AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 never judge a book by its cover || Jacob & Cie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
adminpokerface
▬▬BETHE♚QUEEN▬▬

avatar


❯ Messages : 195
❯ Avatar : Emma Watson by Lutti
❯ Scolarité : 2nde 6° année ; j'ai 18 ans
❯ Camp : ... indécise
❯ Orientation : Hétérosexuelle



• SORTING FATES CARD •
Journal de Bord :
Il me protège : Une loutre
Ca me fout la trouille : Rater mes examens, enfin, surtout ne pas savoir... Ne pas avoir de solution

Message never judge a book by its cover || Jacob & Cie   Mer 14 Mar - 10:37



ϟ


I wish you couldn't understand...


« Meet me at Hogsmead, on the main alley. Just go there around 2PM and I'll be waiting. Don't worry, I'll find you. How is it possible not to recognize Hermione Granger nowadays? Really, it's an important matter... Be there alone.
▬ Jacob Freiston. »

Décidément les lettres se faisaient récurrentes. Jacob Freiston ? Il semblait à Hermione que c'était un élève de Serdaigle. On le disait sympathique et espiègle mais impliqué également quant à l'actualité. Une personne intéressante somme toute. Et qui n'inspirait pas trop de méfiance. Cela n'enlevait en rien un côté prévenant chez la Gryffondor. Un sujet important ? Lequel ? Si elle se souvenait bien, la sorcière avait eu l'occasion de voir l'élève se faire traîner par un professeur, hurlant que c'était mérité car on l'avait insulté de sang-de-bourbe. Une bagarre sans le moindre doute ou même un duel un peu trop violent. Alors la possibilité qu'il veuille lui parler des Hunters lui sembla évidente... Ou peut-être était-elle devenue parano à force de penser à eux. Selon elle, il ne fallait pas s'en occuper, elle avait d'autres difficultés et les Hunters ne devaient s'y ajouter.

Pourtant, même avec cette hypothèse, elle était là. Là, sur le point de se rendre à Pré-au-lard et rencontrer ce Jacob Freiston. Il était une heure et quelques, elle était dans la Grande Salle, alors que certains finissaient encore de manger. En la compagnie de Luna, Cho, Ginny, Ron et Neville, Hermione resta pourtant silencieuse. Un livre ouvert, cela passa bien heureusement presque inaperçu. Même si la rouge et or était certaine que Ginny se doutait qu'un truc clochait, la rouquine n'en a jamais rien dit. Pourtant son regard était perçant quand Hermione levait la tête, lui répondant vaguement. Oh ! ça elle pouvait s'y attendre. A quoi donc ? Une discussion avec elle. Elle avait déjà une petite idée des paroles de son amie, de ses questions. Hermione pouvait même voir dans son esprit les expressions qu'elle aurait et deviner la longueur de la conversation : autrement dit, pas de répit avant que la brune ne daigne dire un mot... voire pratiquement tout, pour être plus honnête.
La grande inconnue, c'était quand. Quand devait partir Hermione pour éviter cette conversation ? Quand Ginny et sa grande malice allèrent décider de passer à l'attaque ? Certainement pas tant qu'il y aurait du monde à la table. Aussi, dès qu'ils se lèveraient tous, la Weasley serait capable « d'enlever » Hermione aux autres pour la cuisiner. Donc il fallait absolument qu'elle parte avant qu'eux ne le fassent. Elle regarda l'heure et s'accorda qu'un peu d'avance ne la tuerait certainement pas. Elle jeta cependant un regard vers la table des Serdaigles.


Hermione Granger ; “

Dis-moi Luna... Tu connais Jacob Freiston ? Je me demandais si tu l'avais vu aujourd'hui. Nous nous sommes mis d'accord pour revoir quelques points de cours ensemble donc je ne veux pas me déplacer pour rien. J'ai cru entendre dire qu'il était malade...

C'était mal de mentir et ce n'est pas à Hermione qu'il fallait l'apprendre. Mais aussi bien Jacob avait-il réellement en fait besoin d'aide pour un cours. Elle ignorait après tout pourquoi il tenait absolument à la voir bien qu'elle avait une autre idée que celle évoquée. Allons ! Elle n'allait pas dire qu'elle devait le rencontrer pour des raisons qu'elle ignorait et ce à Pré-au-lard alors qu'il ne se parlent pratiquement jamais ! En revanche, quant au fait qu'il soit malade, cela n'avait en rien d'un mensonge. Hier, un Serdaigle avait été reçu à l'infirmerie après avoir fait un malaise à la bibliothèque. Hermione le savait puisqu'elle était là quand c'est arrivé et elle a parfaitement reconnu le visage du Freiston. « Je l'ai vu ce matin, il semblait aller bien... Je pense que des Nargoles ont dû verser quelque-chose dans son déjeuner hier. Ça peut être très farceur... » Hermione lui fit un sourire gêné avant que Cho ne surenchérisse, non pas en parlant de Nargoles Merlin nous en garde, mais en affirmant qu'il se trouvait à la table des Poufsouffles, en train de parler.
Les yeux noisettes planèrent de la table des bleus à celles des jaunes pour apercevoir un jeune homme enjoué. Il leva sa coupe énergiquement de la main gauche et la porta à ses lèvres quand ses yeux croisèrent ceux de Hermione. Ils scintillaient d'une étincelle malicieuse qu'elle voyait rarement chez les sages de Poudlard. Elle inspira avant de reprendre sa lecture, pensive. Quelque-chose clochait et elle n'avait pas encore mis le doigt dessus... mais ça ne saurait tarder. Seulement, après cette intervention, Jacob Freiston n'était plus le seul à avoir des étincelles malicieuses dans les yeux, les yeux de Ginny en brûlaient presque la peau de la plus âgée des deux filles. Oh que Morgane la préserve d'une discussion sur Jacob Freiston et les idées folles de son amie, que Morgane l'en préserve !

Il fallait qu'elle file. Maintenant. Car non seulement elle ne tiendrait plus le regard de Ginny, aussi elle devait partir avant eux, mais en plus, elle venait d'avoir une idée pour en savoir un tantinet plus sur ce Jacob. Hermione ne se reconnaissait pas trop mais sa curiosité était poussée à vif... un truc clochait et elle voulait réellement savoir quoi. Surtout avant de s'engager dans quoi que ce soit.


Hermione Granger ; “

Je vous laisse. Je vais aller à la bibliothèque chercher quelques livres pour les révisions. Je vous revois plus tard peut-être. Et non Ginny, là je n'ai pas vraiment le temps, on parlera plus tard !

Avait-elle ajouté alors que sa jeune amie avait commencé à prendre la parole pour lui demander un peu de son temps. Elle lui fit un sourire bien qu'elle vit clairement le regard de la Gryffondor. « Ne compte pas y échapper Hermione » , voilà ce que ça voulait dire.
Ce n'était pas le seul regard qu'elle sentit. Jacob devait l'avoir regardé partir aussi. Peut-être pensait-il même qu'elle ne viendrait pas du coup... Qu'importe, elle devait vraiment tenter d'en savoir plus. Connaissant le chemin les yeux fermés, la sorcière était arrivée à la bibliothèque. Elle se dirigea vers la section où se trouvait le Serdaigle la veille. Elle l'avait observé un peu malgré elle, ses amis et lui étaient un peu bruyants ce jour-là. Puis il avait déjà l'air épuisé et maladif. Ce rétablissement était miraculeux. Hermione avait pensé à plein de choses, même à la lycanthropie mais il n'y avait pas eu de pleine lune et l'après-midi, c'était un peu tôt pour une transformation. Enfin, il n'avait eu aucune marque. Un truc n'était pas normal chez lui, elle en était certaine. Passant la main sur les livres de l'étagère qui avait intéressé le garçon, elle ne vit que des sujets plutôt médicaux. Avait-il dans l'idée de devenir médicomage ou était-il malade ? « Miss Granger ? Connaitriez-vous par hasard Mr Freiston ? » Hm ? Hermione hocha la tête. « Il avait emprunté ces livres hier, cependant, avec son malaise, il les a oublié. Pouvez-vous les lui porter ? Dites-lui qu'il a encore treize jours avant de les rendre et qu'il lui reste un livre à rendre également... » La bibliothécaire donna le nom du dit livre, livre d'aventures. Contrastant terriblement avec les deux livres qu'il avait emporté la veille...

Elle ressortit de là avec bien plus de questions qu'avant d'y venir. Mais avec plus d'indices sur lui. Elle aurait de quoi le questionner davantage. Il fallait bien qu'elle l'admette, c'était excitant d'avoir un mystère, aussi moindre soit-il, à lever.

13H58


Arrivée, elle déambulait un peu dans l'allée sans trop savoir où aller. Il avait dit qu'il la trouverait. S'il venait réellement. C'était assez stressant comme situation, aussi elle préféra faire comme si elle venait ici pour Pré-au-lard alors. Elle regarda les magasins se remplir et se vider, regardant les autres se réjouir de leurs trouvailles ou du bon temps qu'ils passaient.
Alors qu'elle allait se décider à poursuivre son chemin, une voix la surprit dans son dos, la faisant presque sursauter. Elle se retourna immédiatement pendant que la personne parlait... la personne ; Jacob. On y était enfin.


Jacob « Freiston » ; “

C'est plus paisible que dans les couloirs de Poudlard, n'est-ce pas ? [ ... ]




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

never judge a book by its cover || Jacob & Cie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SORTING FATE :: La pensine :: Rps terminés-
Sauter vers: