AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les plus malades ne sont pas ceux que l'on soupçonne [Rox&Flo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
SlytherinQueen

avatar


❯ Messages : 244
❯ Avatar : Amber Heard
❯ Scolarité : 6ème année 17 ans
❯ Camp : ing pour la libération des gnous
❯ Occupations : Emmerder le monde
❯ Orientation : A droite, mais ça change quand je tourne



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : Un requin blanc
Ca me fout la trouille : Son propre reflet, vieille, malade et seule

Message Les plus malades ne sont pas ceux que l'on soupçonne [Rox&Flo]   Jeu 29 Mar - 23:00







« Je ne sais même pas qui est cette fille mais elle m’énerve. Elle est pire que Parkinson avec Malefoy. En cent fois pire. Elle est tout le temps collée à Florian, on dirait un chewing-gum sous une semelle de chaussure. En plus, elle est moche comme un pou, à se demander ce que mon frère peut bien lui trouver à cette pouffe. En plus, elle se croit jolie, attirante et intelligente. Je suis certaine qu’elle a un petit pois à la place du cerveau... »

Eléanor eut un grand sourire qui découvrit toutes ses dents, ravie de voir que même la sœur de Florian ne pouvait pas se piffrer la blondasse. Et…comment ça lui trouver ? Ils étaient ensemble, non si ça avait été le cas la pouffiasse l’aurait déjà dit et s’en serait même vanter. Déjà rien qu’a voir comme elle le collait, s’ils avaient été ensemble elle ne l’aurait pas laisser respirer et aurait fait la sangsue buccale… Brrr si ça devait se produire un jour Florian descendrait bien bas dans son estime…

« J’espère bien. Je tiens pas à me réveiller un jour dans le même état qu’elle. D’ailleurs, j’ai hâte de voir quelle tête elle aurait, demain matin. Si ça se trouve, elle ne sortira même pas de sa chambre. C’est ce que j’espère en tout cas. »


Léa eut un petit rire, elle était trop choupinette cette petite là. Mais un sourire mauvais naquis sur son visage, oh oui qu’elle reste caché, même bien caché et très loin de Shadow…

-J’espere pour elle qu’elle restera cloitrée dans sa chambre, si elle ose encore se montrer, je pense que je vais la tuer, mais sans laisser de trace, et elle souffrira crois moi… Salope va. Oups hihi pardon hein mais il y a plusieurs choses que je ne supporte pas, genre tu sais qu’on écrase mes plates bandes… et elle, elle a faillit les réduire en miettes alors… Bah elle va morfler nyhéhéhéhé !

« Tu penses qu’on est bientôt à l’infirmerie ? Pas que je me sente mal mais... »


Eléanor se rendit soudain compte que, effectivement ça faisait longtemps qu’elles marchaient, et la petite blondiruption les avait empêcher d’avancer pendant quelques instants. Decidemment cette blondasse là n’avait aucun point avec la famille Shadow, nyéhéhéhé… Ah bah la vla, l’infirmerie. Léa poussa la porte, l’infirmerie était presque vide, sauf l’infirmière et une élève de poufsouffle visiblement blessée a la main, une attaque d’un des deux clans ? Léa plissa les yeux, elle n’aimait pas que des élèves se fassent attaquer dans ce qui aurait dut être une seconde maison pour eux. Puis elle se rendit compte que ces bons sentiments étaient digne d’un dessin animés moldus des années 90 et elle chassa tout cela de son esprit. De toute façon l’infirmière courait déjà vers elles pour voir ce qu’il s’était passé, visiblement Roxane était une habituée de l’infirmerie.


-Oh mademoiselle Shadow ! Vous en avez encore trop fait n’est ce pas ? Je vous avait pourtant dit de rester tranquille, aaaah !
-Non en fait, elle c’est faite agresser, mais allez y continuez a la culpabiliser, je pense effectivement que c’est bon pour elle.


L’infirmière resta un instant sans rien dire et jeta un regard noir a Léa avant d’installer Roxane sur un lit et de s’adresser a l’élève de Poufsouffle.


-Allez donc prévenir Florian Shadow que sa sœur est ici, la dernière fois que je ne l’ai pas prévenu de la visite de sa sœur il a faillit faire exploser l’infirmerie, j’aimerai éviter que ça se reproduise… Il est dans votre maison n’est ce pas ? Allez zou !

La jeune fille parut contrariée mais partie tout de même en bougonnant et Eléanor se trouva fort dépourvu lorsque l’infirmière lui ditu (non ça ne se dit pas mais c’est joli et ça va bien avec la phrase, laissez moi être une grande poète !).
-Loackter, je peux savoir votre implication dans l’affaire ?
-Oui sergent chef, elle c’est fait agressée j’ai botté les fesses des agresseurs, je l’ai amenée ici…fin de l’histoire, c’est cool hein ?

L’infirmière haussa les sourcils, mais on ne pouvait pas lui en vouloir, avec les récentes agressions Serpentard vs Gryffondor, il était plutôt inhabituel de voir des élèves en aider d’autres qui n’étaient pas de leur propre maison… Mais madame Pomfresh finit par sourire.

-Vous êtes vraiment différentes des autres élèves de votre maison Loackter, restez donc avec Roxane pendant que je l’osculte, au moins jusqu'à ce que son frère soit là, je suppose que miss Shadow n’a pas envie d’être seule.


Eléanor leva les yeux au ciel, l’avantage de faire des coups fourré, c’est que les adultes finissaient toujours par vous prendre pour un ange. Puis elle hoqueta, Florian allait vraiment se pointer ici ? Elle eut un moment de panique interne, elle dut se faire violence pour reprendre ses esprits et redevenir elle-même. Allons elle n’allait pas se laisser bouffer comme ça, et puis Roxane avait besoin d’elle en plus. Elle se tourna vers la jeune fille avec un petit sourire et s’assit sur une chaise près d’elle, pendant que l’infirmière la regardait sous tous les angles.

-Tu dois être habituée a ça non ? Je ne sais pas comment tu fais, je ne supporterai pas toujours devoir être surveillée par tout le monde comme un vase en porcelaine fissuré… T’es vachement courageuse, ça ferait longtemps que j’aurais envoyé ça valdinguer…

Supporter d’avoir constamment des gens autour d’elle qui la surprotège aurait été affreux pour quelqu’un d’indépendant comme Eléanor, souvent on la comparait au vent, libre d’aller où elle voulait et sans contrainte, qui passait au dessus des montagnes. Mais elle se voyait plutôt comme un cours d’eau, l’eau se forme et se transforme a volonté, elle ne passe pas au dessus des montagne, elle les traverse, les escalade, les contourne, elle les voit bien, les prend en considération, mais ne se laisse pas abattre par elle. Et si elle est enfermé dans un endroit, au lieu de tout faire explosé comme l’air comprimé. Eléanor se transformait en vapeur pour s’échapper. Enervée, Léa n’était pas une tornade qui détruit ce qui est sur sa trajectoire, mais un ras de marré qui détruit tout, trajectoire ou non. Bref, si elle avait dut être surprotéger Léa se serait évaporée. Pourquoi Roxane continuait elle de se battre ? C’était une grande question, mais elle ne voulait pas lui la poser, pas maintenant, elle voulait mieux la connaitre avant ça.
Face a cette fille si pâle, mais aux yeux si déterminés, Eléanor ressentit quelque chose qu’elle ne connaissait pas vraiment, de la compassion. Elle n’avait pas pitié de Roxane, mais comprenait très bien ce qu’on pouvait ressentir dans sa position, et refusait de la prendre comme une chose fragile. Alors Roxane serait traité a la même enseigne que les autres, pas de traitement préférentiel.


-Tu sais, si un jour t’en a marre de te faire regarder comme un spaghettis trop cuit qui menace de se casser en deux, tu m’envois un hiboux, on ira faire des crasses aux moches ensemble, croit moi je ne vais pas te faire de traitement préférentiel ! Surtout aux garçons qui t’embête, nyéhéhéhé !
-Son frère serait ravie de l’entendre miss Loackter, bon restez là je vais chercher une potion…

Comme si elles allaient bouger ! Léa était bien sur sa chaise, et puis, partie comme c’était, elle allait loupé son cours, et ceux de l’aprem aussi, avec une bonne excuse ! Ca c’était juste la classe !








Sweet & Vicious

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dancing-mad.forumactif.com/
«
Invité
»
Invité






Message Re: Les plus malades ne sont pas ceux que l'on soupçonne [Rox&Flo]   Mar 10 Avr - 14:59


-Oui sergent-chef, elle s’est fait agressée j’ai botté les fesses des agresseurs, je l’ai amenée ici…fin de l’histoire, c’est cool hein ?

Roxane eut un petit sourire. Léa avait une manière plutôt originale et bien à elle de présenter les choses. Beaucoup auraient exagéré les détails, toutes les rencontres faites sur le chemin, combien il y avait d’ ‘agresseurs’, qu’il s’agissait d’élèves de Serpentard,… Mais pas Léa. Elle ne s’encombrait pas de détails. La jeune brune redoutait à l’avance la réaction de son grand-frère, Florian lorsqu’il aurait été informé par la Poufsouffle que sa petite sœur était, encore, à l’infirmerie. Mais encore pire lorsqu’il saurait qu’elle s’était faite agressée. Par des Serpentards. Il allait carrément peter un plomb.

-Tu dois être habituée à ça non ? Je ne sais pas comment tu fais, je ne supporterai pas toujours devoir être surveillée par tout le monde comme un vase en porcelaine fissuré… T’es vachement courageuse, ça ferait longtemps que j’aurais envoyé ça valdinguer…


Si elle savait. Roxane ne put s’empêcher de sourire devant la métaphore de Léa. C’était bien la première fois que quelqu’un la comparait à un vase en porcelaine fissuré. Si elle savait à quel point Roxane aimait envoyer valdinguer les gens qui lui parlaient de sa maladie en la prenant en pitié ou en lui interdisant ci et ça parce qu’elle était malade. Le seul qui était plus collant et dont elle n’arrivera jamais à se débarrasser c’était celui qui souffrait pourtant de la même maladie qu’elle : Florian Shadow. La jeune Shadow haussa les épaules en fermant les yeux, un petit sourire en coin était apparu sur ses lèvres.

« Oh tu sais, ce n’est pas si difficile à supporter… Enfin, ça dépend des jours. On me surveille comme ça depuis que j’ai environ quatre ans. Enfin, non. A quatre ans on a découvert chez moi les mêmes symptômes que mon frère avait développés quelques années auparavant… »


Elle marqua une pause dans sa phrase. Elle n’avait vraiment jamais discuté de ça avec personne et Léa devrait vite se rendre compte qu’elle parlait de Florian.

« Seulement, lui, il a de la chance. Il a pas développé de complications, pas comme moi. Puis… Bon. Normalement, je ne peux pas faire du sport, ni faire trop de magie, ni forcer quand je me sens mal, et je dois aussi prendre des médicaments tous les jours. Sauf que je le fais pas… Alors t’imagine bien les conséquences que ça a. Mais je m’en fiche… »

Là encore, elle marqua une pause. Pas pour que Lea puisse tout assimiler, elle n’en avait pas besoin. Non, juste pour réfléchir à ce qu’elle allait dire. Elle devait le dire ou pas ? Puis, Léa et elle ne se connaissaient pas plus que ça mais elle était en train de lui raconter sa vie, là, littéralement. Elle soupira et rouvrit les yeux. Elle savait que l’infirmière écoutait mais elle s’en fichait. Madame Pomfresh n’était pas du genre à faire la morale à quelqu’un.

« Petite, une infirmière m’a dit que je ne mourrai pas. Elle mentait. Les médecins me laissent trois ans. Pas plus. Alors je vais m’encombrer de médoc’s qui servent de toute façon à rien et m’empêcher de m’amuser. Ca non. Et je te préviens, si tu me prends en pitié, je te frappe ! Je ne supporte pas la pitié. Jamais. »


Léa l’avait écouté, sans rien dire. Elle avait l’air de penser à quelque chose d’important. Cependant, Roxane attendit qu’elle prenne la parole.

-Tu sais, si un jour t’en a marre de te faire regarder comme un spaghettis trop cuit qui menace de se casser en deux, tu m’envoie un hibou, on ira faire des crasses aux moches ensemble, croit moi je ne vais pas te faire de traitement préférentiel ! Surtout aux garçons qui t’embête, nyéhéhéhé !

L’infirmière les laissa, elle devait aller chercher une potion. Mais Roxane n’y fit pas attention. Elle avait été trop « absorbée » par les paroles de Léa. Et par toutes les conneries qu’elle pourrait faire ensemble.

« Compte sur moi, j’oublierai pas ! Etant donné, ce que tu as déjà fait à la blonde de tout à l’heure, ce sera un plaisir des crasses aux autres avec toi. »

Soudain, un truc sembla frapper Roxane : Florian allait arriver d’une minute à l’autre à l’infirmerie. Elle n’en avait absolument pas envie. Il allait encore l’engueuler du genre : « Roxane ! Mais t’aurais pas pu faire attention, je t’ai déjà dit de pas forcer… Et tu devrais prendre tes médicaments et blablabla… » Non, Roxane ne voulait pas l’entendre. Il était trop collant et surprotecteur…

« Pas envie que Florian débarque. Il sera encore plus collant qu’un chewing-gum. Et je n’exagère pas du tout en disant ça… »


Revenir en haut Aller en bas
« IMMORTALS TEAM BARRY
and eat cornettos »

avatar


❯ Messages : 37
❯ Avatar : Robert Sheehan [by ME]
❯ Scolarité : Attendez... Je dois encore faire une année ici ? Merde, j'avais oublié...
❯ Job : Emmerdeur à plein temps
❯ Camp : ing - en campement Hunter
❯ Occupations : Batteur et Emmerdeur professionnel de Poudlard
❯ Orientation : Hétéro, Homo, Bi ; pourquoi devons-nous mettre une étiquette à tout ? - Hétéro



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : La forme de ton Patronus (5éme année minimum)
Ca me fout la trouille : La forme de ton épouvantard

Message Re: Les plus malades ne sont pas ceux que l'on soupçonne [Rox&Flo]   Jeu 12 Avr - 22:14


Encore une fois, la porte vola laissant apparaître Florian. Son sourire brillant perdit un instant pourtant tout son éclat en voyant la moitié de la classe présente. Ses yeux s'élargirent en voyant Damian et Aydan le dévisager avec stupéfaction et interrogation. Le Poufsouffle chopa Ewan Knight – un Serdaigle, préfet-en-chef de surcroît – par les épaules comme si un troll allait les attaquer et que l'issue de cette histoire dépendait du jeune homme. S'il était généralement pâle naturellement, il sembla pâlir un peu plus en croisant le regard du Shadow aux boucles. « Barry, t'es arrivé quand ? », quand ce dernier bafouilla que cela faisait à peine trois minutes, Florian se sentit défaillir et couru rejoindre ses deux frères. Tous deux assis l'un à côté de l'autre, il dut bien s'installer une table avant eux, en solo. Ce qui ne le dérangeait pour parler et annoncer avec stupeur qu'il était à l'heure. Ce cours allait définitivement être un souci. Il contempla longuement la porte, hésitant à ressortir mais c'était totalement débile de faire ça... Il prit sa température et se demanda s'il tiendrait une heure entière assit. Apparemment, suivre les règles lui démolissait morceau par morceau le cerveau puisqu'il allait prononcer des mots bouleversant en constatant le retard de leur nouveau professeur de Potions : « Rogue me manque... ». Contrairement à ce qu'on aurait pu penser, c'est Damian qui manqua de s'étouffer alors qu'Aydan le contemplait avec suspicion et fatigue d'avance. Florian expliqua que Rogue serait entré en trombes à l'heure tapante et lui aurait conseillé de la fermer durant toute l'heure, ses bonnes n'excusant pas sa présence exécrable. Le tout aurait été accompagné, en plus, d'un merveilleux mouvement de cheveux duquel Flo se serait protégé, de peur de se prendre un bout de gras dans la figure ; la légende des cheveux gras du professeur Rogue ! Puis aussi, il n'a jamais pu lui faire un shampoing forcé, il aurait aimé faire ça, juste avant de quitter Poudlard. Il aurait été une légende pour tous les élèves ayant eu et qui auraient eu ce professeur. Tant de belles choses tombées à l'eau ! Contrairement aux cheveux de l'ancien professeur.
Son humeur ne s'arrangea pas en voyant arriver Christina avec ses peaux de bananes sur la tête. Soyons d'accord, Florian ne savait pas d'où vraiment était venue cette habitude à ce qu'ils traînent ensemble. Enfin, si on pouvait appeler ça ainsi. Il traînait et la traînait aussi avec, elle le suivait au petit trot. Au début, il avait pourtant été vache mais elle croyait dur comme fer à des blagues. Donc au final, il n'en avait rien à faire. Puis elle était utile dans certains cas, certains professeurs l'avaient à la bonne, le fait d'être à côté d'elle innocentait presque Florian. Sans compter qu'elle ne mangeait rien à table et filait donc son assiette ou laissait Flo se servir sans problèmes.

Malheureusement pour elle, Damian ne tolérait lui pas une seconde sa présence constante aux côtés de son frangin et Florian vit avec amusement qu'il hésitait à renverser le contenu de son éprouvette sur le chemin de la blonde. Ce qu'il ne fit pas au final ; lui et son comportement de gentleman, ça le perdrait. Ceci dit, Aydan relevait toujours le niveau et utilisa sagement sa baguette pour mettre un peu d'eau sur le chemin. Et le résultat en valut le coup : un merveilleux vol plané alors que le professeur arrivait. Rien que pour ça, il devrait lui mettre un Optimal, ce que cria Florian avant de l'aider en voyant qu'elle tenait des chocogrenouilles à son attention : tout pour le chocolat ! Ceci dit, vu comment elle gloussa ensuite, il aurait bien sacrifier son estomac... Roh puis non, ça reste quand même du chocolat !
Comme si cela évoquait soudain quelque chose sous son casque de jaunes d’œuf, elle s'installa précipitamment à la place à côté du Shadow et le regarda avec intensité. Lui, nettement plus concentrer sur sa sucrerie.

« J'ai croisé ta sœur ! Charmante comme tout... j'aurais aimé parler avec elle mais comme elle était avec une Serpentard... » Il éleva un sourcil en lui aboyant dessus qu'elle avait laissé sa frangine avec une élève de Serpentard par les temps qui courent. Elle sembla tellement affolée par cet aspect de Florian qu'elle bafouilla quelques phrases précipitamment encore « Non non ! Je ne pense pas qu'elle était en danger... Elle l'accompagnait à... » elle mit soudain sa main devant sa bouche et sembla réfléchir alors que le Poufsouffle s'impatientait, tout comme le Professeur qui s'apprêtait à commencer le cours. Au même moment une élève de la maison de Florian débarqua, la mine déconfite pour annoncer que Roxane Shadow était à l'infirmerie... Le regard du brun devint aussi noir que son nom de famille. « C'est ce que je voulais te dire, j'étais inquiète mais avec ma chute, j'ai oublié. Elle ne semblait pas dans son assiette, je voulais te prévenir qu'elle allait à l'infirmerie et que- » elle n'eut pas le temps de poursuivre que Florian se leva d'un coup en butant dans la table. Le maître des Potions le dévisagea pour le temps où il se trouva debout dans la salle, ce qui représenta quelques petites secondes. Il eut beau crier que jamais le concerné ne se retourna.

« Dis, Aydan, tu crois qu'elle voulait vraiment le prévenir à la base ? Un cours sans le coller c'est si dommage... » fit mine de souffler Damian mais assez fort pour qu'elle puisse les entendre. « Je ne sais pas, mais elle aurait certainement put aider Roxane... C'est qu'un cours sans le coller, c'est vraiment pénible on dirait ? Dommage que les priorités de Florian ne soient pas les mêmes, hein ? » Aydan envoyait des foudres avec ses yeux et grinçait des dents. La seule chose l'empêchant d'aller suivre Florian c'était le fait que ça serait que plus pénible pour Rox' et son frère de sang. Alors il décidait de passer sa frustration et son agacement sur Christina.

Florian de son côté, passa devant l'élève de sa maison en l'envoyant presque dans le décor. C'était tout de même une chance qu'il ait eu cours de Potions à ce moment, le chemin jusqu'à l'infirmerie serait plus court et moins destructeur pour ceux qui passaient...
De toute façon, ça revenait au même pour le garçon. Il ne repasserait pas une nuit à attendre que la mort vienne frapper à la porte de ses proches. Il voulait lui entraver le chemin, lui dire de rentrer chez elle. De dire à cette faucheuse d'âmes de lui botter les fesses à lui au lieu de tourner autour de ses proches. C'était déjà si compliqué pour Florian de se faire aimer des autres, encore plus pour qu'il les aime en retour, ou vice-versa, qu'il ne prenait pas ça à la légère.

Il se retrouva devant les portes de l'infirmerie. Tiens, cette fois, Pomfresh ne l'attendait pas pleine de menaces du style « Si vous recommencez votre scandale M. Shadow, vous allez en faire un autre dans le Daily Prophet, car je vous aurais tué ! Alors tenez-vous pour une fois, j'ai d'autres malades. Un peu de sang-froid jeune homme, non d'un dragon enrhumé ! » D'ailleurs, il venait d'éternuer : pensait-il trop fort ou parlait-on de lui ? Bah, il n'avait que faire de ça, trop occupé à ouvrir en fracas les grandes portes le séparant de sa frangine. Il scanna furieusement la salle avant de tomber sur la jolie brune aux yeux clairs.

Florian - « Bordel de bouse de dragon, Roxane ! »

Il n'eut pas le temps de faire un pas de plus que l'infirmière l'attrapa par le col pour lui demander de cesser et l'informer de l'état de Roxane, comme à chaque fois qu'un incident du genre se produisait. Mais cette fois, il n'écoutait pas vraiment... Il lui servit un très aimable – cernez l'ironie – « blablabla oui oui c'est ça ! » avec un signe de main expéditif.
Ses jambes avalèrent comme un ogre les mètres menant au chevet de sa sœur et il apparut brutalement à ses côtés, les yeux encore écarquillés.

Florian - « Ne me dit même pas que je suis chiant, j'ai encore rien commencé Roxane. Il s'est passé quoi au juste ? Et pourquoi l'autre tarée de Christina sait ce qu'il t'arrive avant moi ? Bordel, tu sais ce qu'elle me dit, que t'étais avec une fille de Serpentard. J'ai flippé, j'ai cru que t'avais des problèmes, tu sais comment ils sont parfois dans cette école de malade... Puis merde, Christina la pouf- » Mme Pomfresh éleva la voix en prononçant son nom complet « La Pouf... Pouf-pouf-grosse-touffe-qui-fait-wouf-wouf-pas-de-Poufsouffle... Bon sang, vous êtes presque comme Suzanne, vous savez ce truc de… Minute. »

Le Poufsouffle leva son regard un instant de sa jeune sœur ou de l'infirmière pour croiser celui de la personne présente de l'autre côté, aussi près de Roxane. Il ne lui fallut que quelques secondes pour faire tous les liens nécessaires.

Florian - « Loackter, je me trompe ? C'est toi la Serpy dont l'autre parlait ? Vous vous connaissez toutes les deux ou il y a une embrouille à Poudlard que j'ai raté qui a fait unir vos forces maléfiques ? Enfin, je sais pas, c'est quoi ce foutoir ? Tout le monde sait ce qu'il t'arrive sauf moi, Rox ! Je parie même qu'Aydan et Damian en bas en savent plus que moi. La peau de banane a laissé entendre qu'il t'était arrivé des ennuis, je veux savoir quoi, merde. »

Bon, d'une, il ne leur laissait pas le temps de répondre, gesticulant comme un fou. De deux, il mentait comme un arracheur de dents. Christina n'avait rien laissait entendre du genre mais bon, son cerveau était branché sur le mode paranoïa et tout ce qu'il trouva à faire ses choper une chaise et s'asseoir en les fixant à tour de rôle, les sourcils élevés, en mode « j'attends ». Il venait de lâcher son lot de bêtises, la tension redescendait doucement en attendant...






    rise up and take the power back
    it's time the, fat cats had a heart attack
    you know that, their time's coming to an end
    we have to, unify and watch our flag ascend
    SO COME ON!

    they will not force us
    they will stop degrading us
    they will not control us
    WE WILL BE VICTORIOUS



I'm so up to no good











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SlytherinQueen

avatar


❯ Messages : 244
❯ Avatar : Amber Heard
❯ Scolarité : 6ème année 17 ans
❯ Camp : ing pour la libération des gnous
❯ Occupations : Emmerder le monde
❯ Orientation : A droite, mais ça change quand je tourne



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : Un requin blanc
Ca me fout la trouille : Son propre reflet, vieille, malade et seule

Message Re: Les plus malades ne sont pas ceux que l'on soupçonne [Rox&Flo]   Ven 13 Avr - 17:34


« Oh tu sais, ce n’est pas si difficile à supporter… Enfin, ça dépend des jours. On me surveille comme ça depuis que j’ai environ quatre ans. Enfin, non. A quatre ans on a découvert chez moi les mêmes symptômes que mon frère avait développés quelques années auparavant… »

Eléanor fronça les sourcils, Florian aussi était malade ? Elle l’ignorait et pour être honnête, elle ne l’aurait jamais soupçonné, il semblait bien moins fragile que ça jeune sœur, on le voyait souvent courir de partout sans raison aucune et un jour Léa aurait juré l’avoir vu partir de la salle commune en sautant d’une table a l’autre et en faisant l’avion, mais elle l’avait peut être rêver… Ouais ça ne serait pas surprenant de la part de la jeune fille que d’avoir des rêves dans le genre. Mais Roxane la rassura assez rapidement.

« Seulement, lui, il a de la chance. Il a pas développé de complications, pas comme moi. Puis… Bon. Normalement, je ne peux pas faire du sport, ni faire trop de magie, ni forcer quand je me sens mal, et je dois aussi prendre des médicaments tous les jours. Sauf que je le fais pas… Alors t’imagine bien les conséquences que ça a. Mais je m’en fiche… »


Voila donc la grande différence entre leur deux maladie, pourtant en général c’était plutôt les garçons qui développait se genre de maladie, question de gène et de chromosomes parait il… Ainsi la jeune fille avait renoncé a prendre ses médicaments… Ce n’était pas forcément la meilleure chose a faire mais qui Léa était elle pour lui faire la morale ? Roxane était la mieux placée pour savoir ce qui était bon pour elle.

« Petite, une infirmière m’a dit que je ne mourrai pas. Elle mentait. Les médecins me laissent trois ans. Pas plus. Alors je vais m’encombrer de médoc’s qui servent de toute façon à rien et m’empêcher de m’amuser. Ca non. Et je te préviens, si tu me prends en pitié, je te frappe ! Je ne supporte pas la pitié. Jamais. »

Léa ouvrit la bouche choquée, elle avait beau être une vrai garce, toujours est il qu’elle n’aurait jamais menti a une enfant concernant son état de santé, comment voulez vous qu’après Roxanne puisse faire confiance aux médecins ? Pour elle plissa les yeux… 3 ans ? Et elle perdait son temps a Poudlard ? Elle était vraiment une serdaigle née pas de doute, s’il ne restait plus que trois ans a vivre a Eléanor elle aurait tout fait au maximum, elle hocha légèrement la tête pour elle-même, oui maintenant elle allait vivre comme ça ! Elle eut un léger sourire en entendant la menace de Roxane, la pauvre n’aurait surement pas eu assez de force pour lui faire bien mal, petite Eléanor c’était battu avec des moldus de son quartier, elle leur avait lancé un sort, mais c’était fait vraiment disputé par ses parents et par la police magique, alors, elle avait insisté auprès de ses parents pour apprendre a se battre comme une moldus. Depuis ce temps là elle étudiait les arts martiaux, mais seulement ceux qu’elle trouvait esthétique, la boxe non merci ! Bref, Roxane n’aurait pas pus faire grande chose mais l’idée était là, comme si Léa aurait prit qui que ça soit en pitié… C’était la pire insulte que l’on pouvait faire à quelqu’un, théoriquement, si on prend quelqu’un en pitié c’est qu’on a de l’estime pour lui, sinon, on ne fait pas attention ou on lui marche dessus. Mais quelle sorte d’estime se revendiquait la pitié ? C’était ridicule, au contraire, il fallait faire en sorte que Roxane oublie sa maladie et que tout le monde fasse comme ça ! D’où la proposition de Léa de faire équipe avec elle pour faire des crasses aux autres, c’est pour cela qu’elle fut enchanté d’entendre la jeune fille répondre positivement.

« Compte sur moi, j’oublierai pas ! Etant donné, ce que tu as déjà fait à la blonde de tout à l’heure, ce sera un plaisir des crasses aux autres avec toi. »


Elle eut un sourire mauvais.

-D’habitude, j’essaye d’être un peu moins mauvaise, le physique c’est sacré tu vois, et soyons honnête rien ne blesse plus profondément que les mots, mais elle…elle semble incapable de traiter les mots qui rentre dans son cerveau… Alors bon…

« Pas envie que Florian débarque. Il sera encore plus collant qu’un chewing-gum. Et je n’exagère pas du tout en disant ça… »


Léa eut un petit sourire, oui, elle imaginait parfaitement le jeune homme déboulé comme une fusée dans l’infirmerie, Eléanor s’apprêta a donné un bon conseil a Roxane mais comme pour répondre a ses pensés Florian entra dans l’infirmerie en courant.

« Bordel de bouse de dragon, Roxane ! »

Léa sourit, belle expression, elle n’aurait pas dit mieux, et pourtant niveau métaphore elle était calée ! Il se fit rapidement chopé par l’infirmière, quelque chose lui dit que madame pomfresh avait l’habitude de Shadow et avait prit certains reflexe le concernant. Mais il n’écouta rien et vint rapidement au chevet de Roxane.

« Ne me dit même pas que je suis chiant, j'ai encore rien commencé Roxane. Il s'est passé quoi au juste ? Et pourquoi l'autre tarée de Christina sait ce qu'il t'arrive avant moi ? Bordel, tu sais ce qu'elle me dit, que t'étais avec une fille de Serpentard. J'ai flippé, j'ai cru que t'avais des problèmes, tu sais comment ils sont parfois dans cette école de malade... Puis merde, Christina la pouf- La Pouf... Pouf-pouf-grosse-touffe-qui-fait-wouf-wouf-pas-de-Poufsouffle... Bon sang, vous êtes presque comme Suzanne, vous savez ce truc de… Minute. »»


Quelle pute ! C’est ce qu’on appel un couteaux dans le dos, Léa plissa les yeux et prépara d’avance sa vengeance, mais elle tiqua, oh, une tarée ? Christina, bien, bien et une pouf ? Oh elle n’aurait pas dis mieux, enfin si mais ça aurait été censuré sur le forum donc bon… Elle ne put réprimer un grand sourire, finalement la blondasse avait pas mal de coup de retard, si elle avait su, Léa n’aurait pas pourrit son jus de citrouille…Enfin, si quand même c’était trop drôle ! Mais son sourire s’effaça rapidement quand il croisa son regard, qu’elle soutint, par habitude plus qu’autre chose, vous savez c’est comme ce vieux reflexe inutile de mettre son doigt dans sa bouche quand on se coupe, ça ne sert a rien mais on le fait par habitude…

« Loackter, je me trompe ? C'est toi la Serpy dont l'autre parlait ? Vous vous connaissez toutes les deux ou il y a une embrouille à Poudlard que j'ai raté qui a fait unir vos forces maléfiques ? Enfin, je sais pas, c'est quoi ce foutoir ? Tout le monde sait ce qu'il t'arrive sauf moi, Rox ! Je parie même qu'Aydan et Damian en bas en savent plus que moi. La peau de banane a laissé entendre qu'il t'était arrivé des ennuis, je veux savoir quoi, merde.

L’autre ? Nyéhéhéhé ! Ouais l’autre nyéhéhhé, peau de banane ? Oh c’est beau ! c’est vrai que c’était dur de trouver autre chose qui ressemblait aux cheveux de la moche… Hein quoi ? Ah oui il était inquiet, on aurait dit un petit garçon qui venait d’apprendre qu’il ne pourrait jamais se marier avec sa maman, sacré Œdipe va ! Léa se tourna vers Roxane pour ne pas l’interompre mais l’infirmière avait inseré sa baguette dans sa bouche sans doute pour prendre sa température ou un truc dans le genre, Eléanor fit un grimace, faisait elle ça avec tous les élèves ? Mais c’était dégueulasse ! Elle se jura de ne jamais être malade. AH OUAIS ATTEND ! Il connaissait son nom ? Oh bordel, mais ça c’était bon ! Elle eut l’impression d’avoir avancé son cavalier de deux cases et d’avoir pris le fou de son adversaire ! Hell yeah ! Bref, elle respira un peu avant de se lancer.


-Puisque la bouche de Roxane est occupé a…elle refit une grimace, ingérer les miasmes des autres élèves, je vais tenter d’expliquer en gros. J’allait en cours de potion, et je suis tombé sur Roxane qui se faisait emmerdé par des espèces de résidus issus de ma propre maison –personne n’est parfait et surtout pas ma maison hein-, donc je leur est botté le train et comme elle ne se sentait pas bien et que j’avais la flemme d’aller en cours, je l’ai accompagnée jusque là, en passant en a croisé la blonde moche qui demain sera recouverte de furoncle, bref, on est arrivé là…


Elle croisa les jambes et respira un peu après cette longue tirade, Pomfresh la dévisagea un instant en entendant parlé de furoncle, Léa eut un grand sourire angélique en levant les mains comme pour signifier qu’elle était innocente a cette manœuvre, après tout, qui pourrait le croire ?

-C’est pas de ma faute si le jus de citrouille a des ingrédients étranges qui peuvent éventuellement causer des allergies chez les blondes, hein, j’y suis pour rien moi !

L’infirmière leva les sourcils d’un air dubitatif et Eléanor redoubla de sourire, jusqu'à ce que l’infirmière lâche son air inquisiteur et retourne a ses papiers en grommelant des choses sur les filles et leurs rivalités sans fin. Léa roula des yeux et les posa de nouveaux sur Roxane qui semblait sur le point d’exploser sur son frère, personne ne lui avait dit comment canaliser les garçons ? Elle eut un petit sourire en coin, elle lui apprendrait…







Sweet & Vicious

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dancing-mad.forumactif.com/
«
Invité
»
Invité






Message Re: Les plus malades ne sont pas ceux que l'on soupçonne [Rox&Flo]   Mer 25 Avr - 13:47


« Ne me dit même pas que je suis chiant, j'ai encore rien commencé Roxane. Il s'est passé quoi au juste ? Et pourquoi l'autre tarée de Christina sait ce qu'il t'arrive avant moi ? Bordel, tu sais ce qu'elle me dit, que t'étais avec une fille de Serpentard. J'ai flippé, j'ai cru que t'avais des problèmes, tu sais comment ils sont parfois dans cette école de malade... Puis merde, Christina la pouf- La Pouf... Pouf-pouf-grosse-touffe-qui-fait-wouf-wouf-pas-de-Poufsouffle... Bon sang, vous êtes presque comme Suzanne, vous savez ce truc de… Minute. »

Comme quoi, Roxane ne se trompait presque jamais en ce qui concernait son frère. Il venait d’arriver à son chevet, après avoir été arrêté par l’infirmière pendant quelques secondes. Cependant que cette Christina se mêle de cette affaire qui ne la regardait pas la gênait quelques peu. Christina était la fille qu’elle et Lea avaient croisée en chemin pour l’infirmerie. Et d’après ce qu’elle venait d’entendre, aucun des trois ne pouvait la supporter. Cela soulageait en quelques sortes Roxane.

« Loackter, je me trompe ? C'est toi la Serpy dont l'autre parlait ? Vous vous connaissez toutes les deux ou il y a une embrouille à Poudlard que j'ai raté qui a fait unir vos forces maléfiques ? Enfin, je sais pas, c'est quoi ce foutoir ? Tout le monde sait ce qu'il t'arrive sauf moi, Rox ! Je parie même qu'Aydan et Damian en bas en savent plus que moi. La peau de banane a laissé entendre qu'il t'était arrivé des ennuis, je veux savoir quoi, merde. »

Forces maléfiques ? Son frère, son si gentil et incroyablement protecteur de frère venait d’insinuer qu’elle était maléfique ?! Et que Lea aussi ?! Roxane voulut répliquer mais l’infirmière mit sa baguette dans sa bouche pour faire elle ne savait quoi. Et elle n’avait aucune envie de le savoir. La seule chose qu’elle voulait s’était recraché ce truc et dans la seconde avant qu’il ne la fasse vomir. Et surtout répondre à son frère mais pour le moment, ce fut Lea qui s’en occupa.

-Puisque la bouche de Roxane est occupé a… ingérer les miasmes des autres élèves, je vais tenter d’expliquer en gros. J’allais en cours de potions, et je suis tombé sur Roxane qui se faisait emmerdé par des espèces de résidus issus de ma propre maison –personne n’est parfait et surtout pas ma maison hein-, donc je leur est botté le train et comme elle ne se sentait pas bien et que j’avais la flemme d’aller en cours, je l’ai accompagnée jusque là, en passant en a croisé la blonde moche qui demain sera recouverte de furoncles, bref, on est arrivé là…

Elle avait plutôt bien résumé la situation mais dire ce qu’il allait arriver à Christina en présence de l’infirmière n’était pas la meilleure idée que la serpentard ait eu. Sur ce, elle se rattrapa rapidement mais pourtant maladroitement. L’infirmière était quelques peu soupçonneuse mais ne fit aucun commentaire. Elle partit plutôt au fond de l’infirmerie pour aller chercher quelque chose. Encore une potion certainement. Maintenant qu’elle n’avait plus rien qui l’empêchait de parler, Roxane se fit une joie d’exploser sur son frère. Comme à chaque fois qu’elle faisait un séjour à l’infirmerie, lorsque ce n’était pas lui qui explosait sur elle.

« Eh c’est bon, Flo’, ce n’est pas comme si j’étais morte. Et je ne le suis pas, ou alors je ne suis pas au courant ? Et puis, tous les élèves de Serpentard ne sont pas mauvais, Lea en est la preuve ! Puis c’est bon, j’ai rien. T’es pas obligé de me protéger autant ! J’ai l’impression d’être un oiseau en cage, ou un vase en porcelaine fissuré pour reprendre l’expression de Lea. Tu peux pas me laisser m’amuser un peu ? Je ne peux absolument rien faire, que ce soit ici ou à la maison. Mais comme tu vois, ça ne m’empêche pas de le faire. Ca se voit que t’es pas à ma place. A ne pas pouvoir t’amuser comme les autres ados de ton âge. A s’essouffler pour un rien. Tout en sachant que je vais mourir dans trois ans, trois petites années. Moi, j’en ai marre... »

Roxane venait tout bonnement de faire une crise de nerfs et si elle ne se retenait pas, elle serait bientôt suivie par une crise de larmes. Elle n’avait jamais rien dit de tel à Florian, elle n’avait jamais osé lui dire alors que là c’était sorti tout seul. Comme si la présence d’une autre personne à ses côtés, une personne qui ne la protégeait pas à tout bout de champ, lui donnait le courage de tout avouer à son frère. Son frère... Non. Elle n’avait pas le droit de lui parler comme ça. Elle n’avait pas le droit car il était le seul, peut-être, à essayer de trouver réellement un remède à sa maladie. Il s’épuisait à faire des recherches là-dessus alors qu’il souffrait de la même chose qu’elle, en moins grave. Elle venait de lui dire que ses efforts étaient vains, qu’elle finirait par mourir quoi qu’il fasse. Qu’elle mourrait dans peu de temps alors... Mais qu’est-ce qui lui avait pris... Prise de remords, elle souffla un « Désolée » en direction de son frère et attendit que Madame Pomfresh revienne. La sorte de cette ambiance sordide qu’elle venait de faire naitre... Elle ne voulait pas avoir à affronter son frère une nouvelle fois mais elle n’avait pas le choix...




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
« IMMORTALS TEAM BARRY
and eat cornettos »

avatar


❯ Messages : 37
❯ Avatar : Robert Sheehan [by ME]
❯ Scolarité : Attendez... Je dois encore faire une année ici ? Merde, j'avais oublié...
❯ Job : Emmerdeur à plein temps
❯ Camp : ing - en campement Hunter
❯ Occupations : Batteur et Emmerdeur professionnel de Poudlard
❯ Orientation : Hétéro, Homo, Bi ; pourquoi devons-nous mettre une étiquette à tout ? - Hétéro



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : La forme de ton Patronus (5éme année minimum)
Ca me fout la trouille : La forme de ton épouvantard

Message Re: Les plus malades ne sont pas ceux que l'on soupçonne [Rox&Flo]   Ven 29 Juin - 19:55


Florian adoré sa sœur, c’était la prunelle de ses yeux, et quand il lui arriver quelque chose, ne serait-ce qu’un moustique qui la touche et vienne lui prendre un peu de son sang il était prêt à traquer cette insecte et à lui faire sa fête. Alors là, la savoir à l’infirmerie ça l’avait mis dans tous ces états, il ne tenait plu en place. L’angoisse était montée et elle n’était pas prête de redescendre de sitôt.
-« Puisque la bouche de Roxane est occupé a…elle refit une grimace, ingérer les miasmes des autres élèves, je vais tenter d’expliquer en gros. J’allait en cours de potion, et je suis tombé sur Roxane qui se faisait emmerdé par des espèces de résidus issus de ma propre maison –personne n’est parfait et surtout pas ma maison hein-, donc je leur est botté le train et comme elle ne se sentait pas bien et que j’avais la flemme d’aller en cours, je l’ai accompagnée jusque là, en passant en a croisé la blonde moche qui demain sera recouverte de furoncle, bref, on est arrivé là… »

La seule chose qu’avait retenu Florian c’était que Roxane ne se sentait pas bien. Est-ce que c’était grave ou non ? C’était tout ce qui lui importé et peut importer si ce n’était pas grave au fond par ce que Florian en ferait quand même une crise. Au moins il savait qu’elle avait était sauver. Une serpy qui sauve une serdaigle des griffes d’autre serpy, c’était bon pour faire un super roman avec dans le premier rôle super serpy. Cape, verte tête de serpant, cela ferait un très bon super héros.
-« C’est pas de ma faute si le jus de citrouille a des ingrédients étranges qui peuvent éventuellement causer des allergies chez les blondes, hein, j’y suis pour rien moi ! »
Ho c’était bon à savoir ça, mais Florian n’était pas dupe, il supposer que la serpentarde avait fait sa fête a la Pouff. Important ? Ca pouvait l’être en temps voulu mais là le plus important, le must du must du supra important c’était Roxane qui ne tarda pas a lui sauté entre les doigts.
« Eh c’est bon, Flo’, ce n’est pas comme si j’étais morte. Et je ne le suis pas, ou alors je ne suis pas au courant ? Et puis, tous les élèves de Serpentard ne sont pas mauvais, Lea en est la preuve ! Puis c’est bon, j’ai rien. T’es pas obligé de me protéger autant ! J’ai l’impression d’être un oiseau en cage, ou un vase en porcelaine fissuré pour reprendre l’expression de Lea. Tu peux pas me laisser m’amuser un peu ? Je ne peux absolument rien faire, que ce soit ici ou à la maison. Mais comme tu vois, ça ne m’empêche pas de le faire. Ca se voit que t’es pas à ma place. A ne pas pouvoir t’amuser comme les autres ados de ton âge. A s’essouffler pour un rien. Tout en sachant que je vais mourir dans trois ans, trois petites années. Moi, j’en ai marre... »

Un choque frappa le Poufouffle et pendant quelques secondes il parut figer, mais il ce reprit bien vite. Mourir ? Elle n’avait pas intérêt par ce que si c’était le cas il irait lui-même la sortir de sa tombe pour lui faire sa fête et qu’elle le croit ou non il serait tellement énervait qu’elle finirait par ce réveiller pour lui demander de la laisser tranquille comme elle le faisait tout le temps, mais hors de question qu’il lui laisse un repos éternel, a ça jamais ! En plus c’était quoi cette crise ? Elle ne lui avait jamais fait ça, c’était n’importe quoi, elle avait dû boire les mauvaises potions, ou était-elle mal dosé, quoi qu’il en soit il fallait qu’il s’en assure par lui-même. S’approchant près de sa p’tite sœur il scruta son visage de son œil, de haut en bas, il parcourut tous les centimètres qui passer sous sa prunelle. Il devait ressembler à un docteur fou mais si il y avait une anomalie que l’infirmière était incapable de voir, lui son frère le ferait. Pausant sa main sur son front pour prendre sa température, il mit l’autre sur son propre front.
« Votre sœur vas bien Mr.Shadow. »
Il n’avait même pas vue Pommepote revenir du fond de la salle et il secoua la tête en lâchant Roxane.

Florian - « Non non non, elle ce mes a déliré, dire des trucs insensé. Regardez la elle est toute pâle, regardez ses yeux ils sont dilaté, non non non faux que vous fassiez quelque chose, elle est complétement chambouler. » »

« Elle vas sur tout nous faire un ulcère si vous ne vous calmez pas Mr.Shadow. »
Comment ça un ulcère, c’était n’importe quoi, sa sœur n’aller pas bien et elle ne voulait même pas la soigné. Ah Pomme-Pomme c’était plu ce que c’était, il était peut-être temps de penser à la retraite. En attendant Florian refuser d’entendre ce que lui avait dit Roxane, c’était d’ailleurs comme oublier, effacer du disque mère. Un virus étaient encré en lui et il refuser de l’effacer, après tout c’était sa petite sœur et il savait que il était étouffant mais de la a l’empêché de vivre n’importe quoi. Elle faisait ce qu’elle voulut, il était juste là pour l’empêcher de faire n’importe quoi.

Florian - « Vous vous devriez acheter des lunettes, avec l’âge vous perdez la vue. Vous savez il existe des solutions très bien et pas chères pour cela. Depuis quand vous avez lu un livre sur les nouvelles méthodes de médecines ? Il y a 20ans ? Il serrait peut être temps de si remettre, vos potions sante le périmé et vos outils date du moyen-âge. Au faite vous avez quels âges ? Celui de McGonagall ? Vous venez vous aussi de l’époque des dinosaures ? Wouha vous me donnerez vôtres secret de l’ongévité ? De la bouse de dragon en soupe ou de la pisse de licorne peut être ? Allez-soyez sympa, gardez pas ça pour vous. Soyez pas vache aller ! »

Spoiler:
 






    rise up and take the power back
    it's time the, fat cats had a heart attack
    you know that, their time's coming to an end
    we have to, unify and watch our flag ascend
    SO COME ON!

    they will not force us
    they will stop degrading us
    they will not control us
    WE WILL BE VICTORIOUS



I'm so up to no good











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
«
Contenu sponsorisé
»






Message Re: Les plus malades ne sont pas ceux que l'on soupçonne [Rox&Flo]   




Revenir en haut Aller en bas
 

Les plus malades ne sont pas ceux que l'on soupçonne [Rox&Flo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SORTING FATE :: La pensine :: Rps terminés-
Sauter vers: