ennui que les hommes. Mais personnellement, je ne penserais pas que je pourrais rester avec une femme. Je sais pas, il me faut sans doute quelque chose de sauvage.


Dae leva un sourcils, les femmes ne pouvaient elles pas être aussi sauvage qu’un homme dans l’esprit de Faoline ? C’était mal connaître certaines jeunes filles hébergée par le château, elle esquissa un sourire a cette idée, elle en avait des souvenirs… Elle eut un petit rire sombre avant de répondre.


-Oh tu serais surprise par certaines filles, certains matin, je me réveillait avec tellement de morsures et de griffures qu’on aurait cru que j’avais eu une bête sauvage dans mon lit… Pourtant tous les jours elle était très gentille et douce mais dans l’intimité elle se transformait totalement… Personnellement je préfère une femme douce en apparence au moins, tu as une suprise au moins alors que pour les garçons… On va dire que c’est ainsi qu’il convient pour eux d’être, même s’ils ne le sont pas vraiment, que dirais la société d’un garçon qui se veut doux et tendre ? Je te donne dans le mille, qu’il est homo, alors ils se comportent comme des sauvages… Au moins lorsqu’une fille est comme ça on sait que ça n’est pas forcé…

Dae avait vraiment du mal avec les gens qui adaptaient leur comportement a ce que l’on voulait qu’ils soit, et malheureusement c’était le gars de beaucoup, voir tous les garçons, ils sont bien plus sensible au « qu’en dirait on » que les filles, surtout concernant leur virilité, c’était assez pathétique de se plier ainsi aux désirs de personnes que l’on ne connaissait pas…

-Moi je ne cherche rien de particulier, je pense qu’une personne est belle a partir du moment où elle assume ce qu’elle est et affronte la réalité telle qu’elle est sans chercher a s’en protéger, pas quelqu’un comme moi en gros, elle éclata de nouveau de rire prétendre vouloir une personne qui assumait ce qu’elle était incapable d’assumer était profondément égoïste, en fait j’en demande beaucoup je crois…

A coté de ça Faoline et son « quelqu’un de sauvage » paraissait bien plus « normale », oh, Dae n’aurait pas dut songer a cela, elle allait y ressasser toute la nuit et en faire une affaire d’état alors que finalement ça n’était qu’une connerie de plus destinée a lui pourrir la vie, finalement son pire ennemi était elle-même, comme beaucoup de gens sur cette terre surement…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
«
Contenu sponsorisé
»






Message Re: Sommes nous des monstres nous aussi? [Feat Faoline]   




Revenir en haut Aller en bas
 

Sommes nous des monstres nous aussi? [Feat Faoline]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SORTING FATE :: La pensine :: Rps terminés-
Sauter vers: