AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 We were so beautiful ! [Ezekiel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
SlytherinQueen

avatar


❯ Messages : 244
❯ Avatar : Amber Heard
❯ Scolarité : 6ème année 17 ans
❯ Camp : ing pour la libération des gnous
❯ Occupations : Emmerder le monde
❯ Orientation : A droite, mais ça change quand je tourne



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : Un requin blanc
Ca me fout la trouille : Son propre reflet, vieille, malade et seule

Message We were so beautiful ! [Ezekiel)   Lun 16 Avr - 13:13


Bon, il pleut, il fait moche, les gens sont chiants… Journée de merde ! MAIS Eléanor avait croisé christina la blondasse en peau de banane dans les couloirs aujourd’hui ET elle était bel et bien recouvert de furoncle dégueulasse. Eléanor était fière de son œuvre, ça lui apprendra à vouloir toucher aux affaires de Léa (Florian Shadow Ndlr). Naméo naminé ! Bref c’était la seule chose qui avait illuminé sa journée, et a journée triste…Remède… Pas triste ! Grâce a une personne de sa connaissance qui avait élue résidence a Pré au lard, Léa avait put obtenir une herbe médicinale merveilleuse qui avait le pouvoir de la rendre heureuse quoi qu’il se passe ! Et ça c’était grand, au moins aussi grand qu’un hibou grand duc, c’est dire ! (et c’est que dalle mais on va faire comme si on avait rien lu je suis a cours d’idée de grande métaphore rigolote). Bref elle se leva d’un bon de sa torpeur, et sauta en bas de son lit, un coup de brosse sur les cheveux et on est partit ! Elle sortit de la salle commune en faisant un croche patte bien senti a une connasse qu’elle pouvait pas encadré (faisons les choses bien voulez-vous ?) Elle crapahuta un peu histoire de trouver une salle vide, fallait pas non plus faire ce genre de chose a la vue de tous, les professeurs n’aurait pas forcément apprécié se genre de pratique, mais merde a la fin ! Il pleuvait aussi !

Elle trouva ainsi une salle qui semblait vide, mais oh ! Enfer et damnation ! Un groupement de Gryffondor, Poufsouffle et Serdaigle ! Plus jeunes, bien sur, sinon c’est pas rigolo. Ils se figèrent a l’entrée de Léa, puis dégainèrent leur baguette comme pour l’attaquer, elle haussa les sourcils en regardant a droite et a gauche comme pour chercher la raison d’une telle violence soudaine. N’en trouvant pas, elle ferma la porte derrière elle d’un coup de pied et s’installa sur une chaise pour mettre son herbe magique dans un bout de parchemin très fin et très facilement… fumable.

Mais elle ne put pas finir tranquillement, elle sentit une pression dans son dos, en tournant légèrement la tête elle vit qu’un des gamins avait mis sa baguette entre ses omoplates (sans sous entendus dégueulasse entendons nous bien).


-Qu’est ce tu viens foutre la serpentard tête de lard ?

Léa retint son envie de rire un moment, elle ne voulait pas qu’il arrive malheur a sa robe.

--Je viens me détendre avec mon herbe magique gryffondor tête de porc. Tu trouve tes rimes tout seuls ou bien votre réunion ici n’a comme but que de trouver des rimes en « Ar » ?

-Evite de faire trop ta maligne, t’es pas forcément en bonne position ici.

--Oui et ? Vous allez faire quoi après ? Me bruler en l’honneur de godric gryffondor et danser nus autour de mon corps tout en vous masturbant mutuellement ou…
-Non on va surtout te casser la gueule connasse !

-Et ?

-Et tu vas bien morfler et ça sera bien fait pour ta gueule !

[b]--Et ?

-Quoi et ?

-Bah a quoi ça vous amènera, je sais pas moi, tu vois, si jamais je fait du mal a quelqu’un c’est pour un but précis, pour me marrer, pour me venger, les deux… Pas histoire de lui faire mal, je sais pas moi, ça vous amènera a quoi de faire ça ? A part avoir l’air con de vous en prendre a une fille seule et qui a, en plus, combattu a vos coté durant la guerre ?


Il eut un grand silence, Eléanor en profita pour ajouter.

-Sans compter que j’ai bien enregistré vos visages et vos maisons, je ne suis pas sure que la directrice soit fans de vos méthodes, donc en plus d’avoir l’air con vous serez collé, voir renvoyez… Enfin vous faites comme vous le sentez hein, moi je reste là, je bouge pas.
Le gryffondor revint vers ses amis, perplexe, et ils commencèrent a parler tout bas, tandis qu’Eléanor alluma sa «cigarette magique », mais la salle fut de nouveau perturbé par l’arrivé d’un nouveau Serpentard.






Sweet & Vicious

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dancing-mad.forumactif.com/

avatar


❯ Messages : 38
❯ Avatar : Matthew Hitt par Marley Smith
❯ Scolarité : 6ème année, encore une fois...
❯ Camp : Je suis tenté de dire que j'aime les crevettes au caramel.
❯ Orientation : Bah gay, mais bi si j'ai rien en stock.



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : Un renard. Ca craint hein ?
Ca me fout la trouille : Moi en fille...

Message Re: We were so beautiful ! [Ezekiel)   Lun 7 Mai - 19:15


    La pluie qui tombait n’allait pas ravir ma journée : en effet, les effets qu’a l’eau sur moi sont… de me faire rater ma coiffure. Et que donne un petit Ezekiel mal coiffé ? Et bien plus rien, mes lapins, croyez-moi. Alors ma décision était prise : j’allais m’occuper de… de quoi en fait ? J’avais plusieurs choix, et tous aussi alléchants les uns que les autres : m’occuper de ma garde-robe, errer dans les couloirs à emmerder les plus jeunes, squatter une salle commune… Et diverses petites idées qui, je pense, n’ont pas nécessairement le besoin d’être connues… Mon choix fut vite fait : errer dans une salle commune à emmerder les plus jeunes en parlant de ma garde-robe. Mélanger toutes les idées en fait toujours une plus fantastique, n’est-ce pas ? Oh je sais déjà que vous vous dites que ça doit être ennuyeux mais nooon ! Attendez, vous verrez bien ! Enfin bref… Je pris le temps de me préparer comme d’accoutumée – coiffure parfaite malgré le temps, vêtements tout en couleur pour assurer une non-discrétion – et sortis de la chambre plutôt calmement, c’est-à-dire en faisant de simples gestes pour saluer les personnes que je connaissais au loin. La journée allait être longue, très longue, trop longue. Je le sentais déjà, même si j’allais faire quelque chose de plutôt potable. De toute façon, je ne passais que des journées trop longues depuis quelques temps. L’ennui m’envahissait peu à peu, je ne prenais plus autant de plaisir à critiquer la coiffure de Florian, à parler de vêtements avec les filles, à passer mes mains dans les cheveux des petits Gryffondor pour les embêter. Tout me semblait long, les cours encore plus. Je perdais doucement le gout à tout, dans le fond… Non, je déconne. En fait tout va bien, c’était juste historie de dire quelque chose parce que j’aime parler et faire semblant d’être triste. Il faut bien s’occuper quoi, merde !


    Une fois sortis, je me mis à la rechercher d’un parfait endroit pour faire ce que j’avais prévu de faire, ce qui semble donc tout à fait logique. Mes yeux se posèrent sur plusieurs lieux presque parfaits, même si j’avoue avoir cherché avant tout plusieurs personnes de ma connaissance, et j’entends par-là des personnes avec qui je m’entends bien. N’importe qui, Serpentard, Serdaigle, je m’en fiche totalement, je voulais juste une personne avec qui rester, quelqu’un qui si possible aime aussi embêter les premières et secondes années, histoire de me sentir moins seul. Car étonnement, embêter les plus jeunes en étant seul, c’est bien moins intéressant. On se lasse trop vite, et vous ne savez pas quoi répondre quand ils se mettent à pleurer, alors qu’en étant plusieurs, les personnes avec vous savent quoi répondre quand ils pleurent, ou savent même les faire pleurer un peu plus… C’est simple, non ? Je prends tellement de plaisir à faire ça, plus de plaisir que de m’occuper de ma chevelure, certaines fois.


    « Mes lapins, bonjour à tous ! ». Je n’avais même pas regardé s’il y avait quelqu’un dans la pièce. S’il y avait eu personne, j’aurais eu l’air franchement con, mais personne n’aurait pu me le dire… vu que la pièce aurait été vide. J’eus un sourire quand les regards de plusieurs personnes se posèrent sur moi et j’avançai tranquillement, non sans passer une main dans mes cheveux et en regardant attentivement la tenue des élèves. Oh, que des Gryffondor ? Sérieusement, rien d’autre ? Pas très passionnant. Mais la voix de la – douce ? – Léa finit par m’interpeller et je ne pus bien entendu que me rapprocher d’elle en riant déjà. « Rassure-moi, tu les as déjà envoyé chier ? ». Je m’assis lamentablement à côté d’elle en regardant avec détail sa tenue, sa coiffure, la moindre touche de maquillage qu’elle avait pu mettre. Eh, quoi, j’ai le droit ! « Darling, j’ai une jupe qui t’irait à merveilles ! ».




[HRP= désolé ma Vilaine, j'ferai mieux la prochaine fois, promiiiis.]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SlytherinQueen

avatar


❯ Messages : 244
❯ Avatar : Amber Heard
❯ Scolarité : 6ème année 17 ans
❯ Camp : ing pour la libération des gnous
❯ Occupations : Emmerder le monde
❯ Orientation : A droite, mais ça change quand je tourne



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : Un requin blanc
Ca me fout la trouille : Son propre reflet, vieille, malade et seule

Message Re: We were so beautiful ! [Ezekiel)   Jeu 17 Mai - 21:06


« Mes lapins, bonjour à tous ! ».

Hell yeah ! Avec une telle arrivée Eléanor n’eut même pas a se demander qui venait d’arriver, c’était son cher Ezekiel, toujours partant pour faire des entrée aussi théâtral que la jeune fille, un des rares garçons avec qui elle n’entretenait pas l’ambigüité dans l’espoir d’obtenir quelque chose, de toute façon ça ne servait a rien, il n’aimait pas les filles, enfin si… quand ce qu’il avait entre les jambes était trop remplit et qu’il n’avait rien d’autre pour pouvoir vider le tout… Donc en gros : pas d’ambigüité possible face a Eléanor, rares étaient les garçons qui pouvaient se vanter d’avoir visiter le jardin d’éden de la demoiselle, alors elle risquait pas de les ouvrir pour un si bonne amie, même en ayant trop bu !

Elle le regarda faire son manège habituel, décoiffant a son passage tous les petits chérubins rouge qu’il croisait, il avait l’air désemparé, et c’était presque vexant car, il ne l’avait pas encore vu ! Etait elle transparente a ce point ? Elle plissa les yeux en interpellant son ami de loin (elle n’allait pas bouger quand même !) et, enfin, il regarda vers elle et avança.


« Rassure-moi, tu les as déjà envoyé chier ? ».

Elle esquissa un sourire en tirant une taffe sur sa cigarette, mais c’était une évidence, bien sur qu’elle avait été une vilaine fille ! Elle eut un petit rire mauvais avant de répondre.

-Chéri, c’est une évidence, enfin, j’ai surtout essayé de leur faire comprendre que m’attaquer ne servirait a rien, parce qu’ils auraient l’air con enfin, elle jeta un coup d’œil au groupe de gryffondor, plus con qu’ils n’ont déjà l’air, tu vois, attaquer une fille seule, sans défense, et qui en plus a combattu durant la guerre tout ça tout ça… et se faire renvoyer après parce que je serais aller chouiner chez Mc Go’… Mais je ne suis pas sure qu’ils aient tout saisie… Les jeunes générations sont un peu lentes je trouve…

Elle eut un petit rire face a la tête indignée du groupe qui semblait encore réflechir a la manière de partir sans perdre la face.

« Darling, j’ai une jupe qui t’irait à merveilles ! ».

Elle esquissa un sourire ravie, elle aimait les jupes, les robes… Enfin, elle ne portait que ça ! Les pantalons c’était bon pour les filles qui n’assument pas leur féminité, pis allez essayer de soudoyer un garçon en ayant un pantalon vous hein ? Il faudrait méchamment jouer sur le décolleté et encore pas sur que ça marche parce que des nénés toutes les filles en ont (ou presque) mais des jambes comme celles de la Loackter, oh non tout le monde n’en avait pas !

-Il faut a tout prix que tu me la montre ! Quelle couleurs ? Rouge ? Noir ? Violette ?

De toute façon elle ne mettait que des couleurs sombres, outre le rouge qui parfois pouvait être flashy, ah oui et du rose aussi, parce que c’était sa couleur favorite !

-Et le tissu c’est quoi ? et la coupe et…
-Oh ! Tu fermes ta gueule maintenant !


Elle se tourna lentement vers le gryffondor, qui osait lui dire ça déjà ? Elle tendis sa cigarette a Ezekiel en s’avançant menaçante face au Gryffondor et elle ne prit même pas la peine de prendre sa baguette cachée entre ses deux seins. Elle mis les mains sur ses hanches en le regardant bien de haut.

-A qui est ce que tu dis ça morveux ? Si tu pars pas tout de suite avec ta bande de raclure de fond de latrine je te garantit que non seulement JE te ferais passé un sale quart d’heure mais en plus mon copain va t’écrabouiller et faire de ta vie un enfer !
-Tu crois que j’ai peur de quelqu’un qui m’appel « lapin ? »


Léa eut un mouvement de recul, elle jeta un œil a Ezekiel et se retint maladroitement de rire, non mais sérieux ? Ezekiel ? Son copain ? Bon déjà Eléanor n’avait pas de copain officiel, mais c’était presque le cas en fait, pis merde il le savait pas.

-Tu crois franchement que c’est mon copain lui ? Nan, c’est comme une coupine lui, c’est tsai genre la grande sœur a qui tu pique du maquillage et des fringues…

Elle l’observa, il l’observa –d’un air sceptique-, elle l’observa, elle finit par dire.

-Non, de toute évidence tu ne sais pas ce que c’est… Bref non mon copain est un peu plus grand et baraqué que ça tu vois et déjà sans motivation il peu potentiellement te pourrir la vie, mais si je lui dit en plus que toi et ton groupe êtes des petits cons qui pétez plus haut que votre cul, alors la ça sera pire…
-Ouais bien sur non mais tu crois vraiment que…
-Euh… ,
une fille du groupe vint l’interrompre, en fait je crois qu’elle a pas tout a fait tort, pendant le bal ils ont gonflé Milicent Bulstrode comme un ballon…

Eléanor eut un grand sourire et ajouta

-Christina la poufiasse de poufsouffle blonde c’est moi, aussi ! Donc on fait quoi là ? Vous partez ou vous venez jouer avec moi ?

Ils ne demandèrent pas vraiment leur reste mais tentèrent de rester digne en prétextant une sortie a pré au lard pour aller acheter des bonbons, Eléanor espéra pour eux que c’était faux sinon c’était vraiment ridicule. Elle vint se rassoir a coté de son Ezekiel adoré pour reprendre sa cigarette qui avait curieusement bien baissée.

-Sales gosses, non mais me dire de la fermer, a moi ? A MOI ? Tsss, aucune éducation, aucune dignité, je te jure !

Elle tira une nouvelle taffe et ajouta

-Qu’est ce qui t’amène la au fait ? L’envie irrésistible de me voir ? Tu savais au fond de toi que je serais là, avoue ! Pas la peine de cacher ton besoin d’être avec mouaaaaaa !

Elle mis ses mains de part et d’autre de sa mâchoire en étirant un grand sourire niais et en balançant la tête de droite a gauche, en ajoutant des petits nyaaaaaah nyaaaaaaah ! Au grès des balancement, oui, elle était complètement jetée, et ça n’était pas encore a cause de la cigarette !







Sweet & Vicious

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dancing-mad.forumactif.com/

avatar


❯ Messages : 38
❯ Avatar : Matthew Hitt par Marley Smith
❯ Scolarité : 6ème année, encore une fois...
❯ Camp : Je suis tenté de dire que j'aime les crevettes au caramel.
❯ Orientation : Bah gay, mais bi si j'ai rien en stock.



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : Un renard. Ca craint hein ?
Ca me fout la trouille : Moi en fille...

Message Re: We were so beautiful ! [Ezekiel)   Dim 8 Juil - 9:09


(hrp= mes rp sont couuuurts)

    Je ne pouvais m’empêcher d’orner un sourire des plus parfaits. Entendre la voix de Lea me faisait un bien fou, et c’était difficile de ne pas s’en rendre compte. J’écoutais avec attention ce qu’elle me disait, riant encore. Décidemment, ces petits gryffondorounets… Tous aussi idiots les uns que les autres ! Puis, elle avait raison, les jeunes sont sérieusement à la ramasse sur tout. Ils croient pouvoir nous faire la guerre, à nous, alors que nous faisons trois têtes de plus qu’eux et que nous, au moins, nous savons tenir notre baguette dans le bon sens ? Ridicules, sérieusement, ils étaient ridicules. Attendez, même moi je n’étais pas comme ça quand j’étais à leur place ! Déjà, j’ai la chance d’être chez les Serpentards, ça arrange beaucoup les choses. Mais je ne sais pas quoi, un minimum de classe, bordel de merde ! J’eus un petit soupir en passant ma main dans mes cheveux pour finalement regarder Léa avec mon sourire le plus séducteur et le plus agaçant, comme toujours ais-je l’envie de dire, impatient de répondre à toutes les questions qu’elle était en train de me poser sur la jupe dont je venais de lui parler. Je savais qu’elle était parfaite pour elle… Beaucoup de mes vêtements, après tout, étaient parfaits pour elle. Quoi ? Oui, j’ai le droit de porter des jupes, mince quoi… Je me mordis la lèvre, regardant rapidement quelque part s’il y avait un crayon et une feuille pour la dessiner rapidement avant de me retourner en entendant une fois de plus un de ces crétins insupportables parler. Je levai les yeux au ciel, prenant volontiers la cigarette de Lea non sans tirer quelques taffes dessus avant de fixer les élèves. Et je me mis à éclater de rire comme jamais. C’était bien la première fois que quelque chose de pareil m’arrivait. Tout le monde me connaissait et là, ces élèves venaient de trouver le moyen de me traiter… d’hétérosexuel, moi, Ezekiel Vergil Fairfox. C’était le plus grand n’importe quoi que j’avais pu entendre. Léa prit la parole, une fois de plus, mais je ne fus pas entièrement d’accord à vrai dire. « Et avec qui tu peux parler de cul librement. Ne l’oublie pas, je ne suis pas uniquement là pour tes fringues, ma belle. ». C’est vrai quoi, comme si nous étions amis juste pour qu’elle prenne mes vêtements et mes produits pour les cheveux !

    Bref, je l’écoutais faire, parler de son… copain ? hein ? Plus le temps avançait, plus tout ça me semblait bizarre. Peut-être ne m’en avait-elle pas parlé après tout, mais moi, je suis au courant de tout ! Miss Potin en chair et en os, en hausse aussi, car j’excède dans mon domaine… Je plissai alors un peu les yeux, regardant la petite bataille minable qu’essayait de vaincre les gamins jusqu’à ce que je rigole un peu. « Nooon, la blondasse, c’est toi ? J’aurais du m’en douter, t’es géniale, Babe ! ». J’eus un autre grand sourire avant de reporter mon regard dans le vide avant de trouver de quoi rapidement dessiner la jupe que je comptais gracieusement donner à mon amie car elle m’allait légèrement trop grande et que Lea avait des hanches un peu plus larges que les miennes mais chut, ne lui disons rien si je ne veux pas finir comme l’autre idiote de Poufsouffle. Je soupirai alors – décidemment, je soupire beaucoup – avant de refaire un sourire. « Me prendre pour un hétéro, moi, non mais c’est la pire insulte qu’on puisse me faire ! Je fais pas assez d’efforts ? Sérieusement Lea, dis-moi, on voit pas que je suis pas du genre à fourrer l’intérieur des jambes des filles ? » et tout ça énoncé avec classe et délicatesse. Je passai finalement une main dans mes cheveux, agacé au possible parce qu’avaient dit les gamins sur moi, gamins que j’entendais ronchonner en sortant de la pièce. Enfin au calme, il était temps ! Même si le calme ne dure jamais bien longtemps quand je suis dans le parage. Demandez Ezekiel, l’ambiance arrive en même temps ! « En fait, j’me faisais chier et en plus il pleur. Je me suis dis « Tiens, si j’emmerdais des gamins ? » et là, sur qui je tombe ? La petite Leanounette chérie ♥ ! J’en ai eu de la chance de te trouver ! ». Sourire parfait, yeux pétillants, je mis mes pieds sur la table. « Parce que bon, rien de tel que parler avec toi pour passer une bonne journée, avouons-le. Mais t’arrive à le croire ? HETERO ! Putain, j’en reviens toujours pas hein. ».


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SlytherinQueen

avatar


❯ Messages : 244
❯ Avatar : Amber Heard
❯ Scolarité : 6ème année 17 ans
❯ Camp : ing pour la libération des gnous
❯ Occupations : Emmerder le monde
❯ Orientation : A droite, mais ça change quand je tourne



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : Un requin blanc
Ca me fout la trouille : Son propre reflet, vieille, malade et seule

Message Re: We were so beautiful ! [Ezekiel)   Mer 15 Aoû - 13:01


Alors qu’Eléanor expliquait au petit groupe a quoi lui servait Ezekiel (et c’était a beaucoup de chose vous pouvez le croire il crut bon d’ajouter :

« Et avec qui tu peux parler de cul librement. Ne l’oublie pas, je ne suis pas uniquement là pour tes fringues, ma belle. »


Elle acquiesça avec un sourire et un hochement de tête qui voulait dire « cela va de soit très cher » oui le genre de truc bien pompeux qui ne lui ressemblait absolument pas… Mais elle s’en fichait parce qu’elle avait dix doigts de pieds, ne venez pas me dire que c’est le cas de tout le monde parce que de toute évidence vous n’avez pas vu les doigts de pieds de tout le monde alors que moi SI puisque je suis la narratrice et que j’ai un point de vu omniscient, donc je peux l’affirmer, tout le monde n’a pas dix doigts de pieds et vous êtes obligés de me croire héhé !
Bref Eléanor sortit de ses pensées étranges grâce a la « merveilleuse » voix d’Ezekiel.


« Nooon, la blondasse, c’est toi ? J’aurais du m’en douter, t’es géniale, Babe ! »


Eléanor passa une main dans ses cheveux en mode « parce que je le vaux bien » mais il faut dire que cette salope de blonde l’avait cherché, elle avait voulu lui piqué Florian, mais bon avec du recul… Elle n’avait aucune chance, mais a l’époque de la guerre des boutons Léa n’en savait rien… Elle jeta un regard en coin a Kikiel et répondit avec un petit rictus.


-Elle essayait de marché sur mes plates bandes, et Dieu sait que j’y tiens a mes fleurs…

Belles images hein ? Ouais Eléanor était comme ça, toujours le bon mot… ouais bon ou pas certes ! Mais quand même !


« Me prendre pour un hétéro, moi, non mais c’est la pire insulte qu’on puisse me faire ! Je fais pas assez d’efforts ? Sérieusement Lea, dis-moi, on voit pas que je suis pas du genre à fourrer l’intérieur des jambes des filles ? »


Eléanor étouffa un rire, certes quand on le connaissait il était évident qu’il était plus du genre a se faire fourrer la raie plutôt que fourrer les autres, mais bon… il fallait le connaitre, au moins deux minutes pour s’en douter…


« En fait, j’me faisais chier et en plus il pleur. Je me suis dis « Tiens, si j’emmerdais des gamins ? » et là, sur qui je tombe ? La petite Leanounette chérie ♥ ! J’en ai eu de la chance de te trouver ! ».


Elle afficha un grand sourire, bien sur qu’il avait eu de la chance de la trouver, c’est ce que le monde entier devait se dire d’ailleurs, et s’il ne le faisait pas Eléanor l’écraserait avec son beau talon aiguille, un 38 noir vernis et 12 cm de talon, mange ça dans tes dents le monde ! Ezekiel avait l’air fier, il pétillait comme une bouteille de Badoit rouge, oui, je sais c’est un truc de Moldu mais la narratrice est une moldus et elle vous emmerde au passage !

« Parce que bon, rien de tel que parler avec toi pour passer une bonne journée, avouons-le. Mais t’arrive à le croire ? HETERO ! Putain, j’en reviens toujours pas hein. ».


Eléanor posa ses mains sur ses joues comme le ferait une petite fille trop gênée, mais bon… ce n’était pas le cas, chez elle ça voulait dire « nan mais vas y, continue tes compliments CONTINUE JE TE DIS ! ». Elle se tourna vers son ami et répondit enfin.

-Je sais, je suis indispensable a tout le monde, t’imagine ce que serait devenu la soirée de Mc Gogo sans moi ? On se serait emmerder comme des rats morts ! Malheureusement je ne suis pas disponible pour tout le monde, genre pas pour les moches… Faut bien trier !

Non elle n’aimait pas les moches et « moche » dans son langage, ça reprenait a peu près l’intégralité de la population de Poudlard, c’était dire… Puis elle regarda Ezekiel de haut en bas, hétéro hein ? Ce n’était pas ce qui gênait le plus Eléanor dans leur discours, parce que Léa avait vu un bon paquet de gars qu’elle croyait homo se révélé hétéro… ça c’était a cause de la mode des métrosexuels… Cette manie de s’épiler et de mettre du fond de teint ON VEUT DES POILS BON DIEU DE MERDE !

-Mmmh tu sais, a cause de cette foutue mode des metrosexuels de mes deux ovaires, les trois quart des mecs de poudlard ont des tête d’homo… Donc bon, ils ont crut que t’en étais un peut être… Mais tu te rend compte ILS ONT CRUT QU’ON ÉTAIT ENSEMBLE ! C’est choquant, comment on peut penser que tu sois mon style de mec, pas contre toi hein t’es très beau dans ton genre –et je sais de quoi je parle- mais bon dieu on va pas ensemble du tout !

Elle soupira avant d’atterrir sur ses talons, ce qui produisit un CLAC qui se répercuta dans toute la pièce.

-Nous mettre tous les deux ensembles ça serait comme associé du rouge avec du vert tu vois, c’est très jolie séparément, mais ensemble ça fait noël quoi ! Alors que le vert et le jaune nyuk nyuk…

Elle eut un petit rire machiavélique, objectivement le vert et le jaune c’est pas l’idéal niveau coloris, mais dans la tête de Léa le blaireau s’associait très bien avec la vipère, et pas que dans le cadre d’une association de malfaiteur si vous voyez ce que je veux dire…

-Non vraiment c’était pas cool de leur part, je veillerais a ce qu’il regrette ça, hey si on allait dans leur dortoir, on réduirait les vêtements des filles pour leur faire croire qu’elles ont pris du poids et on agrandirait les slips des mecs pour leur faire croire qu’elle a rétrécit !

Elle se tourna vers Ezekiel avec de grand yeux illuminés et un sourire malsain, le genre de tête qui ferai flipper le croquemitaine mais qui, lorsque l’on connaissait Eléanor, faisait présagé quelque chose de mauvais et de drôle en même temps.






Sweet & Vicious

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dancing-mad.forumactif.com/

avatar


❯ Messages : 38
❯ Avatar : Matthew Hitt par Marley Smith
❯ Scolarité : 6ème année, encore une fois...
❯ Camp : Je suis tenté de dire que j'aime les crevettes au caramel.
❯ Orientation : Bah gay, mais bi si j'ai rien en stock.



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : Un renard. Ca craint hein ?
Ca me fout la trouille : Moi en fille...

Message Re: We were so beautiful ! [Ezekiel)   Mer 5 Sep - 9:28


    Je passai une main dans mes cheveux pour tranquillement remettre en place quelques mèches quand Lea me parlait. Oh elle avait bien raison, la moitié des personnes semblaient de mon bord sexuel. C’était gênant, d’ailleurs, quand je tentais une approche physique et que je me faisais repousser comme un rat qui a la peste… MAIS MERDE. JE VEUX JUSTE VOS FESSES. C’est pas trop demandé, si ? Un peu d’amusement, rien de plus. Mais bon… La plus grande partie de cette école ne semble pas vraiment de mon avis, j’ai du me faire bien peu de personne en tout ce temps. A l’extérieur, c’est autre chose bien entendu, mais là, c’est un véritable enfer. JE VEUX D’LA FESSE. Voilà, c’est dit, hurlé, écrit en majuscules même pour bien que vous compreniez. Je suis pas un gars qui en demande beaucoup plus. Avec de l’alcool c’est mieux, d’accord, mais enfin voilà… J’ai des besoins, voyez vous. Vous pouvez mettre une musique tragique en lisant ça. Je suis un homme comme tous les autres qui a lui aussi besoin de sa petite dose d’amour quotidienne, de sentir quelqu’un dans ses bras. Sauf que je ne veux pas des jolies demoiselles aux jupes courtes… Vous comprenez ce que je veux dire par là ? Je finis par relever la tête pour sortir de mes pensées en entendant Lea parler d’aller dans les dortoirs des plus jeunes. C’était une idée de punition. Une bonne idée même… « ça me va, babe. Je rajouterai un peu de couleurs à leurs vêtements aussi, ils en ont besoin. ». Rien de bien méchant, une petite touche de quelque chose qui ne part pas au lavage, vous voyez le genre ? C’est fun, je le fais souvent et ça leur fait souvent paniquer après tout. Je mis finalement mon regard dans celui d’Eleanor et me mit à partager sa folie du moment, cette impatience de faire les cons et de foutre la merde dans les dortoirs des gens. C’était une activité que nous avions souvent en vérité, foutre la merde. Ouais non. C’était même notre activité principale, quand nous n’étions pas en train d’essayer mes diverses fringues de mon placard ou que je ne piquais pas les jupes de Lea pour des essayages nécessaires à ma survie. « Je supporte pas ces Gryffondors… ». Je me levai pour m’étirer et passai mes mains sur mes vêtements pour enlever le petit peu de poussière qui s’y était accumulé. « Quoique, certains ont des beaux petits culs ! Et même bien serrés, j’ai eu l’occasion de gouter à un ou deux. ». J’avais beau faire mon malin, je n’avais pas goutté à grand-chose… Passons.


    Je me demande encore comment j’ai pu faire pour être magicien. Je veux dire, vous m’avez vu ? J’suis un baltringue incapable à toujours faire des essayages de vêtements plutôt que de réviser ses cours. Mais je sais que je peux être bien sanglant dans un petit duel de magie, quand j’en ai l’envie. Le truc, c’est que j’en ai jamais l’envie. Il m’arrivait même, avant la petite gueguerre là, d’oublier ma baguette dans le dortoir et de me retrouver comme un con quand on me lançait un petit duel amical. J’étais obligé de le reporter pour plus tard et à cause de ces conneries, je suis toujours passé pour un putain de trou du cul incapable. C’est pas faux hein dans un sens, mais là, non. Je sais mes sorts. Je sais ceux qu’il faut savoir, tout du moins. Enfin bref, c’est la dure vie j’ai envie d’vous dire ! Un petit gay sans baguette… Bref. Je surveillai dans mes poches et souris un peu. « C’est bon, j’ai ce qu’il faut ! ». Mon sourire s’étendit sur mon visage alors que je me suis mis à ‘whoo-hooter’ comme une pétasse. J’avais besoin de foutre ma merde, vraiment vraiment vraiment vraimeeent ! Avec Lea, on ne peut pas se louper à ce genre de petites choses en plus ! Sérieusement, vous avez vu tout le merdier qu’elle fout des fois ? Qu’est-ce qu’elle a pu en emmerder du monde… Je suis souvent avec elle et j’peux vous assurer que certaines fois, elle prend pas ça à la légère, surtout si ça touche Monsieur-Gros-Cheveux, j’entends par là Florian Shadow. Dommage qu’il aime pas la fesse d’ailleurs, lui… « Prête, ma belle ? ». Je ne parlais pas trop depuis quelques minutes, et sérieusement, ça commençait ça me faire chier… Il faut dire que j’avais l’esprit un peu occupé, mais on s’en branle. Parle connard, parle ! « Nan mais sérieusement, nous voir ensemble ça me fout les boules. J’sais pas, t’es splendide darling, mais bon, TOUT LE MONDE sait que j’me tape de la raie dans cette école. ». Je souris un peu et me mordis la lèvre avant de m’avancer dans la porte en hurlant un peu. Foutre la merde, allez Kikiel, fous toi ça dans le crâne bordel de merde à la con ! « Je fouillerai dans leurs affaires, on sait jamais si je trouve un truc cute qui peut m’aller ♥ Peu m’importe quoi, du temps que ça me va, moi je prends. ». Ah ça aussi, j’aime bien le faire. Piquer des fringues aux autres, bien les laver –N.E.C.E.S.S.A.I.R.E- et les porter devant eux pour encore plus les emmerder. J’en demande pas plus, des fringues, du cul, emmerder le monde. Ouais, c’cool comme petit train de vie.


    « Ah et aussi, babe… ». Vas-y, balance tout mon grand. « J’ai reçu une lettre trop weird, vois-tu, de ma mère qui m’dit d’arrêter de parler de ma sœur dans les courriers que j’lui envoie. ». Je me mordis la lèvre une fois de plus avant de la fixer. « C’vrai que j’parle tout seul des fois ? Genre y’a du monde et toute cette merde autour de moi ? Nan mais c'perturbant que ma mère me dise ça quoi... ».





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
«
Contenu sponsorisé
»






Message Re: We were so beautiful ! [Ezekiel)   




Revenir en haut Aller en bas
 

We were so beautiful ! [Ezekiel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SORTING FATE :: La pensine :: Rps terminés-
Sauter vers: